Du changement à venir à la LFP. La Ligue a annoncé vendredi être entrée "en négociations exclusives" avec le fonds CVC, ouvrant la voie à l'acquisition par cet investisseur de 13% du capital contre 1,5 milliard d'euros. Cette opération, votée à l'unanimité du Conseil d'administration de la LFP, lui permettra de valoriser la société commerciale "à 11,5 milliards d'euros", indique la Ligue dans un communiqué.
La création d'une société commerciale censée gérer notamment les droits TV de la Ligue 1 a été rendue possible par l'adoption fin février de la loi sport par le Parlement, in extremis avant la fin de la législature.
Ligue 1
Mertens, Simeone… Tudor en approche, l'OM regarde vers l'Italie
HIER À 17:21
Le football français, sévèrement touché par la défaillance fin 2020 de son diffuseur Mediapro et par la crise sanitaire (arrêt des compétitions au printemps 2020, stades à huis clos la saison suivante...) jugeait vital cette modification législative lui permettant de confier la gestion de ses intérêts économiques à un actionnaire aux reins solides et à l'expertise reconnue, dès la fin de la saison 2021-22.
L'opération aura aussi l'avantage de fournir au foot français une manne immédiate d'argent frais, bienvenue après de multiples emprunts réalisés à l'échelle des clubs ou de la Ligue ces deux dernières années. Depuis le vote de la loi sport, le 24 février, la LFP a accéléré le processus en enregistrant d'abord quatre offres définitives (CVC, Hellman/Friedman, Oaktree et Silver Lake), le 9 mars, puis en choisissant son partenaire exclusif dès vendredi. "Une annonce sera faite lors de la signature de la documentation définitive qui devrait intervenir dans les prochaines semaines", explique la LFP.
CVC Capital Partners, basé au Luxembourg, est l'un des fonds d'investissement les plus actifs ces dernières années dans un monde sportif constamment à la recherche d'investisseurs. Outre des incursions dans la Formule 1 et le Tournoi des six nations de rugby, le Championnat espagnol (LaLiga) a en effet annoncé un accord similaire en décembre, prévoyant de céder environ 10% de son capital, contre une levée de près de deux milliards d'euros. Une opération qui n'a néanmoins pas séduit le Real Madrid ni le FC Barcelone.
CVC est aussi lié à une manoeuvre parallèle dans le Championnat d'Italie, à hauteur de 1,7 milliard d'euros. Mais le projet, approuvé en novembre, se heurte à l'opposition de certains clubs de Serie A.
Ligue 1
Tudor d'accord avec l'OM : ce qu'il faut savoir sur le futur coach de Marseille
02/07/2022 À 12:42
Ligue 1
Lui rêvait de Griezmann : Sampaoli était totalement en décalage à l'OM
02/07/2022 À 09:23