C'est une lente agonie. Une descente aux enfers qui ne s'arrête plus. Bordeaux a concédé ce dimanche son neuvième revers en onze matches. Voilà les Girondins 15es à seulement six points de Nîmes, barragiste. A cette allure, la fin de saison sera irrespirable pour un club où tout fiche le camp. Personne ne sait si Jean-Louis Gasset restera aux commandes, l'état d'esprit de plusieurs membres de l'effectif est clairement remis en cause depuis plusieurs semaines, les supporters ne veulent plus de la direction en place et le navire coule.
A l'image du cinglant revers subi à Geoffroy-Guichard (4-1) alors même que Bordeaux s'était vu offrir un penalty imaginaire dès la 8e minute, transformé par Hwang. Et si M.Schneider a largement compensé son erreur en donnant un penalty tout aussi discutable aux Verts (Khazri, 23e), les Girondins ne doivent leur piteuse prestation qu'à eux-mêmes.
Ligue 1
Sampaoli exhorte ses joueurs à penser à l’OM, "quels que soient les intérêts individuels"
09/05/2021 À 14:47
L'heure est dure, il faut trouver un ressort
"Je n'ai pas les mots, c'est horrible, a confié un Paul Baysse dans les cordes au micro de Canal Plus. On subit, on perd 4-1 alors qu'on mène 1-0. On est à deux doigts de revenir, de gagner… mais on est tout le temps à deux doigts. Franchement, c'est dur. Avant le match, on s'est dit : 'allez, on ne prend pas de but' et on en prend 4. On va essayer de garder la tête au travail mais celle-ci elle fait mal." Elle fait mal parce que les Girondins ont regardé les Verts dans le blanc des yeux jusqu'à la pause avant de littéralement s'effondrer.
Brest, Nîmes, Strasbourg, Saint-Etienne : à force de perdre contre des adversaires directs au maintien depuis quelques semaines, Bordeaux voit la zone rouge se rapprocher dangereusement. Les Girondins joueront sans doute leur avenir face à Lorient et Nantes d'ici la fin de saison. "Il faut être solidaire et se dire que c'est possible, a tenté de positiver Jean-Louis Gasset après la rencontre. Nous essayons, nous travaillons, nous tentons mais il y a souvent un petit détail qui vient nous enlever le mental. L'heure est dure. Nous n'avons jamais connu une telle période. Il faut trouver un ressort".
Un sentiment d'abandon
Sauf que celui-ci semble cassé depuis bien longtemps. Comment les Girondins peuvent-ils s'en sortir ? D'abord en prenant conscience de l'urgence : "Il faut se dire que le club est en danger", a prévenu Alain Roche, le directeur sportif du club. Et en montrant plus de constance dans les performances : "On démarre les matches concentrés, a rappelé l'ancien défenseur central. Et puis, on a un sentiment d'abandon. On n'a pas le droit de perdre 4-1." Sauf que le constat est là, implacable. Bordeaux n'a jamais été autant en danger.
Ligue 1
L'OM gâche une belle opportunité
09/05/2021 À 12:52
Ligue 1
Nantes s'accroche à son rêve de maintien, Bordeaux toujours en danger
08/05/2021 À 12:53