Paris a souffert, mais Paris a fini par s'imposer. Comme contre l'OL ce week-end, le leader de Ligue 1 a gagné dans les arrêts de jeu, cette fois-ci sur la pelouse de la lanterne rouge du championnat, Metz (1-2). Un doublé d'Achraf Hakimi a permis aux Parisiens de faire la différence malgré un contenu plutôt décevant dans le jeu avant d'affronter Manchester City dans une semaine en Ligue des Champions. Paris a conforté son fauteuil de leader en Ligue 1, mais Paris n'a pas rassuré dans les faits.
Le film du match
Au bout de quatre-vingt-dix minutes intenses en émotions, Paris avait encore du carburant dans les jambes pour empocher les trois points à Saint-Symphorien. Grâce à une belle déviation de Neymar, Hakimi s'est mis en orbite sur son pied gauche pour fixer Alexandre Oukidja et offrir la victoire au PSG (90e+5, 1-2). Le temps additionnel était initialement de trois minutes, mais du gain de temps excessif de la part des Grenats, une exclusion du capitaine Dylan Bronn et un changement supplémentaire sont venus ajouter du temps de jeu effectif pour permettre à Paris d'arracher la victoire.
Transferts
Real, City, PSG : où finira Lewandowski ?
IL Y A UN JOUR

Une fin de match tendue

Cela dit, le match n'était pas tout à fait terminé. Venu chambrer Oukidja après le but, Kylian Mbappé s'est attiré les foudres du gardien messin, auparavant obligé de réaliser une parade salvatrice sur un lob de l'attaquant parisien alors qu'il devait simplement rendre le ballon suite à une blessure de Farid Boulaya (83e). De quoi échauffer les esprits d'une rencontre qui s'était jusqu'ici bien passée.
Au départ, Paris avait mis les bouchées doubles pour s'offrir une démonstration de force en Lorraine. Rapidement devant au score grâce à un premier but d'Hakimi validé par la goal-line technology (5e, 0-1), le leader de Ligue 1 a souhaité rapidement faire le break mais Oukidja s'est opposé à Mbappé grâce à une jolie sortie au sol (10e), et le natif de Bondy s'est aussi montré trop imprécis dans la finition (7e, 12e). Mais après ce départ en boulet de canon, Paris s'est mis à douter devant le 3-4-3 offensif aligné par Frédéric Antonetti. Ibrahima Niane a d'abord allumé une première mèche avec un ciseau retourné non-cadré (24e) puis Papa Ndiaga Yade a contraint Keylor Navas, préféré à Ginaluigi Donnarumma, à un premier arrêt (29e).
La suite ? Une domination messine, conclue par un but de Kiki Kouyaté de la tête sur corner (40e, 1-1). Sans Navas, Paris aurait même pu rentrer aux vestiaires mené au score mais le portier costaricien a sorti un arrêt réflexe devant Lamine Gueye, lancé à pleine vitesse (45e). Souvent mis en échec en deuxième période, Paris a eu du mal à se créer des occasions même si Neymar (57e) et Hakimi (65e) ont apporté de légers frissons. Dans les dernières minutes, Angel Di Maria a tenté sa chance mais son tir dévié a bien été capté par Oukidja (89e). Puis Metz est sorti de son match, avant de capituler dans les ultimes secondes. Dans la polémique et la tension, Paris va finalement rentrer de Lorraine avec trois points, mais encore beaucoup de questions.
Ligue 1
Le soir où Mbappé et le Parc se sont réconciliés
HIER À 22:08
Ligue 1
Un penalty controversé, Mbappé et ça repart pour le PSG
15/10/2021 À 20:52