Pour son retour, Andy Delort a fait la différence. Au terme d'un match très ouvert et marqué par des gestes techniques de grande classe de part et d'autre, le Montpellliérain a répondu à l'ouverture du score de Moussa Koné et permis à son équipe de repartir de Nîmes avec le match nul (1-1).
Le film du match
Au classement, les deux équipes font du surplace : Nîmes reste 18ème à un point de Lorient, et Montpellier reste 8ème à trois points de Lens, 6e.
Ligue 2
Un joli casting et une diffusion en clair : La L2 prend le devant de la scène
24/07/2021 À 06:41
Jusqu'au 21 mars, l'abonnement à l'application Eurosport est à -50% pour un an, 34,99€ au lieu de 69,99€, pour suivre vos événements préférés en LIVE et sans PUB
Au sortir d'un match rempli d'occasions, le résultat est logique tant les deux équipes ont eu des opportunités et des périodes de domination, dans des registres radicalement différents. En première mi-temps, les Nîmois prenaient le meilleur départ en imposant un pressing constant sur les joueurs montpelliérains, avant que ceux-ci ne réagissent et se créent trois occasions nettes en cinq minutes grâce à leur supériorité technique (19e, 20e et 24e). Sur la troisième, Andy Delort faisait parler toute sa spontanéité et trouvait la barre de Baptiste Reynet d'une superbe demi-volée soudaine de 25 mètres.

Nîmes n'a pas tenu le rythme

Les locaux ont de leur côté privilégié le jeu direct en cherchant constamment Moussa Koné dans le dos d'une charnière Congré-Hilton trop lente pour contrôler la vitesse du Sénégalais.Les Crocodiles se procuraient ainsi les deux occasions les plus nettes de la première mi-temps. Sur la première, Alakouch touchait le poteau d'une frappe nette des 30 mètres (44e), alors que sur la deuxième, Hilton intervenait en catastrophe sur sa ligne pour sortir la frappe de Ferhat, laissé seul sur un ballon de 50 mètres (45e).
Ce schéma s'est encore renforcé en deuxième mi-temps. Nîmes a progressivement baissé le pied au niveau physique, permettant à Montpellier de s'installer et de contrôler le jeu. Pourtant, après deux buts de Laborde et Delort refusés pour hors-jeu (56e, 60e), ce sont bien les Crocodiles qui ouvraient le score sur un contre parfaitement mené par Ferhat et conclu par Koné (60e). Nîmes passait même à un cheveu de doubler la mise quand Lucas Deaux, à peine entré en jeu, forçait Jonas Omlin à un superbe arrêt sur une frappe de plus de 40 mètres (77e).

Montpellier piétine dans la course à l'Europe

Dominateurs mais pas suffisamment incisifs, les Montpelliérains s'en sont remis à Andy Delort. Omniprésent pour son retour après un mois d'absence, le Montpelliérain a fait parler sa classe sur la grande majorité des mouvements offensifs de son équipe. Longtemps frustré par Reynet ou les décisions arbitrales (24e, 53e, 60e) Delort a fini par égaliser sur un corner de Florent Mollet, très en vue également (79e). Les joueurs de Michel Der Zakarian regretteront sans doute de ne pas avoir réussi à doubler la mise dans les dernières minutes alors que leurs opposants finissaient le match sur les rotules.
Montpellier rate ainsi l'occasion de revenir sur les places européennes et reste 8e à trois points de Lens, 6e. Pour Nîmes, le résultat est encourageant dans la forme. Les Nîmois ont développé un niveau de jeu largement supérieur à leur 18ème place et devront se baser sur ce match dans leur lutte pour le maintien. En attendant, ils sont toujours 18èmes à un point de Lorient qui reçoit Nice et deux points devant Nantes qui se déplace au Parc des Princes.
Transferts
Dall’Oglio et Montpellier, ça brûle
31/05/2021 À 07:45
Ligue 1
Der Zakarian tacle Kita : "Content pour vous, pas pour le FC Nantes"
23/05/2021 À 22:47