Quel serpent de mer que ce dossier du numéro 9 à l'OM. Quand on pense qu'il est résolu surgissent les doutes (Benedetto), quand on l'imagine solutionné par un jeune à façonner (Luis Henrique), l'erreur de casting survient. Si à chaque jour suffit sa peine, à chaque mercato la même rengaine pour l'OM. Janvier ne dérogera pas à la règle et les premiers noms ont fuité : Arkadiusz Milik (Naples) et Gaëtan Laborde (Montpellier). Pas le même pedigree, pas le même coût, pas non plus la même réponse au problème de l'OM. Dans ce dossier, Laborde a quelques arguments.
Puisque c'est la donnée économique va guider le mercato, celui de l'OM en particulier, rappelons la situation des deux joueurs. Milik approche de la fin de son bail à Naples (juin 2021), quand il reste encore un an et demi à Laborde à Montpellier. Selon les médias italiens, les Napolitains demandent beaucoup d'argent (15 millions) pour un joueur libre de s'engager où il veut. Pour Montpellier, la situation est différente puisque Laborde sera, sauf transfert, encore là en juillet. Michel Der Zakarian, son entraîneur, le tient en haute estime. "J’espère qu’il ne partira pas et j’espère que le président fera tout pour le garder jusqu’à la fin de la saison", rappelle-t-il. "Laborde/Delort est un très bon duo, en dehors des Parisiens, ils n'ont rien à envier aux autres attaquants du championnat", appuie "MDZ".

Milik, Kouamé, Cutrone : que valent les pistes italiennes de l’OM ?

Coupe de France
Canet y a cru mais Montpellier a eu le dernier mot
HIER À 20:51

L'OM peut-il profiter de la crise Mediapro ?

Interrogé sur Laborde avant le match face à Montpellier, Villas-Boas a lui botté en touche, arguant que "ce n'est pas juste et pas gentil de parler de lui". En fin de réponse, le Portugais a relevé le "coût élevé de son transfert". Un coût qui pourrait se situer autour des 12 millions d'euros, soit la somme proposée par West Ham et refusée par Montpellier l'été dernier. Un petit peu moins peut-être eu égard à la situation du football français.
En temps normal, un transfert franco-français aurait pu être plus difficile, avec le problème des droits télés, le marché hexagonal s'est peut-être un peu ouvert. Montpellier, comme d'autres, pourrait avoir besoin de vendre. Reste à savoir si l'OM peut se permettre un tel investissement en transfert. Le salaire de Laborde serait en revanche bien moins élevé que celui de Milik.
Ecouter Mrecredi Mercato
Et si Gaëtan Laborde, paradoxalement, permettait de tirer un trait sur l'affaire du grand attaquant ? Depuis le départ de Bafé Gomis il y a trois ans et demi maintenant, les numéros 9 de l'Olympique de Marseille sont jugés à l'aune de ce repère. Costume bien trop grand pour Germain, il ne sied pas non plus à Dario Benedetto, buteur inconstant qui a affiché ses limites cette saison. Et après ? Avec l'Argentin, l'OM a fini deuxième d'une Ligue 1 amputée la saison dernière et se trouve, malgré une fin d'année ratée, dans le peloton de tête cette saison. Solder cette histoire de grand attaquant, n'est-ce pas ce dont l'OM a besoin ?

Une concurrence à Benedetto plutôt qu'un titulaire indiscutable

Arkadiusz Milik est peut-être un meilleur attaquant que Gaëtan Laborde. A Naples, il a inscrit 48 buts en 122 rencontres. Son statut de joueur bientôt libre pourrait plaider en sa faveur mais dans le cas où l'OM trouvait un accord raisonnable avec Naples, le Polonais demanderait un salaire faramineux qui pourrait vite faire penser à celui donné à Kevin Strootman, aujourd'hui indésirable après être arrivé d'Italie avec un statut. Gaëtan Laborde serait-il titulaire indiscutable dans le onze olympien ? Benedetto aurait de quoi jalouser son bilan (6 buts, 5 passes décisives contre 3 et 3 pour le Phocéen). Il pourrait aussi voir d'un bon œil l'arrivée d'un attaquant bien supérieur à Valère Germain pour l'accompagner et lui retirer un peu de pression.

Dario Benedetto (Marseille) contre Bordeaux en Ligue 1 le 2 février 2020

Crédit: Getty Images

Dans le 4-4-2 losange de Villas-Boas, l'un des deux jouerait aux côtés de Florian Thauvin dans l'axe. Une concurrence plus importante s'installerait donc. Idem dans le 4-3-3 où les ailes sont réservées à Payet et Thauvin. Oui, Arkadiusz Milik aurait aussi le profil pour jouer dans ces systèmes mais il mettrait de facto Benedetto dans une situation de doublure. Avec autant d'argent investi dans l'Argentin, l'OM peut-il se permettre de tuer sa confiance ? Laborde semble être donc le compromis idéal. Certes, difficile d'associer son nom au terme de grand attaquant mais à Marseille, il est peut-être temps d'arrêter de rêver.
Ligue 1
L’OM de Sampaoli, un mois de vie et déjà tant de fins de match de folie
17/04/2021 À 18:35
Ligue 1
Grave blessure au genou et saison terminée pour Pedro Mendes
17/04/2021 À 17:42