Il n'y a pas eu de suspense dans le 111e derby entre Lille et Lens. Alors que la première place était en jeu, les Dogues n'ont fait aucun cadeau à leurs voisins dans un stade Pierre-Mauroy vide en raison du couvre-feu (4-0). Supérieur techniquement et physiquement, le LOSC a dominé la rencontre de A à Z et fait vivre une deuxième période cauchemardesque à des Sang et Or ayant terminé à neuf contre onze. Ce large succès permet aux hommes de Christophe Galtier de s'emparer de la tête du classement, avec deux points d'avance sur le PSG (17 contre 15) et Rennes. Lens est cinquième avec 13 points.

Ligue 1
Zéro pointé mais pas d'inquiétude : "David va cartonner"
18/10/2020 À 18:00

Il y avait comme une division d'écart entre Lille et Lens, dimanche soir. Auteurs d'un très bon début de saison, les Sang et Or sont quelque peu revenus à la réalité à Pierre-Mauroy, devenu un enfer le temps d'une soirée. Les Lillois, tranchants et sérieux, n'ont pas voulu faire dans la dentelle. Ils ont même vite tapé du poing sur la table. Dès les premières minutes, ils ont affiché un état esprit conquérant et, sans quelques approximations, ils auraient pu matérialiser leur domination au tableau d'affichage plus rapidement.

Une seconde période de haute volée de la part du LOSC

Burak Yilmaz a porté le premier coup aux Lensois, profitant d'une remise de la tête de José Fonte à la réception d'un coup franc parfaitement tiré par Renato Sanches (1-0, 11e). Derrière, il a fallu patienter un peu pour voir la machine lilloise dérouler, pas uniquement parce que Jean-Louis Leca a réalisé un exploit face à Luiz Araujo (44e). C'est finalement au retour des vestiaires que les Dogues ont fait le break. Sur un déboulé de Zeki Celik, Jonathan Bamba, oublié par une défense concentrée sur Jonathan David, a inscrit le deuxième but de son équipe (2-0, 47e).

Derrière le deuxième but lillois, Lens, jamais à l'aise, a sombré. Le club promu a d'abord perdu Jonathan Gradit, expulsé après avoir écopé d'un second carton jaune (58e). A peine entré en jeu, Jonathan Ikoné a corsé l'addition, non sans enrhumer un défenseur avec un sublime contrôle (3-0, 69e). Dans la foulée, Clément Michelin a lui aussi reçu un carton rouge pour un geste non maîtrisé (75e). Quatre minutes après Yusuf Yazici a définitivement scellé la victoire grâce à une nouvelle offrande de Bamba (4-0, 79e). La marche était trop haute pour les Sang et Or face à des Lillois toujours invaincus grâce à leur statut de meilleure défense du championnat (2 buts concédés).

Transferts
Cinq mois et 230 euros : Robinho signe un (tout) petit contrat à Santos
11/10/2020 À 06:22
Ligue des Nations
De Bruyne, le Diable qui enchante l'Angleterre
10/10/2020 À 18:41