La lanterne rouge est venue surprendre le dauphin. Metz s'est imposé sur la pelouse de Nice, samedi, lors de la 15e journée de Ligue 1 (0-1). Face à des Aiglons sans idées offensives malgré la possession, un but de Fabien Centonze et une énorme solidarité défensive ont permis aux Lorrains de décrocher un second succès cette saison. Ils restent derniers mais reviennent à hauteur de Saint-Etienne. Le Gym, lui, se retrouve à portée de Rennes après ce revers qui fait tache.
Les Niçois sont entrés doucement dans ce match et ont connu un premier coup de chaud quand Nicolas De Préville a débordé sur la droite pour déposer un centre sur la tête d'Ibrahima Niane qui a raté la cible (9e). Les coéquipiers de Dante ont bien mis le pied sur le ballon mais ils n'ont pas réussi à prendre à défaut des Lorrains déjà costauds dans les duels et bien organisés.
Ligue 1
Ces Aiglons font de solides dauphins
14/01/2022 À 21:49
Titulaire sur l'aile droite, Calvin Stengs a bien tenté de dynamiser tout cela. Mais sans réussite. Son compatriote néerlandais Justin Kluivert, lui, est longtemps resté beaucoup trop emprunté sur la gauche. Tout l'inverse du piston messin Centonze qui a quitté son couloir pour repiquer dans l'axe, lancé De Préville sur la droite pour profiter de son centre précis et marquer aux six mètres (0-1, 31e). Il en est désormais à quatre buts inscrits cette saison, personne ne fait mieux chez les Grenats.

Nice sans solution

Mené à domicile, Nice s'est enfin un peu secoué. Mais il a fallu attendre la toute fin de première période pour voir Andy Delort solliciter le bondissant Alexandre Oukidja d'une belle tête plongeante sur un centre de Stengs (45e+1). Plus mordants à la reprise, les Azuréens n'ont pourtant pas obtenu de penalty pour une poussette de Vincent Pajot sur Delort à la limite de la surface (50e). Le match a tourné à l'attaque-défense avec des visiteurs repliés en nombre dans leurs trente derniers mètres face à des Niçois dominateurs mais sans inspiration collective ni réelles idées offensives.
La frappe lointaine de Rosario est passée au-dessus (63e). Lancé pour le dernier quart d'heure en compagnie de Kasper Dolberg, Morgan Schneiderlin a manqué la cible en bonne position (78e). L'attaquant danois, lui, n'a rien apporté pendant qu'Amine Gouiri demeurait impuissant face à l'athlétique muraille messine. Delort a finalement trop décroisé sa petite tête (89e) et Nice est resté muet jusqu'au bout (20 tirs pour 2 cadrés), comme lors de sa récente défaite à domicile devant Montpellier (0-1, 13e journée). Les joueurs de Christophe Galtier seront peut-être plus à l'aise face au PSG mercredi prochain. Ceux de Frédéric Antonetti, de leur côté, sauront savourer leur deuxième victoire de la saison.
Ligue 1
Un "petit coup de tournevis" et ça repart : Gouiri, perfectible mais tellement précieux
13/01/2022 À 22:27
Ligue 1
Ajorque enfonce Metz, Clermont piètine face à Reims
09/01/2022 À 15:53