Une nouvelle page s'ouvre à l'OM. Au lendemain de son premier entraînement, Jorge Sampaoli a été présenté ce mardi à la presse. Le nouvel entraîneur marseillais a été clair : son projet est d'abord de redorer le blason du club, actuellement huitième de L1 et miné par les conflits depuis plusieurs semaines. "Mon objectif est de revenir aux fondamentaux, au niveaux du rythme et de l'envie. Je veux que chaque joueur réalise qu'il a la chance de porter ce maillot", a martelé le technicien argentin de 60 ans.
Jusqu’au 21 mars, l’abonnement à l’application Eurosport est à -50% pour un an, 34,99€ au lieu de 69,99€, pour suivre la Coupe de France en LIVE et sans PUB.
L'ancien sélectionneur de l'Albiceleste veut une unité totale pour permettre au club de se relancer. "Je compte insuffler ma philosophie aux joueurs. Ce maillot doit nous unir, nous rassembler. Il faut corriger ce qui ne va pas et ne pas nous désunir. L'esprit de rébellion ? On va s'en servir pour se sortir de cette phase actuelle, a-t-il indiqué. Je me suis déjà retrouvé face à ce type de situation. A certains endroits, j'ai reussi très vite, à d'autres c'était plus long."
Ligue 1
Kluivert prolonge le bel été niçois, les chiffres du prêt dévoilés
20/07/2021 À 20:59
Souvent comparé à Marcelo Bielsa, Jorge Sampaoli a rappelé qu'il ne ressemblait pas à El Loco. "Comme pour beaucoup d'entraîneurs, j'estime que c'est une réference. Je me sens proche de lui dans le jeu mais je ne compte pas lui ressembler, je veux faire changer les choses à ma façon, a-t-il assuré. Je ne suis pas interessé pour qu'on se souvienne de moi, mais je veux donner du plaisir à court terme aux supporters."

"Bielsa-dépendant" et sourires inexistants : Sampaoli, alléchant mais pas sans risque pour l’OM

Ce mardi matin, L'Equipe évoquait un possible schéma en 5-3-2 pour lancer l'ère Sampaoli face à Rennes mercredi, en match en retard de la 22e journée de L1. "Le jeu offensif ? L'idée est d'arrivée à cela, a noté l'Argentin qui n'a pas caché sa forte attirance pour la popularité du club et de la ville. Je m'attelle au travail de diagnostic pour revenir à une identité et à une sécurité de jeu. On va travailler très vite pour inverser la dynamique. J'espère être à la hauteur. Venir ici est un défi, mais pas un risque. Je veux qu'on ait le même language footballistique avec les joueurs, qui seront mis là où ils seront le plus à l'aise."

Des paroles mais un discours hors-sol : McCourt peut-il encore sauver l’OM ?

S'il a souffert de l'élimination en Coupe de France, Jorge Sampaoli ne manque pas d'ambitions et veut viser le plus haut possible en fin de saison. "Je veux faire progresser l'équipe. Nous allons optimiser chaque match pour atteindre une place en Europe", a-t-il confié. Pour sa part, Pablo Longoria a réclamé de la patience pour son nouvel entraîneur. "On a choisi Jorge car on croit qu'il correspond à l'identité du club. Nous verrons le vrai Olympique de Marseille de Sampaoli la saison prochaine", a-t-il expliqué.
Payet et Mandanda rentrent naturellement dans le projet
"C'est l'un des meilleurs coachs en circulation. Jorge a eu des résultats partout où il est passé. Il est là pour construire avec nous un grand chapitre du club. Il a été habitué à coacher des joueurs avec de grosses personnalités, a renchéri Pablo Longoria qui n'a pas caché ses ambitions pour le futur. Si la saison prochaine, on peut viser la Ligue des Champions, on le fera. Mais nous sommes réalistes, nous connaissons la situation économique mondiale actuelle."
S'il a confirmé que Dimitri Payet et Steve Mandanda "rentraient naturellement dans le projet", Pablo Longoria a rappelé que l'OM "avait le contrôle" d'Arkadiusz Milik. Un joueur qui aura à coeur de convaincre son nouvel entraîneur dès mercredi pour la réception de Rennes.
Ligue 1
Spotify, contrats et pass sanitaire : Aulas dévoile ses solutions pour le foot français
20/07/2021 À 17:56
Ligue 1
Jeunesse, paris, et fibre néerlandaise : Nice, Rennes et Monaco, agitateurs du mercato
17/07/2021 À 21:22