L’OL est reparti de l’avant. Après son nul frustrant contre Brest en milieu de semaine (2-2), le club de Jean-Michel Aulas n’a pas fait de faux-pas sur la pelouse de Nice (1-4). D’abord bousculés par une formation joueuse mais beaucoup trop naïve défensivement, les Lyonnais ont finalement nettement battu les Aiglons, grâce notamment à des buts de Memphis Depay, Tino Kadewere et Karl Toko Ekambi, pour prendre provisoirement la tête de la Ligue 1, avant le choc entre Lille et Paris.
Ligue 1
Galtier prévient : "J’ai la possibilité de changer certaines choses… et je vais le faire"
IL Y A 15 HEURES
Lyon va pouvoir se délecter devant le match entre Parisiens et Lillois en clôture de la 16e journée. De nouveau vainqueurs, étirant leur série de matches sans défaite en championnat (13 désormais), les Rhodaniens ont pris, provisoirement, le pouvoir dans l’Hexagone, finalement assez logiquement. Nice y a cru une heure, mais le Gym, privé de nombreux cadres, sans Jeff Reine-Adélaïde, prêté par l’OL, a été rattrapé par ses faiblesses actuelles. A savoir une défense beaucoup trop tendre pour relever un club programmé pour l’Europe mais qui végète actuellement dans le ventre mou.

Le trio offensif de l’OL a fait la différence

Les hommes d’Adrian Ursea avaient pourtant pris ce match par le bon bout. Disputant le ballon à l’OL, offensif, avec un jeu collectif souvent plaisant et qui a souvent permis à Amine Gouiri et compagnie de passer entre les lignes lyonnaises, l’OGC Nice a fait passer quelques frissons sur le banc lyonnais. Sauvé à deux reprises par Benitez (7e, 19e), le club azuréen a finalement été le premier à céder, en concédant un penalty magnifiquement transformé par Depay (0-1, 32e).
Dans la foulée d’une énorme occasion d’égalisation pour Amine Gouri (39e), Nice a ensuite fait son premier cadeau du match à Lyon : une passe de Hichem Boudaoui dans les pieds de Kadewere, seul devant la surface et qui a facilement battu Benitez (0-2, 40e). Mais les Aiglons ont relancé le match suite à un centre parfaitement ajusté de Rony Lopez pour Gouiri, qui a puni son club formateur d’une tête à bout portant (1-2 44e). Au retour des vestiaires, les locaux n’ont rien lâché jusqu’à ce contre parfaitement lancé par Depay à la 63e minute.
Seul dans le camp adverse, Kadewere a ainsi pu servir son coéquipier d’attaque Toko Ekambi qui n’a plus eu qu’à pousser le ballon au fond des filets (1-3). Avec un milieu de terrain encore impressionnant, et une défense qui lui a rendu beaucoup de ballons non bonifiés (50e, 69e, 83e, 85e), les Gones ont alourdi le score suite à une beau mouvement collectif, conclu de près par Houssem Aouar (1-4, 73e). Pour finir l’année en beauté, l’OL n’aura donc besoin que d’une victoire, qui serait la dixième cette saison en Ligue 1, à domicile face à Nantes, mercredi prochain.

"Loving Maradona" : ne manquez pas le documentaire événement, lundi sur Eurosport

Ligue 1
Exigence et concurrence : pourquoi Cherki n'est pas encore sorti de la salle d'attente
IL Y A 15 HEURES
Ligue 1
Nice tombe de haut
IL Y A 17 HEURES