Avec qui aimeriez-vous aller à la guerre ? Si vous posez la question aux joueurs du LOSC fort probable qu'ils vous répondent : Burak Yilmaz. Le grand et colérique attaquant lillois a été le héros du choc entre l'OL et le LOSC (2-3), dimanche soir, et le pilier de la remontée extraordinaire du leader au Groupama Stadium.
Mené 2-0 et au bord du gouffre, le club nordiste a renversé Lyon grâce, principalement, à son attaquant turc. Auteur d'un doublé, et d'une passe décisive sur l'égalisation de Jonathan David à l'heure de jeu, l'international turc a réalisé son match le plus abouti avec Lille à un moment crucial. On retiendra surtout son côté tueur, et son adresse, au moment de conclure à la 85e minute. L'avenir nous dira si cette frappe croisée - piquée mise au fond de la cage des Gones a été le but qui a envoyé le LOSC sur orbite pour le titre de champion de France.
Ligue 1
À Lyon, Bosz admet avoir "besoin de temps"
IL Y A 15 HEURES
Toujours au four et au moulin lors de cette rencontre très animée, et indécise, Burak Yilmaz, très actif pour faire des appels et participer au jeu de son équipe pendant 90 minutes, a été décisif mais il a surtout été celui qui a relancé psychologiquement le collectif du LOSC. Son magnifique coup franc marqué juste avant la pause a été le déclic qui a mené son équipe à la victoire une grosse heure plus tard. Spécialiste de l'exercice, il en avait marqué un similaire avec la Turquie lors du début des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 face aux Pays-Bas il y a un mois, quelques jours après son retour de blessure.

On en débat : Yilmaz vs Paqueta, qui est la meilleure recrue de la saison ?

Burak, c'est une des locomotives de notre match
C'est d'ailleurs ce but qui a retenu l'attention de Christophe Galtier après la rencontre. "Heureusement que Burak a eu la bonne idée de marquer avant la pause", a noté le technicien lillois, obligé de le jouer psychologue avec ses hommes à la mi-temps pour les relancer. "Je savais que mon équipe allait réagir et faire les choses bien. A la pause, avec beaucoup de calme, je leur ai dit qu’ils avaient de la chance de n’avoir qu’un but d’écart. Mes joueurs ont été calmes et ils ont sorti une seconde période de très haut niveau, ça m’a fait penser à certains matches de coupe d’Europe cette saison."
Concernant son volcanique attaquant, Galtier n'a eu que des mots positifs. "Burak Yilmaz est passé dans les grands clubs et a gagné des titres. Il est focus sur la compétition dans sa préparation. Il a été l'une des locomotives dans notre match", a analysé le technicien nordiste. A l'entendre, Burak est dans la vie comme il est sur le terrain : carré et cadré. Mais ce côté militaire fait la force de ce Lille 2020/2021.

Burak, le coup franc qui a tout changé pour le LOSC

Auteur du but égalisateur, sur une passe de Burak justement, Jonathan David a aussi souligné l'importance du coup franc de l'ancien attaquant de Galatasaray. "On savait qu'à 2-0, ce n'était pas fini, même si c'était très difficile. C'est une bonne chose d'avoir marqué le but juste avant la mi-temps, ça nous a donné beaucoup de confiance. On est très contents d'être allés chercher la victoire", a noté l'attaquant lillois à Canal +.
Le Canadien a aussi apprécié le sens du timing du leader du championnat de France, surles trois buts marqués, chacun à des moments charnières : avant la pause, à l'heure de jeu et à 5 minutes de la fin. "On sait qu'on a un grand collectif. Si on est solidaires défensivement, on sait qu'on va trouver des solutions offensivement. On a eu des occasions ratées, mais on su les mettre au fond au bon moment. C'est une victoire qui nous prouve qu'on peut aller jusqu'au bout." José Fonte est allé dans le même sens. "Le coup franc de Burak Yilmaz a été très important juste avant la mi-temps et dans le vestiaire nous avons senti que nous pouvions faire plus."
De son côté, Olivier Létang, le président du LOSC, a aussi noté la réaction collective qui a suivi le but de l'espoir. "Après une semaine à avoir parlé de Super Ligue... il n'y a que le football qui nous permet de vivre des moments comme ça, qui sont absolument incroyables. Notre équipe était quasiment morte en première période, mais elle a su trouver les ressources après avoir marqué ce but avant la pause", a-t-il précisé à Canal +. "Derrière il y a la réaction formidable d'un groupe, d'un coach, d'un staff. Je suis vraiment très content car il y a eu des émotions et on fait aussi ce métier pour en vivre."
Leader sportif, mais aussi taulier de ce jeune groupe lillois, Burak Yilmaz a inscrit dimanche ses 11e et 12e but et délivré sa 5e passe décisive cette saison. Sur l'ensemble de l'exercice 2020/2021 du LOSC, son apport personnel représente plus d'un quart des buts (29,8%) de son club en Ligue 1, un chiffre assez fort pour comprendre l'importance prise par le joueur de 35 ans, auteur dimanche de son deuxième doublé avec le maillot rouge dans la compétition. La suite passe forcément par la case champion de France. Avec Burak Yilmaz comme caporal, impossible qu'il en soit autrement.

La Super Ligue est morte, vive la Super Ligue ? "Dans les faits, on y arrive pas à pas"

Ligue 1
"Il a les épaules pour s'imposer" : Comment Bosz a conquis Toulon avant de tenter le pari OL
IL Y A 19 HEURES
Trophée des Champions
Pour Pochettino, Hakimi "est resté concentré" malgré les sifflets
HIER À 21:59