Keylor Navas : 6

Une belle relance pour Di Maria en début de match, des sorties inspirées et, surtout, deux parades alors que l’OL espérait se relancer (à 0-3 et 2-4) : Keylor Navas a encore fait fort dimanche. Mais il a tout de même pris deux buts.
En bref : Excellent ces derniers temps, il n’a été "que" très bon à Lyon. Et cela a suffi pour Paris.
Ligue 1
Les notes de l’OL : Le choix perdant De Sciglio, la bonne attitude de Caqueret
21/03/2021 À 23:01

Alessandro Florenzi : 5

Il a été en vue offensivement, notamment lors du premier acte. Avec une réussite fluctuante. Mais en proposant si souvent une solution sur son côté droit, il a contribué à la bonne animation parisienne. En défense, il a été peu sollicité et a raté une intervention décisive, sur le but de Cornet.
En bref : Dans son registre, il a été dans le ton du collectif. Soit bon puis fébrile.
Remplacé par Colin Dagba à la 86e, alors que le sursaut lyonnais était déjà étouffé.

Marquinhos : 6,5

En début de rencontre, il a été le moins rassurant au sein de la charnière parisienne. Mais Marquinhos est monté en régime. Il a gagné un duel aérien décisif face à Denayer, sur le but de Danilo (32e). Puis il a veillé au grain, lors du relâchement des siens à l'heure de jeu.
En bref : Un capitaine diesel, qui a fait mieux que montrer l’exemple.

Presnel Kimpembe : 6

Un impact physique remarquable, à l’image de son intervention musclée face à Toko-Ekambi lors du bon premier quart d’heure lyonnais. Kimpembe est aussi l'auteur d'un bon centre sur le deuxième but parisien. Une action à son discrédit : c’est lui qui est au marquage de Slimani, sur le but de l’OL.
En bref : Fort lors du temps faible initial des Parisiens, correct par la suite.

"On a retrouvé le PSG du Camp Nou... pendant 60 minutes"

Abdou Diallo : 5,5

Il a souffert de la comparaison dans la capacité à prendre son couloir, par rapport à son pendant Florenzi. Mais il a été plus solide dans son camp. Bougé par Kadewere en première période, pris dans le dos par un appel de Toko-Ekambi en seconde : il n’a cependant pas non plus été irréprochable. Rien d’infamant, mais encore du travail à faire.
En bref : Il est en passe de devenir un titulaire en puissance... mais ce n’est pas ce match qui confirmera pleinement qu’il est plus qu’une doublure.

Danilo Pereira : 7

Il a répondu présent à la récupération et dans des passes courtes. Peu de prises de risque dans ses transmissions, mais aussi peu de déchet. Danilo a fait ce qu’il savait faire, ce dimanche sur la pelouse lyonnaise. Puis lorsqu’il a eu l’opportunité d’inscrire le but du break, il n’a pas tremblé.
En bref : Sobre. Bon dans son rôle, avec en prime un dépassement de fonction.

Idrissa Gueye : 6,5

Il a fait la paire avec Danilo, ratissant plusieurs ballons dans l’entrejeu. Gueye a été une pièce importante dans l’excellente première heure parisienne. Il est monté en intensité dans les duels, après avoir notamment été bougé par Depay en début de partie.
En bref : Paris a dominé au milieu et il n’y est pas pour rien.
Remplacé par Ander Herrera à la 86e, alors que l’affaire semblait entendue.

Un grand Paris ? Et si c’était surtout un (tout) petit Lyon...

Angel Di Maria : 6

Auteur d’un bon rush sur une relance de Navas, il a par ailleurs fait peu de différences balle au pied. Son coup franc direct, centre-tir qui finit au fond, permet à Paris de prendre le large dès la reprise (47e).
En bref : Pas flamboyant, mais décisif.

Marco Verratti : 8

Un premier quart d’heure timide, puis à partir de son tir, qui entraîne le but de Mbappé (15e), Verratti a rayonné. Il a eu une influence croissante, dans son costume de meneur de jeu/électron libre. Précieux aussi dans le contre-pressing. Sa passe décisive pour Mbappé, sur sa deuxième réalisation, est délicieuse.
En bref : Un match plein. Il prend la mesure de son nouveau rôle.

Kylian Mbappé : 8,5

Un danger constant. Il a commencé par un bon débordement et un centre parfait pour Kean (6e). Il a aussi été bon dans la distribution, avec une ouverture précise pour Di Maria (24e). Opportuniste et vif sur son premier but (15e), supersonique sur son deuxième (52e).
En bref : Il est avec Verratti l’homme fort de ce PSG vainqueur 2-4 et leader après 30 journées.
Remplacé par Neymar à la 70e minute, après un signe de "moulinette" laissant craindre une douleur. Pour son retour de blessure, le Brésilien n’a pas fait de coup d’éclat, commençant par chercher à éclairer le jeu par la passe. En fin de rencontre, il a eu une opportunité en contre, mais une faute l’en a privé. Il a tiré le coup franc suivant, sans réussite. Une reprise quelconque dans un match plié. Il a retrouvé un peu de rythme, et là était l'essentiel.

Moise Kean : 5,5

Il bute sur Lopes en début de match, sur le super service de Mbappé. De la disponibilité mais des erreurs techniques. L’international italien est impliqué sur l’ouverture du score, mais avec de la réussite (contre favorable, puis centre imprécis). Son travail défensif est aussi à saluer.
En bref : Un match "moyen plus", dont il n'a pas semblé se satisfaire.
Remplacé par Julian Draxler à la 90e minute. L’Allemand n’a rien eu à se mettre sous la dent.

Kylian Mbappé double buteur face à l'OL

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Le shérif est de retour
21/03/2021 À 21:54
Trophée des Champions
Cyclisme, F1... et le foot : Adams, le milliardaire à la manette du Trophée des champions à Tel-Aviv
IL Y A 10 HEURES