Un point et c'est tout. Trois jours après son bon résultat face à Montpellier, l'Olympique de Marseille a calé sur la pelouse de Dijon (0-0), samedi soir. Les hommes d'André Villas-Boas se sont procuré les premières actions de la partie et Nemanja Radonjic aurait dû noircir la feuille de stats, mais le Serbe a buté à trois reprises sur un Anthony Racioppi attentif. Dijon n'a pas démérité et a même touché le poteau sur une frappe de Mama Baldé en première période. Les Bourguignons sont toujours 18e, tandis que les Olympiens cèdent leur 5e place à Rennes.
Dans le froid bourguignon, l'OM a fait le coup de la panne. Sans idées face à une formation de Dijon qui n'a toujours pas gagné à domicile cette saison, les Marseillais pourront regretter leur maladresse devant le but. Ils auraient même pu laisser des plumes au Stade Gaston-Gérard, si Baldé, bien servi par Eric Junior Dina-Ebimbe, n'avait pas tapé le montant de Steve Mandanda (22e).
Ligue 1
"90 minutes de bonheur", "cadeau de Noël", "libération": 30.000 supporters ont retrouvé le Vélodrome
HIER À 21:24
https://i.eurosport.com/2021/01/09/2968173.jpg

Radonjic actif mais maladroit

Leur entame de match ne laissait pourtant pas présager une soirée vierge de but et d'émotions. Radonjic a symbolisé cette soirée sans réussite. Après un tir du gauche facilement capté par Racioppi (3e) et une tentative repoussée par le portier suisse sans que Dario Benedetto, transparent jusqu'à sa sortie à l'heure de jeu, ne puisse reprendre victorieusement la gonfle (7e), le Serbe n'a pas lâché. C'est encore lui, au retour des vestiaires, qui portait le danger sur le but dijonnais. Mais Racioppi était bien décidé à préserver le 8e nul de son équipe en championnat (50e).

Payet encore remplaçant

Ce fut la seule véritable action olympienne de la seconde période. Tout au plus aurions-nous pu signaler le centre vicieux de Payet claqué en corner (71e), mais l'international français, de nouveau remplaçant, a fait preuve de suffisance durant ses 30 minutes sur le pré, en témoignent ses corners frappés à mi-hauteur au premier poteau... Si Dijon ne se sort toujours pas de la zone dangereuse, le club entraîné par David Linarès montre du mieux depuis la trêve des confiseurs. Ses joueurs n'ont cadré aucune de leurs cinq tentatives mais ils auront au moins eu le mérite d'y croire et de faire frissonner les Marseillais (48e, 77e). Lesquels pointent désormais à la 6e place (32 points) après le nul de Rennes à Lyon -avec deux matches en moins-, et accusent 7 points de retard sur le deuxième.
Pour intégrer rapidement le trio de tête, un peu d'imagination et une intensification des recherches pour un nouvel attaquant ne seront pas de trop...

Michael Cuisance et Frederic Sammaritano lors de Dijon - Marseille en Ligue 1 le 9 janvier 2021

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Longoria : "Ben Arfa ? C'est lui qui a appelé Sampaoli…"
07/07/2021 À 14:33
Ligue 1
Pour Gerson à l'OM, il ne manquerait plus que l'officialisation
05/06/2021 À 15:57