Le PSG attendait un faux-pas ? Le voilà. Lille n'a pu obtenir mieux qu'un nul à domicile face à Montpellier (1-1), qui tenait son exploit jusqu'à une frappe chirurgicale signée Luiz Araujo à cinq minutes de la fin. Le leader de Ligue 1 laisse filer deux précieux points dans la course au titre, la faute à un irréprochable Jonas Omlin et ses 8 arrêts. Que ce soit sur contre-attaque, sur des centres ou des frappes lointaines, le LOSC s'est cassé les dents sur de valeureux et audacieux Héraultais pour qui le top 5, et donc le dernier ticket européen, reste plus loin que jamais.
Si l'objectif européen n'est pas totalement avoué côté Montpellier, l'ambition sur le terrain est assumée. Sur un coup franc excentré à droite, Téji Savanier a allumé la mèche et forcé Mike Maignan à une belle parade sur sa gauche (3e). Dans la foulée, Burak Yilmaz a profité d'une relance manquée de Florent Mollet, mais il a trop ouvert son plat du pied droit devant Jonas Omlin (4e). Le LOSC a progressivement mis le pied sur le ballon, imposant son tempo plus lent que le jeu direct des Héraultais. Le jeu dos au but de Yilmaz a causé des misères à Pedro Mendes et Daniel Congré, mais Jonathan Ikoné, d'un tir du gauche, n'a pas su en profiter à cause d'Omlin (15e). Dans la foulée, Savanier prenait sa chance de loin. Il en fallait plus pour surprendre un vigilant Mike Maignan (16e).
Ligue 1
Le champion de France reprend l'entraînement sans entraîneur
01/07/2021 À 15:25

Araujo sauve le LOSC

Ce plus, c'était une passe millimétrée de Jordan Ferri. Servi dans la profondeur à droite, Gaëtan Laborde a déposé un centre sur la tête plongeante d'Andy Delort au second poteau (21e, 0-1). La défense lilloise n'a plus vraiment été prise de vitesse par la suite, malgré les percussions de l'infatigable Stephy Mavididi. De l'autre côté, Montpellier a souffert. Omlin s'est à nouveau employé sur un tir aux 20 mètres légèrement déviée par Congré de Timothy Weah (32e). Il a eu le temps de souffler avec la mi-temps, puis l'arrêt de jeu consécutif à la grave blessure au genou de Pedro Mendes, évacué sur civière (53e). Une triste nouvelle qui n'a pas refroidi des Lillois insistants. Omlin a arrêté une tête de José Fonte sur corner (54e), un centre-tir de Weah (56e), été sauvé par son poteau devant Benjamin André (56e) et a détourné une tentative de Jonatan Bamba (57e). Rien que ça.
Le LOSC a parfois manqué de créativité face à une défense montpelliéraine regroupée, mais son déchet technique l'aura aussi tiré vers le bas. Même les entrants se sont frustrés : Yusuf Yazici a trouvé Jonathan David, de retour de blessure, dans la surface, tout ça pour que la frappe trop dans l'axe du Canadien soit encore dans les bras d'Omlin (80e). Il a fallu un énième débordement de Zeki Celik côté droit, et un centre au second poteau sur Luiz Araujo pour apporter la lumière aux Nordistes. Le Brésilien a contrôlé, vu le retard d'Arnaud Souquet et décoché une demi-volée en lucarne qui a laissé Omlin paralysé sur sa ligne (85e, 1-1). Lille a poussé, et Yilmaz a cru aux trois points jusqu'au bout, en atteste sa frappe à ras de terre déviée du bout des gants par Omlin dans le temps additionnel (90e+5). Il n'en fut rien : le leader de Ligue 1 a semé des points à cinq journées de la fin de la saison. Mauvais timing à une semaine d'un déplacement à Lyon, 4e au classement avec six points de retard.
Transferts
Dall’Oglio et Montpellier, ça brûle
31/05/2021 À 07:45
Ligue 1
Maignan, Galtier, Yilmaz...: Après le titre, quel avenir pour les champions de France ?
24/05/2021 À 21:31