Il fallait forcer le talent pour gagner. La supériorité de l'AS Monaco a transpiré au stade Louis-II, face au FC Nantes lors de la troisième journée de Ligue 1 (2-1). Les hommes de Niko Kovac ont manqué d'efficacité pour une seconde période tranquille, s'exposant à l'égalisation nantaise sur l'une de leurs rares occasions. Mais grâce à un coaching décisif, l'ASM aligne une deuxième victoire de rang et reste invaincu, au contraire des Canaris.

Ligue 1
Absences, changements de poste : l'épineux sujet de la défense au PSG
IL Y A 18 HEURES

Guéri du Covid-19, Niko Kovac signait son retour sur le banc ce dimanche. Et il n'a visiblement pas chômé dans la semaine pour préparer son équipe. L'entraîneur croate a titularisé Cesc Fabregas dans l'entrejeu, qui a orchestré le jeu monégasque pendant près d'une heure. L'Espagnol est à l'origine de l'ouverture du score sur un long ballon, suivi d'un centre de Ruben Aguilar et d'une belle frappe placée de Sofiane Diop (5e, 1-0). Fabregas aurait pu s'offrir une passe décisive si Gelson Martins n'avait pas tergiversé devant Lafont (12e) ou si Benoît Badiashile n'avait pas trouvé la barre sur corner (15e).

Nantes manque d'inspiration

Nantes n'a jamais trouvé la parade pour limiter son influence, et a cruellement manqué d'inspiration pour exister offensivement. Les absences de Marcus Coco (blessé) et d'Imran Louza (suspendu) n'ont certainement pas aidé. L'attaquant Randal Kolo Muani s'est logiquement vu refuser un but pour une position de hors-jeu (18e) tandis qu'Abdoulaye Touré, d'une frappe de loin, a été l'auteur de l'unique tir cadré nantais en première période (21e). Et le second du match a été... un but pour les Canaris. Comme la plupart de ses coéquipiers, Dennis Appiah a été maladroit sur ses centres. Sauf à la 61e minute, lorsqu'il a offert l'égalisation à Ludovic Blas (1-1). Il faisait oublier l'énorme loupé de Moses Simon à six mètres des buts juste avant la mi-temps (45e).

Monaco a aussitôt réagi, avec les entrées décisives d'Henry Onyekuru et Willem Geubbels. Le premier a idéalement lancé le deuxième, qui a lobé Alban Lafont pour son premier but en Ligue 1, comme Diop (65e, 2-1). Une juste récompense pour l'ASM, après que Ben Yedder avait manqué sa tête (55e) et tiré sur le poteau (58e). Nantes ne répondra plus dans la dernière demi-heure et concède sa première défaite de la saison. En Principauté, on se rassure malgré l'inefficacité de Ben Yedder et les débuts quelconques de Kevin Volland en attaque. Il faudra certainement plus samedi prochain au Roazhon Park, chez le Stade Rennais.

Ligue 1
Kean, vent de fraîcheur pour Paris et gros nuage pour Icardi
IL Y A 18 HEURES
Ligue 1
Rien de neuf à Lyon, Depay change tout
25/10/2020 À 23:03