Le PSG a douté. Mais il a finalement décroché une victoire précieuse à la maison face à l'OGC Nice (2-1), samedi après-midi, après un match inégal. Une grossière erreur de relance de Marquinhos a occasionné l'égalisation de Rony Lopes (55e), une grosse demi-heure après l'ouverture du score de Julian Draxler (22e), et mis le doute dans les esprits des joueurs parisiens.
Mais Moise Kean, d'un coup de tête (76e), a donné la victoire et permis aux Parisiens d'aborder un peu plus sereinement le choc qui les attend à Barcelone, mardi prochain, en huitième de finale aller de Ligue des Champions. Le PSG récupère provisoirement la tête du championnat, en attendant les matches de Lyon, qui joue ce soir face à Montpellier (21h00) et de Lille.
Ligue 1
L'antisèche : Du coeur mais peu d'idées, l'OM a bien changé
IL Y A 35 MINUTES
Ecouter le Podcast

Le PSG s'en sort sans blessure

Marquinhos peut souffler. La mauvaise relance du capitaine brésilien au retour des vestiaires a failli précipiter son équipe vers une contre-performance malvenue, Lopes profitant de l'offrande pour claquer une frappe puissante sous la barre de Keylor Navas (1-1, 50e). Privés de Neymar, de Marco Verratti ou encore d'Angel Di Maria, Mauricio Pochettino et ses hommes se seraient bien passés de ce bras de fer avec de séduisants Niçois en seconde période, même si le résultat leur est quand même favorable. Ils avaient pourtant été mis sur orbite par le but de Draxler (1-0, 22e), à l'affût après un poteau de Mauro Icardi, qui validait leur bonne entame de match.
Mais les Parisiens, tranquillisés par cette ouverture du score, se sont éteints malgré l'activité de Kylian Mbappé et les passes "5 étoiles" de Leandro Paredes. Les espaces laissés côté droit ont été exploités par l'OGC Nice mais Amine Gouiri et Alexis Claude-Maurice dévissaient leurs tentatives (42e, 44e). Rony Lopes, lui, a puni cet attentisme et relançait les Sudistes dans le froid parisien. L'égalisation a obligé les joueurs du PSG à se retrousser les manches à trois jours du choc de Ligue des Champions, à Barcelone, alors qu'ils restaient sur cinq matches sans concéder de buts au Parc.
Une situation loin d'être idéale, l'édifice vacillant à de nombreuses reprises (58e, 67e, 74e, 86e). Gouiri tapait même la barre (61e) mais c'est finalement Kean qui a eu le dernier mot en prolongeant de la tête une transmission aérienne d'Icardi (2-1, 77e), auteur de sa troisième passe décisive depuis l'arrivée de Pochettino sur le banc parisien. Avec ce 17e succès en Ligue 1, le PSG s'empare provisoirement de la première place du championnat et peut préparer son déplacement en Catalogne sans dénombrer de nouvelles blessures.

Star fragile et provocatrice ou L1 trop brutale : Pourquoi Neymar rate un match du PSG sur deux ?

Ligue 1
Nice et Marseille se quittent bons amis
IL Y A 2 HEURES
Ligue 1
Guendouzi, chaud comme Marseille
IL Y A 16 HEURES