Paris en mode clinique… et infirmerie. Très efficace, le PSG s’est tranquillement imposé face à Rennes (3-0) samedi soir, lors de la 10e journée de Ligue 1. Angel Di Maria a signé un doublé tandis que Moise Kean a encore marqué pour confirmer son adaptation express. Mais à l’image de l’attaquant italien, qui a quitté la pelouse en grimaçant, Thomas Tuchel doit déplorer de nouveaux pépins physiques puisque Idrissa Gueye, Thilo Kehrer et Alessandro Florenzi sont sortis blessés. Très décevant, Rennes s’incline pour la deuxième fois cette semaine après son revers à Chelsea mercredi.

Ligue des champions
Il fallait que ça tombe avant Paris : Cavani, l'acte de naissance à Manchester
IL Y A 10 HEURES

Drôle de soirée pour le PSG. Au Parc, le club francilien a facilement dominé le troisième de Ligue 1 pour le repousser à six points, grâce à une prestation sérieuse. Les hommes de Thomas Tuchel, sans être brillants, ont marqué trois fois sur leurs trois premiers tirs cadrés. Une frappe croisée de Moise Kean pour sanctionner une relance rennaise trop ambitieuse, et la machine était lancée (1-0, 12e). "La machine". Voilà comment on pourrait d’ailleurs surnommer l’attaquant italien, auteur de son cinquième but en sept matches sous les couleurs parisiennes, et toujours plus intéressant dans le contenu.

Di Maria confirme

De retour de suspension, Angel Di Maria a de son côté montré que la Ligue 1 lui avait manqué. L’Argentin a trompé Alfred Gomis d’un ballon piqué dont il a le secret (2-0, 21e), quelques minutes après avoir trouvé le poteau d’une superbe volée. Puis l’unique buteur de la défaite à Leipzig, mercredi (2-1), a vu double en fin de rencontre, punissant une nouvelle perte de balle des Bretons d’une frappe légèrement contrée (3-0, 73e). La première frappe des siens depuis… son premier but, une cinquantaine de minutes plus tôt.

En face, les hommes de Julien Stéphan n’ont rien montré en première période. Revenus des vestiaires avec de meilleures intentions, ils n’ont pas validé certains mouvements collectifs de qualité et ont finalement attendu que la rencontre soit pliée pour faire briller Keylor Navas, via Serhou Guirassy (76e) et Damien Da Silva (93e). Mais Thomas Tuchel a de quoi se gratter la tête : Idrissa Gueye et Thilo Kehrer sont sortis avant la mi-temps, alors qu’Alessandro Florenzi a cédé sa place à la pause, tous pour des pépins ou alertes musculaires. Kean, lui, grimaçait au moment de son remplacement, sans que cela ne paraisse trop inquiétant. Quoiqu’il en soit, le PSG a de quoi faire un onze avec son infirmerie. La trêve est bienvenue dans la capitale.

Ligue 1
Tuchel arrête les câlins : "Pas possible de faire un match de ce niveau"
28/11/2020 À 22:53
Ligue 1
Encore un faux-pas, Paris reste fébrile
28/11/2020 À 21:52