L’Olympique de Marseille surpris à domicile par Nîmes (1-2) ! Après la défaite contre le PSG pour le Trophée des champions mercredi, le match de ce samedi semblait idéal pour relever la tête pour les Marseillais. Raté. Dominateurs en première période, les joueurs d’André Villas-Boas ont manqué de précision et de lucidité devant Baptiste Reynet. Florian Thauvin a même raté un penalty (31e).

Les Nîmois, plus efficaces, ont puni les Phocéens en seconde période en inscrivant deux buts coup sur coup grâce à Niclas Eliasson (55e, 58e). Les deux premiers buts en Ligue 1 du Suédois. La réduction du score de Dario Benedetto en fin de match (85e) n'a pas suffi. L’OM reste 6e avec 32 points, tandis que Nîmes quitte la dernière place du classement (18e, 15 pts).

Ligue 1
"Tu pars en vacances avec tous tes collègues ?" : Payet joue l'apaisement avec Thauvin
HIER À 13:25

Le penalty manqué de Thauvin a fait mal

Les hommes d’André Villas-Boas avaient pourtant pris le match en main. En première période, dominateurs dans le jeu, les Phocéens se sont procurés plusieurs occasions mais ont buté sur un important Baptiste Reynet. A l’image d’une volée de Sanson (17e), une frappe excentrée de Payet (18e) ou encore un tir à bout portant raté de Benedetto (36e). Florian Thauvin a même raté un penalty, obtenu par Benedetto, en ouvrant beaucoup trop son pied gauche (35e). Le troisième raté par les Marseillais cette saison en championnat. Un coup dur supplémentaire après la sortie sur blessure de Boubacar Kamara (18e) à cause d’une gêne à la cuisse droite. Les Nîmois, peu en vue offensivement, ont tapé le poteau sur une tête de Koné juste avant la pause.

Au retour des vestiaires, les Nîmois sont revenus avec de meilleures intentions. Les joueurs de Jérôme Apinon ont laissé moins d’espaces aux Marseillais sur les côtés, eux qui avaient construit toutes leurs offensives via des centres lors du premier acte. En place défensivement, les derniers de Ligue 1 ont alors fait preuve d’opportunisme. Sur leur première occasion en seconde période, Niclas Eliasson a coupé au premier poteau un centre de Cubas après une mauvaise relance de Caleta-Car (55e). Quelques minutes après, les Nîmois ont brillamment joué un contre. Une nouvelle fois, le Suédois reprend un centre, au second poteau cette fois-ci, d’Alakouch (58e). Le break était fait pour les hommes d’Apinon.

Valentin Rongier (R) vies with Nimes' French forward Renaud Ripart during the French L1 football match between Olympique de Marseille (OM) and Nimes Olympique

Crédit: Getty Images

Nîmes respire, Marseille stagne

Mené, André Villas-Boas n'a pas tardé à réagir. Peu de temps après le doublé d’Eliasson, le technicien portugais a procédé à quatre changements. Payet, Thauvin, Sanson et Payet, certainement un peu émoussés du match contre le PSG mercredi soir, ont cédé leur place à Radonjic, Germain, Cuisance et Khaoui. Des changements pas forcément bénéfiques de la part de l’ancien coach de Porto. Le jeu phocéen a semblé moins fluide jusqu’à la fin de la rencontre. Dario Benedetto a juste su profiter d’une erreur technique de Cubas devant sa surface pour réduire le score en fin de match (85e). Le quatrième but de l’Argentin de la saison en Ligue 1 n’a finalement pas suffi.

Ce succès au Vélodrome permet au Nîmes Olympique de prendre une bouffée d’air frais. Avec seulement douze petits points avant la rencontre et une triste dernière place au classement, les joueurs de Jérôme Arpinon comptent désormais 15 unités et deviennent premiers relégables (18e) devant Dijon et Lorient, qui n’ont pas encore joué leur 20e match. L’Olympique de Marseille, lui, stagne à la sixième place (32 points) et ne profite pas de ce match "facile" pour recoller à Monaco, quatrième (36 pts). Heureusement, les Marseillais ne comptent que 18 matches et auront une chance de se rattraper lors de leurs deux matches en retard contre Lens et Nice, le 3 et 17 février prochains.

Ligue 1
Sampaoli arrivé et isolé
HIER À 13:02
Ligue 1
Longoria, les paliers d’une folle ascension
01/03/2021 À 00:36