Victoire facile et week-end tranquille pour Lille. En supériorité numérique pendant près d’une heure, le LOSC a facilement remporté le derby du Nord face à Lens vendredi soir (0-3), sur la pelouse de Bollaert, en ouverture de la 36e journée. Un doublé de l’intenable Burak Yilmaz, notamment auteur d’une frappe exceptionnelle, et une réalisation de Jonathan David ont permis aux Dogues de faire la différence. La formation de Christophe Galtier prend provisoirement quatre points d’avance sur le PSG, qui se rend à Rennes dimanche soir (21h). Un faux pas parisien, et le titre se rapprocherait pour les Lillois…
Ce derby du Nord devait être le dernier sommet de la saison lilloise. Mais il ne fut qu’une formalité. Si on reconnaît un champion à la manière dont les événements lui sourient, alors le LOSC a une belle tête de vainqueur. Car en à peine une mi-temps, tout a basculé de son côté. Après à peine deux minutes de jeu, Seko Fofana a heurté Jonathan Bamba dans la surface. Un penalty transformé avec tout le caractère qui caractérise Burak Yilmaz (0-1, 4e). Une demi-heure plus tard, Clément Michelin a écopé d’un second carton jaune pour avoir trop usé de son coude sur un duel aérien avec Zeki Celik (35e). Puis est arrivé le nouveau coup de canon du "roi Burak" : une frappe soudaine et surpuissante des 30 mètres, qui a laissé Jean-Louis Leca sur place pour terminer en pleine lucarne (0-2, 40e).
Football
Nouveau revers pour Lille, face au FC Porto
HIER À 22:10

Une demi-heure de domination lensoise

Le portier lensois a d’ailleurs laissé éclater toute sa colère au micro de Canal+, dès le coup de sifflet final, furieux des décisions de Clément Turpin. Les Sang et Or n’ont pourtant pas de quoi crier au scandale ce vendredi, tant les décisions ont semblé cohérentes, ou du moins loin d’être scandaleuses. Mais ils ont le droit d’être frustrés. Car pendant une demi-heure, ce sont eux qui ont pris le match en main, en posant beaucoup de problèmes aux Lillois sur les côtés. Fofana a frappé trop timidement pour se rattraper (16e), puis Ignatius Ganago a fait passer deux sérieux frissons dans la défense des Dogues (28e, 33e). Mais Mike Maignan veillait à chaque fois.
Courageuse jusqu’au bout, la formation de Franck Haise pourra toutefois regretter sa double-erreur fatale à l’heure de jeu : un six mètres très mal négocié, une faute de main de Leca sur une frappe de Bamba, puis la punition de Jonathan David dans la foulée (0-3, 60e). Affaire pliée. Timothy Weah a trop croisé sa frappe (71e), Fofana a encore buté sur Maignan (84e), mais la fin de rencontre fut relativement tranquille. Tranquille comme le LOSC, qui s’en sort dans toutes les situations en cette fin de saison : un exploit à Lyon (2-3), une entame canon contre Nice (2-0), et donc une capacité à profiter des petits coups de pouce du destin ce vendredi. Tirer des conclusions hâtives n’aurait aucun sens dans cette Ligue 1 version 2020-2021. Mais Lille semble y aller tout droit. Il faudra avant cela passer par les cases Saint-Etienne et Angers tandis que Lens, désormais 6e à la différence de buts, n'a plus son destin en mains dans la course à la Ligue Europa.
Ligue 1
Le champion de France reprend l'entraînement sans entraîneur
01/07/2021 À 15:25
Ligue 1
Après une saison prometteuse, la récompense : Haise prolonge d'un an à Lens
18/06/2021 À 14:22