Bordeaux semble voir le bout du tunnel. Les Girondins ont étrillé Lens dimanche, lors de la 37e journée de Ligue 1 : 3-0 à domicile. Ils occupent la 14e place du classement, avant le dernier round. Ils ne sont pas sauvés de la relégation, avec seulement 2 points d'avance sur Nantes (18e - soit en position de barragiste). Mais avec tant d'équipes dans le rétro, dont deux qui s'affrontent... cela sent bon. "Il faudrait un concours de circonstances à 12 inconnues (pour descendre) mais on va bien préparer la semaine" résume le coach bordelais, Jean-Louis Gasset, dans des propos rapportés par Sud Ouest.
La fameuse équation est la suivante : Bordeaux reste sous la menace d'une déroute à Reims (défaite avec trois buts d'écart minimum), un nul entre Strasbourg et Lorient, un nul ou une victoire de Brest (face au PSG) et un succès de Nantes (contre Montpellier). Scénario peu probable dont Gasset a évoqué l'existence, par prudence.
L'ancien binôme de Laurent Blanc poursuit par l'analyse des résultats de sa formation : "On doit être une équipe atypique. On bat les équipes qui jouent l'Europe (Lens est 6e, NDLR) et on perd 3-0 contre les équipes qui luttent pour le maintien (défaite 3-0 à Nantes lors de la précédente journée). On fait 14 'clean-sheets' dans la saison et on est à -15 au goal-average. On ne laisse pas indifférent."
Ligue 1
"On est toujours devant", "Tout peut arriver" : la "finale" de la 38e journée a déjà commencé
16/05/2021 À 22:40

"Si on est dans cette situation, ce n'est pas normal"

Gasset a insisté sur le fait que son équipe n'est que "presque" sortie d'affaire. Mais la satisfaction pointe le bout de son nez : "Dans la vie, il faut toujours combattre malgré tout ce qui peut vous arriver, il faut toujours y croire et à un moment ou un autre, vous êtes récompensés du travail même si on a fait une saison de galère."
Le terme de "saison de galère", Yacine Adli aurait pu l'utiliser. Mais il en a choisi d'autres, au micro de nos confrères de Canal Plus : "On a fait une saison de merde, une saison catastrophique. Si on est dans cette situation, ce n'est pas normal. Mais maintenant on y est. Il fallait que tout le monde prenne ses responsabilités. On l'a fait aujourd'hui (dimanche)." Reste à finir le travail, rappelle le jeune milieu de terrain (20 ans) : "On va essayer de mettre le dernier coup de collier à Reims. C'est une saison à oublier. On espère la mettre de côté." Ce sera fait dans huit jours.

Qui mérite d’être sacré meilleur joueur de L1 ?

Ligue 1
Dissensions, succession et ambition : les questions que pose le départ de Gasset
21/05/2019 À 10:25
Ligue 1
Adli et Bellanova officiellement bordelais
31/01/2019 À 21:50