Coup d'arrêt pour les Rennais. Trois jours après leurs débuts historiques en Ligue des champions face à Krasnodar (1-1), les joueurs de Julien Stéphan ont craqué à domicile face à Angers en ouverture de la 8e journée de Ligue 1 (1-2). Ils subissent leur première défaite de la saison mais aussi la première face au SCO depuis 1976. Alors qu'ils pouvaient s'emparer de la première place provisoire, les Rennais, visiblement en manque de ressources, restent troisièmes. Angers grimpe en sixième position à deux longueurs.

Ligue 1
Arrêt de L1/L2 : Le Conseil d'Etat rejette les recours des clubs, l'OL riposte et attaque la LFP
23/10/2020 À 21:59

Poussés par les 5000 spectateurs du Roazhon Park, les Bretons sont pourtant entrés fort dans ce match de championnat placé entre deux rendez-vous européens. Installés dans le camp de visiteurs d'abord timorés, ils ont pu compter sur leur nouvelle pépite Jérémie Doku qui fêtait sa première titularisation en L1 et n'a pas hésité à percuter sans cesse sur son côté droit.

Plutôt que de déborder, le Belge de 18 ans est souvent rentré dans l'axe. C'est ainsi qu'il est venu s'appuyer sur Adrien Hunou avant de servir le volontaire Adrien Truffert dont le centre a été mollement repris au second poteau par Flavien Tait. Mais Paul Bernardoni a relâché le ballon devant Hunou qui avait suivi et ne s'est pas fait prier pour ouvrir le score au bout de cette belle séquence collective de joueurs qui étaient tous remplaçants en Ligue des champions (1-0, 18e).

Deux erreurs de concentration

Rennes a pris le match par le bon bout mais n'a pas tardé à subir l'égalisation alors que les Angevins jouaient à dix à cause de la blessure d'Enzo Ebosse. Servi de loin dans la surface bretonne, Stéphane Bahoken a parfaitement joué son rôle de pivot et donné en retrait au mordant Sofiane Boufal dont le tir, dévié par Damien Da Silva, a trompé Alfred Gomis (1-1, 27e).

Solides en défense, les joueurs du SCO auraient même pu prendre l'avantage peu avant la pause mais Bahoken, lancé depuis le rond central par Angelo Fulgini, a perdu son duel face à Gomis (44e). A la reprise, Rennes a de nouveau poussé mais surtout craqué sur une longue ouverture que Gomis et Da Silva ont mal jugé à l'entrée de leur surface. Et dont a profité le malicieux Fulgini pour envoyer le ballon au fond du but vide (1-2, 57e).

Angers a tenu bon

Le gardien rennais s'est racheté en sortant une parade incroyable sur sa ligne sur une tête de Boufal (59e) mais les Angevins sont restés les plus dangereux grâce à leurs contres bien menés alors qu'ils étaient nettement dominés. Entré en jeu à la place d'un Eduardo Camavinga discret (61e), Martin Terrier a peu pesé durant une dernière demi-heure haletante.

Rennes a poussé jusqu'au bout mais Benjamn Bourigeaud (84e), Jérémie Doku (88e) et Nayef Aguerd (90e+1) n'ont pas réussi à trouver le cadre. Après trois matches nuls de suite toutes compétitions confondues, les hommes de Julien Stéphan ont fini par craquer face à des visiteurs hargneux. Le coach breton va devoir trouver des solutions pour vite relancer ses troupes car Rennes doit maintenant affronter Séville, Brest, Chelsea et le PSG.

Ligue 1
"La situation est claire" : Tuchel évoque son avenir au PSG
23/10/2020 À 15:40
Ligue 1
Villas-Boas change de comportement et s'agace : "Payet est au même poids que l'an dernier"
23/10/2020 À 15:16