Les Tops

  • Un Mbappé en mode record que le PSG doit vraiment garder
40, comme le nombre de buts inscrits par Kylian Mbappé cette saison, toutes compétitions confondues. Le jeune attaquant, pour qui tout va très vite, n’avait pas encore franchi cette barre dans sa carrière. Face à Reims, il a signé sa 26e réalisation en Ligue 1, confortant un peu plus sa place de meilleur buteur à une journée de la fin. Dans tous les bons coups, il a parfaitement profité d’une erreur de relance de Thomas Foket pour fusiller Predrag Rajkovic et permettre à son équipe de faire le break (0-2, 24e). Il a aussi été à l’origine du penalty transformé par Neymar, sa frappe croisée ayant été stoppée par la main de Yunis Abdelhamid, expulsé pour son geste (10e). Il aurait même pu en obtenir deux autres (38e, 52e). Son seul grand raté ? Une munition gâchée dans une position idéale, après une sublime talonnade de Neymar.
Ligue 1
"Cette fois, aller au moins en C1" : Garcia veut rejoindre un projet plus ambitieux qu'à Lyon
HIER À 12:16
Monaco est toutefois prévenu pour la finale de la Coupe de France. Son ancien prodige a envie de terminer la saison 2020/2021 comme un boulet de canon, après la désillusion européenne. Les fans du PSG n’ont plus qu’à espérer une prolongation du bail de Mbappé, sans quoi le club de la capitale vivra un futur mercato stressant. Quand l’été arrive, le feuilleton Mbappé revient toujours avec insistance.
  • Lucas Paqueta, l'homme du milieu
Comme au bon vieux temps. Un temps pas si lointain finalement, lorsque Lucas Paqueta avait débarqué à l'Olympique Lyonnais pour y éblouir tout son monde grâce à sa justesse technique et son inspiration dans le jeu. Dimanche face à Nîmes, l'ancien de l'AC Milan a régalé dans les grandes largeurs. Présent dans tous les bons coups, il a distribué caviar sur caviar à ses partenaires, s'offrant forcément une passe décisive, non sans inscrire deux buts en l'espace d'un quart d'heure. Si l'Olympique Lyonnais s'est offert un succès aussi large et facile face aux Nîmois (2-5), c'est donc en grande partie grâce à un Paqueta flamboyant et auteur de l'une de ses plus belles périodes depuis son arrivée chez les Gones.

On en débat : Yilmaz vs Paqueta, qui est la meilleure recrue de la saison ?

  • Golovin porte aussi Monaco
On peut manquer la moitié des matches de son équipe et tout de même réaliser sa meilleure saison. C'est ce qu'Aleksandr Golovin affirmait avant le duel pour l'Europe entre Monaco et Rennes et le Russe a confirmé ses propos. Absent durant quasiment toute la première partie de cet exercice 2020-2021 à cause d'une blessure à une cuisse, il a vite retrouvé la forme pour son retour début janvier et poursuit sur sa lancée depuis.
Golovin a encore frappé fort face aux Bretons pour sa première titularisation après avoir été freiné par le Covid-19 début mai. Il a superbement lancé lancé Ben Yedder vers l'ouverture du score (16e), puis s'est chargé de doubler la mise d'un tir axial de 25 mètres dévié par Da Silva (29e) et Monaco a pu décrocher une victoire capitale dans la course à la Ligue des champions et peut-être même pour le titre (2-1). Golovin, lui, totalise 5 réalisations en 9 passes décisives en L1 cette saison.
  • Bordeaux peut (un temps) respirer
La victoire contre Lens était loin d'être acquise, mais elle peut faire pousser un énorme ouf de soulagement aux Girondins. Grâce à leur succès contre les Artésiens, les joueurs de Jean-Louis Gasset arrivent au fameux total de 42 points et ont officieusement assuré leur maintien ce dimanche.
Avec l'affrontement Strasbourg-Lorient dimanche prochain, deux équipes à 41 points, il faudrait que Bordeaux perde avec plus de trois buts d'écart à Reims lors de la dernière journée pour éventuellement terminer barragiste. Autrement dit, un scénario improbable. Malgré des dernières semaines plus qu'agitées sur les pelouses et en coulisses, les partenaires de Benoît Costil peuvent (pour un temps seulement) souffler. Sportivement, c'est presque fait. Administrativement, on verra plus tard.

Les Flops

  • Galtier, le coup de la panne
Ne nous méprenons pas : Lille réalise une saison exceptionnelle et garder son destin entre ses mains dans ce duel à distance face au PSG reste un énorme avantage avant d'aborder le déplacement à Angers le weekend prochain. Mais dimanche soir, Christophe Galtier n'a pas trouvé la solution face à l'équation proposée par le bloc en 4-4-2 de Claude Puel, parfaitement calquée sur le schéma tactique des Dogues. Très tôt dans la partie, son milieu de terrain Benjamin André a récolté un carton jaune (26e) et cela a dû entrainer sa sortie prématurée en cours de partie (63e). Autre statistique impressionnante : Lille n'est pas parvenu à cadrer une frappe avant la tentative lointaine de Boubakary Soumaré à la 60e minute de jeu.
L'animation offensive a globalement manqué de tonicité pour permettre aux Dogues de repartir avec la victoire, et si les entrées de Renato Sanches ou Jonathan Ikoné ont apporté davantage de vitesse, cela n'a pas suffi pour tromper la vigilance de Stéphanois pourtant réduits à dix. Mais que les Lillois se rassurent: leurs meilleures performances se situent à l'extérieur (43 points) plutôt qu'à domicile (37 points) où le club avait déjà connu deux défaites contre le Nîmes Olympique (1-2) ou... le SCO Angers (1-2). L'occasion de prendre une revanche n'a jamais été aussi belle.
  • Florian Thauvin, dernière dépassionnée
Après 9 saisons et plus de 220 matchs sous le maillot de l’OM (au cumul de ses deux passages), Florian Thauvin a effectué ce dimanche son dernier match pour le club marseillais avant son départ pour le Mexique la saison prochaine. Entre le tifo prévu dans les tribunes en son honneur et un match décisif pour la qualification à l'Europe, on attendait un bouquet final retentissant.
Hélas, sa prestation pleine d'envie est restée inaboutie, la faute à plusieurs mauvais choix et à un Paul Bernardoni des grands soirs pour l'empêcher d'ouvrir le score (4e). Dans le même ton, sa sortie à la 83e minute, en l’absence de supporters, laisse un petit goût d’inachevé. L'histoire aurait dû être plus belle.
  • Nîmes, la noyade des Crocodiles
Dimanche, le Nîmes Olympique a concédé sa vingtième défaite de la saison. Une de trop. Du genre de celles qui vous envoient en Ligue 2. Car si les hommes de Pascal Plancque ont tenté tout ce qu'ils pouvaient face aux Lyonnais, la différence de niveau était bien trop importante pour éviter la défaite. Et de toute façon, était-ce vraiment ce soir qu'il fallait se réveiller ? Mieux vaut tard que jamais, certes, mais avec un seul succès lors de leurs sept dernières sorties, les Nîmois savaient peut-être au fond d'eux que la pente était déjà trop raide pour être remontée. Combiné aux résultats de ses concurrents directs dans la course au maintien, ce revers est donc un coup de poignard dans le cœur des Crocodiles, qui vont donc retrouver la Ligue 2, trois ans après leur remontée dans l'élite.
Lundi, Renaut Ripart a adressé un message aux supporters. Désolé du dénouement, le capitaine des Crocos a semblé impuissant face à la situation. "Merci pour votre soutien sans faille durant cette saison compliquée, ce n’est pas la fin que l’on aurait souhaité... Je suis triste pour vous car vous méritez tellement mieux."
  • Brest, en ballottage bien défavorable
Encore dixièmes de Ligue 1 en janvier, les Brestois se sont peut-être vus trop beaux trop vite. Avec une année 2021 noire et une seule victoire sur leurs dix dernières rencontres, les Bretons n'ont pu faire mieux qu'un nul à Montpellier (0-0), et sont désormais 16es, avec 41 points et une seule unité d'avance sur le barragiste Nantes. Pour couronner le tout, les hommes d'Olivier Dall'Oglio reçoivent le PSG dimanche prochain, dans ce qui sera un match pour la survie en Ligue 1, quand les Canaris recevront eux un MHSC qui n'a plus rien à jouer désormais. Hors des trois dernières places depuis la 3e journée, ce serait terriblement cruel pour le SB29 de se retrouver en barragiste à l'issue de la 38e journée. Pas forcément immérité au vu de la deuxième partie de saison des Finistériens...

Les Brestois de Chardonnet, Mounié et Magnetti ne sont plus du tout assurés de jouer en Ligue 1 la saison prochaine

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Mbappé avoue ses doutes : "Le meilleur endroit pour moi ? Je n’ai pas encore la réponse"
HIER À 07:40
Ligue 1
Retrait de Canal +, victoire d'Amazon : les questions que pose la nouvelle donne des droits TV
11/06/2021 À 19:26