Ce n'est pas forcément de lui dont on parle le plus. Mais Mike Maignan n'en est pas moins essentiel à Lille, qui se déplace à Nantes dimanche pour reprendre la première place du classement. Si les Dogues étaient leaders avant la victoire de Lyon face à Strasbourg (3-0) samedi, ils le devaient beaucoup à leur gardien. Le Guyanais de 25 ans, qui a connu sa première (et seule) sélection avec les Bleus en octobre dernier face à l'Ukraine (7-1), est une des valeurs sûres du LOSC depuis trois ans.
Si sa première saison en tant que titulaire, en 2017-2018, a été chaotique, à l'image de son équipe qui s'était maintenue de justesse, le natif de Cayenne a redressé la barre dès l'année suivante. Il a remporté le trophée de meilleur gardien du Championnat, point d'orgue d'un exercice conclu à la deuxième place derrière le PSG. L'an dernier, il a encore réalisé une saison solide, même si le Losc a eu du mal à gérer un calendrier alourdi par la Ligue des champions. Le joueur formé au PSG, arrivé à Lille en 2015 comme doublure du Nigérian Vincent Enyeama, a poursuivi sur sa lancée depuis, après quasiment six mois de coupure en raison de la pandémie de Covid-19.
Ligue 1
Faut-il mettre tous les maux du FC Nantes sur le dos de Domenech ?
05/02/2021 À 16:29
L'équipe nordiste, leader surprise de L1 devant Lyon et Paris, n'a encaissé que 15 buts en 23 rencontres, soit un de plus que le PSG, la référence en la matière. Maignan a gardé sa cage inviolée à 12 reprises, soit plus d'un match sur deux, et il reste sur une série de trois 'clean sheets' (matches sans encaisser de but). "Il gagne en concentration, il est très exigeant envers lui-même dans sa préparation de match. Quand vous êtes dans une équipe qui est bien classée, généralement vous êtes dans une bonne défense. Les gardiens sont donc moins sollicités mais quand ils le sont, ils doivent maintenir leur équipe à flot", a souligné vendredi son entraîneur Christophe Galtier.

"Si on peut éviter de le solliciter"

Mercredi à Bordeaux (3-0), le portier, peu sollicité, s'est montré intraitable. Il a notamment remporté un duel capital face à Samuel Kalu en première période alors que le score était encore de 0-0 (29e). Puis il a réalisé une superbe parade pour repousser une tête de Hwang Ui-jo qui aurait pu permettre aux Girondins de revenir à 2-1 et ainsi relancer le match (71e). Et la réussite a accompagné Maignan puisqu'il a été sauvé par sa barre transversale sur une tête de Laurent Koscielny (86e). "Il fait deux arrêts très importants et notamment un magnifique, a jugé le technicien nordiste. Il est là pour ça, c'est son travail, mais si on peut éviter de le solliciter autant, ça serait mieux."

"Sampaoli, le personnage qu'il faut à l'OM mais peut-être pas le coach"

Un peu moins brillant dans le jeu en 2021, malgré une nette amélioration en Gironde, Lille, qui reste sur cinq succès consécutifs, cherche encore un match référence depuis la trêve hivernale. "Même s'il y a eu une belle victoire avec un score très flatteur, il y a la réalité du match. Je l'ai revu deux fois. On a fait un bon match dans pas mal de secteurs mais on s'est mis en danger parce qu'il n'y avait pas d'équilibre. On a un très bon gardien, il doit être utile, mais on ne doit pas concéder autant d'occasions quand on a la mainmise", a prévenu Galtier, attentif au moindre détail.
Dimanche, face aux Canaris de Raymond Domenech, qui n'a toujours pas décroché sa première victoire sur le banc nantais, les Lillois tenteront de gommer leurs erreurs et d'enchaîner une sixième victoire qui leur assurerait de conserver leur fauteuil de leader.
Ligue 1
Renato Sanches, le plan de relance
IL Y A 11 HEURES
Ligue 1
"C'est la version de Gerson qu'on veut voir" : Sampaoli a-t-il enfin trouvé la formule ?
01/12/2021 À 23:44