L'ultime tentative sera donc être comme toutes les autres : vaine. Après avoir essayé, tant bien que mal, d'offrir un nouveau contrat à Florian Thauvin à quelques semaines de l'expiration de son bail, l'OM a perdu. Selon L'Equipe, l'ailier phocéen s'est bel et bien engagé en faveur des Tigres. À première vue surprenant, ce départ n'est finalement que la suite logique d'une histoire au cours de laquelle le joueur et le club n'auront jamais vraiment été sur la même longueur d'onde. La preuve en quelques dates.

Été 2017 : Une prolongation, déjà... et un premier accroc

Deux ans après l'avoir gentiment poussé à signer à Newcastle pour récolter un beau paquet d'argent (environ 18 millions d'euros), Marseille a récupéré Thauvin. L'ailier a été prêté à deux reprises par les Magpies au club phocéen mais en réalité, "Flotov" est redevenu un joueur de l'OM dès le début de la saison 2016-2017, après la levée d'une option d'achat quasi automatique, établie à un peu plus de 10 millions d'euros.
Ligue 1
Kluivert prolonge le bel été niçois, les chiffres du prêt dévoilés
20/07/2021 À 20:59
Frank McCourt rachète le club, Jacques-Henri Eyraud succède à Vincent Labrune. Au mercato hivernal, le club dépense près de 45 millions d'euros pour s'offrir Dimitri Payet et Morgan Sanson, notamment. À l'été suivant, Thauvin réclame sa part du gâteau au moment de prolonger son contrat, après avoir bouclé une saison consistante (15 buts et 9 passes décisives en L1).

Comment Tuchel a métamorphosé Chelsea et pris au piège Zidane

Les discussions s'articulent autour d'un salaire mensuel estimé à 400.000 euros mais, déjà, les deux camps peinent à boucler le dossier en raison d'un désaccord portant sur 10 à 20.000 euros, révèle L'Equipe à l'époque. L'OM, qui n'a pas encore pleinement conscience du gouffre financier qui l'attend, finit par faire l'effort. Thauvin s'engage jusqu'en juin 2021.

Février 2018 : À 80 millions, l'OM n'est pas vendeur

La suite donne raison à Marseille. Thauvin entame la saison tambour battant, enfile les buts comme des perles et distribue des caviars à volonté. Eyraud se frotte les mains. Interrogé par Canal+ sur le montant qu'un club devra débourser pour l'arracher au mercato estival, le président olympien botte en touche. Et laisse entendre qu'un chèque de 80 millions d'euros pourrait ne pas suffire, alors que le marché a pris une tout autre tournure avec les transferts de Neymar, Mbappé, Coutinho ou Dembélé.
"Cela ne m'intéresse pas, lâche alors "JHE". C'est un profil technique exceptionnel. [...] Florian est Marseillais et pour encore longtemps je l'espère." Pourtant, l'OM prend son temps. Avant le Mondial, pour lequel Flotov sera retenu, le club ne lui propose pas de nouveau contrat. Et patiente.

Été 2018 : Thauvin est champion du monde mais il est boudé

L'OM rêvait d'un chèque de 80 millions d'euros. Et espérait plus probablement une proposition comprise entre 40 et 60 millions, alors que Thauvin a fait partie des 23 Bleus sacrés en Russie. Oui mais voilà, au cœur d'un été radieux, la direction phocéenne ne voit pas d'offre arriver sur la table, malgré un intérêt supposé du Bayern Munich.

Florian Thauvin pose avec la Coupe du monde gagnée avec l'équipe de France, le 15 juillet 2018

Crédit: Getty Images

La raison ? La Premier League n'a pas gardé un très bon souvenir du joueur lors de son passage à Newcastle. Les autres très grands clubs sont suffisamment armés à son poste et se refusent à dépenser une telle somme pour un élément qui ne sera pas, a priori, un titulaire indiscutable. Les écuries de l'étage inférieur, elles, n'ont tout simplement pas les moyens d'assumer son salaire. Marseille n'y croit pas encore mais il est déjà dans un cul-de-sac.

Décembre 2018 : Thauvin fait partie des jaloux

Convaincue par Rudi Garcia après avoir disputé une finale de Coupe d'Europe, la direction phocéenne fait confiance à son coach. Et remet la main à la poche, notamment pour s'offrir Kevin Strootman. Le Néerlandais, dont le CV est sexy, devient le joueur le mieux payé de l'effectif.
Ce qui, selon L'Equipe, a le don d'agacer Florian Thauvin et Dimitri Payet, qui n'étaient pas contre une petite revalorisation salariale après l'épopée européenne. Le vestiaire est au bord de l'implosion. Les résultats sportifs plongent. Les relations entre les cadres et le président Jacques-Henri Eyraud se tendent.

Jacques-Henri Eyraud Olympique de Marseille

Crédit: Eurosport

Été 2019 : Thauvin prêt à partir, (presque) personne emballé pour l'accueillir

Après avoir passé une saison à préparer - publiquement - son départ, répétant à l'envi qu'il ne "pourrait repartir sur une autre saison sans Ligue des champions", Thauvin et l'OM patientent. Une nouvelle fois, les prétendants ne se bousculent pas au portillon. Valence pointe le bout de son nez car son propriétaire, Peter Lim, souhaite vendre Rodrigo Moreno.
Pablo Longoria, grand fan du Français, et directeur technique des Murcièlagos à l'époque, amorce les discussions mais la crise traversée par le club espagnol dissipe cette éventualité. Autre frein, "Flotov" n'est pas au meilleur de sa forme. L'ailier souffre d'une entorse de la cheville depuis un match amical face aux Rangers...

Saison 2019/2020 : Une blessure, une saison blanche... et la pandémie

1er septembre 2019 : entré en jeu pour quelques minutes face à Saint-Etienne, Thauvin rechute. L'opération de la cheville droite est inévitable. Le club et le joueur tablent sur une indisponibilité de plusieurs mois. Interrogé toutes les semaines à ce sujet durant l'hiver, Andre Villas-Boas ne cesse de repousser la date du retour de l'attaquant marseillais.

7 millions pour Thauvin : comment le CIES est arrivé à une estimation si basse

Sur le marché, sa valeur chute. En coulisse, Marseille joue encore la montre. D'autant que le choc économique, provoqué par la pandémie, guette des comptes phocéens déjà dans le rouge.

2020-2021 : Prolongation envisagée, accord introuvable

Cette fois, l'OM n'a pas le choix. Si le club ne prolonge pas le contrat de Thauvin, il partira libre à l'issue de la saison.
Interrogé par L'Equipe, le joueur s'étonne que les deux camps en soient arrivés là : "Partir libre est-il envisageable ? Bien évidemment, concède-t-il. Je n'ai pas d'autre choix que d'y penser. Je n'ai pas de proposition de contrat de l'OM. Quand je discute avec ma femme, ma mère, mon conseiller; la réalité est qu'au mois de juin, je suis sans club. La prolongation de contrat où en sont les discussions ? Pour l'instant, nulle part. Il y a eu simplement une prise de contacts. Pablo Longoria a repris en main mon dossier. Il connaît très bien mon agent, il avait été en contact avec lui la saison dernière car il me voulait à Valence. Je les laisse gérer. Ça m'étonne qu'on se retrouve dans une position comme celle-ci."
L'Espagnol succède même à Jacques-Henri Eyraud à la tête du club. Et multiplie les sorties médiatiques pour évoquer son souhait de conserver "Flotov" sans, toutefois, mettre en péril des comptes déjà très fragiles. Quelques semaines plus tard, le nouvel homme fort de l'OM est sur le point d'essuyer son premier échec.

L'OM dans l'impasse avec Thauvin : "Le vendre cher, ça relève du fantasme"

Ligue 1
Spotify, contrats et pass sanitaire : Aulas dévoile ses solutions pour le foot français
20/07/2021 À 17:56
Ligue 1
Jeunesse, paris, et fibre néerlandaise : Nice, Rennes et Monaco, agitateurs du mercato
17/07/2021 À 21:22