Grosse surprise sur le Rocher. Alors qu’il menait 2-0 à la pause, le Paris Saint-Germain a été renversé par Monaco vendredi soir, lors de la 11e journée de Ligue 1 (3-2). Le doublé de Kylian Mbappé n’a pas suffi aux Parisiens, qui se sont écroulés au retour des vestiaires, voyant leur série de victoires en Ligue 1 s’arrêter à huit. Pas vraiment rassurant à quatre jours d’un match crucial contre Leipzig en Ligue des champions. Pour l’ASM, c’est évidemment une superbe opération : le club de la Principauté grimpe provisoirement à la deuxième place du classement, à quatre points de sa victime du soir.

Ligue 1
"Se remettre en question", "Inadmissible" : Au PSG, on tire la sonnette d'alarme
20/11/2020 À 22:45

44e minute de jeu. Servi dans la surface, Mbappé ajuste Vito Mannone d’un petit piqué et croit tuer définitivement la rencontre en inscrivant le 100e but de sa carrière. La soirée est partie pour être historique, les champions de France sont dans un fauteuil. Mais Clément Turpin annule finalement ce but pour un hors-jeu beaucoup plus net que celui de Moise Kean, lui aussi privé d’un but cinq minutes plus tôt sur une action beaucoup plus discutable. A priori, ce n’est pas un drame : Mbappé a, à ce moment-là, déjà marqué deux fois, d’abord en avalant tout cru Axel Disasi avant de frapper sous la barre (1-0, 25e) ensuite sur penalty (2-0, 36e).

Le coaching gagnant de Kovac

Mais c’était sans compter sur le réveil des Monégasques. Transfigurés grâce aux entrées de Caio Henrique dans le couloir gauche et de Cesc Fabregas en position de neuf et demi, les hommes de Niko Kovac ont rapidement semé le doute grâce à Kevin Volland, opportuniste sur un ballon dévié dans sa course par Presnel Kimpembe (1-2, 52e). Face à un PSG incapable d’être dangereux au retour des vestiaires, malgré l’entrée de Neymar dès l’heure de jeu, l’ASM a pris confiance jusqu’à égaliser grâce à son attaquant allemand, encore parfait dans son rôle de renard, après un jaillissement de Fabregas devant Keylor Navas (2-2, 65e).

Kevin Volland buteur face au PSG avec Monaco

Crédit: Getty Images

Et ce sont les locaux qui ont continué à pousser ensuite. Tout a définitivement basculé quand Abdou Diallo a perdu ses moyens devant Volland, encore lui. Penalty, carton rouge après vérification vidéo : Fabregas n’avait plus qu’à boucler l’affaire. Ce qu’il a fait à merveille (3-2, 84e). Pas de neuvième succès de suite en Ligue 1 pour Paris, donc, mais un troisième pour Monaco, qui se retrouve dauphin. Les hommes de Kovac auront une semaine pour savourer et se remettre au travail. Ceux de Thomas Tuchel en ont trois pour se remettre à l’endroit et ne pas sombrer contre Leipzig.

Ligue 1
Montpellier et Monaco, c'est du costaud
IL Y A 4 HEURES
Ligue 1
Fabregas, l'essentiel remplaçant
IL Y A 18 HEURES