Rudi Garcia n'est plus l'entraîneur de l'OL, mais il a quitté son club en mettant un peu de feu aux poudres. Le technicien de 57 ans, après avoir officiellement annoncé son départ lundi, a donné un entretien pour L'Equipe ce mardi, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas été tendre avec son ancien directeur sportif Juninho. Déjà absent de la liste de personnes remerciées par Garcia lors de son départ, le Brésilien a été "trop épidermique, trop à fleur de peau" selon l'ancien coach lyonnais.
Il est encore trop dans le mode joueur...
L'ancien de l'OM et du LOSC notamment a tenu à clarifier les relations tendues avec l'ex-numéro 8 de l'Olympique Lyonnais, lui reprochant notamment un trop faible soutien. "D'abord, quand on ne vous félicite plus après des victoires, vous comprenez..., a regretté Garcia. Et quand j'allais le voir en deuxième partie de saison, on ne parlait que de composition, de tactique mais pas de projet de club, de recrutement, ou de politique de jeunes. Tout ce qui incombe à un directeur sportif. Il est encore trop dans le mode joueur, dans la prise de décision impulsive".
Ligue 1
Nice - OM sera rejoué sur terrain neutre, Nice sanctionné d'un point de pénalité ferme
08/09/2021 À 21:14

Rudi Garcia et Juninho

Crédit: Getty Images

Revenant notamment sur le désir de "Juni" de voir davantage jouer les joueurs brésiliens de Lyon, Rudi Garcia s'est lâché, critiquant également les interférences dans son métier d'entraîneur au quotidien. "Depuis novembre, il a mis des coups francs contre son camp. J'admire le joueur mais le directeur sportif a manqué de réflexion avant d'agir", peut-on notamment lire dans l'entretien, au cours duquel le technicien salue tout de même le travail de son président Jean-Michel Aulas. Ce dernier n'a pourtant pas apprécié la sortie de son ancien entraîneur, et l'a fait savoir sur Twitter, rappelant qu'il avait "le meilleur effectif", et regrettant "une politique de la terre brûlée" par Rudi Garcia.

Garcia regrette d'avoir été "mal accueilli"

Revenant également sur son aventure lyonnaise dans sa globalité, Garcia a eu un mot pour certains supporters, hostiles à son arrivée : "J'ai été mal accueilli par certains mais je croyais qu'après les Coupes et le titre de champion d'automne, ça changerait". Après une première partie de saison réussie, l'OL a pourtant craqué pour finir quatrième, synonyme de non-qualification pour la plus grande compétition européenne pour la deuxième année consécutive. Pas de quoi noircir le bilan pour Garcia, satisfait de son rendement : "Si on n'est pas en Ligue des champions, je suis en partie responsable mais la saison, commencée le 8 juin, reste excellente avec la finale de la Coupe de la Ligue et la demie de C1."
Le tacticien a également évoqué son futur, affirmant "ne pas être intéressé par beaucoup de clubs". Enfin, il est revenu sur les regrets de son passage à Lyon, en rendant hommage à une grande figure du football français. "La tragédie de mon passage ici, c'est le décès de Gérard Houllier (le 14 décembre 2020), humainement et professionnellement. Il était capital dans l'équilibre du club, a reconnu Garcia, sans manquer d'adresser un dernier tacle à Juninho. Il était celui qui pouvait expliquer le rôle de directeur sportif à Juninho qui manquait de cette expérience."

Aulas : "On va donner le nom de Gérard Houllier au centre d'entraînement de Lyon"

Ligue 1
Aucun vainqueur et zéro point : Un gel du match entre Nice et l'OM serait envisagé
07/09/2021 À 19:36
Ligue 1
Boateng à l'OL, vraiment un coup de maître ?
01/09/2021 À 23:01