Les Stéphanois n’ont pas encore dit leur dernier mot. Humiliée le week-end dernier par Lorient (6-2), l’AS Saint-Étienne a parfaitement réagi ce samedi après-midi en décrochant la victoire à domicile face à Brest (2-1). Menés dès la 7e minute de jeu sur un but de Franck Honorat, les Verts ont trouvé les ressources nécessaires pour renverser la rencontre grâce à deux réalisations sur corner de leur défenseur Mahdi Camara (14e et 38e). Vainqueurs pour la septième fois de la saison en Ligue 1, les joueurs de Pascal Dupraz sortent provisoirement de la zone rouge.
Le film du match
Abonnez-vous à Eurosport pour suivre une année complète de sport !
Ligue 1
Sotoca porte Lens, Lille et Montpellier assurent
07/08/2022 À 14:59
Fessée par Marseille (2-4) puis ridiculisée par Lorient (6-2) en l’espace de cinq jours, l’AS Saint-Étienne abordait un tournant de sa saison à l’occasion de la réception du Stade Brestois ce samedi après-midi à Geoffroy-Guichard. À sept journées de la fin du championnat, les Verts se savaient désormais condamnés à la victoire eux qui n’y avait goûté qu’à une seule reprise (contre Metz, 1-0) lors de ses cinq dernières sorties en Ligue 1. Furieux des carences affichées lors du déplacement au Moustoir, Pascal Dupraz avait effectué plusieurs choix forts pour cette rencontre de la 32e journée. À commencer par la rétrogradation sur le banc de son vice-capitaine Timothée Kolodziejczak et de son compère en défense, Harold Moukoudi.

Camara se fait pardonner

Risqué sur le papier, le pari de titulariser le duo Abdoulaye Bakayoko et Gabriel Silva s’est finalement révélé payant. Surprise dès la 7e minute de jeu sur une accélération rageuse de Franck Honorat conclue d’une frappe limpide par l’attaquant breton, l’arrière-garde stéphanoise s’est par la suite révélée totalement imperméable aux offensives brestoises. Poussés par un Chaudron pas rempli mais tout de même bien garni, les Verts ont tout d’abord égalisé par l’intermédiaire de Mahdi Camara (14e), le milieu de terrain de l’ASSE reprenant victorieusement de la tête un corner parfaitement exécuté par Denis Bouanga. Laissé à l'écart du groupe professionnel la semaine dernière à cause de problèmes disciplinaires, le joueur formé dans le club du Forez s'est donc fait pardonner de la plus belle des manières. Revenus à hauteur de leur hôte du jour en seulement sept minutes, les hommes de Pascal Dupraz ont en revanche dû patienter près d’une demi-heure pour parvenir à prendre définitivement l’ascendant sur les Bretons.
Mis en échec à plusieurs reprises (Khazri à la 25e et Bouanga à la 28e) par un très bon Marco Bizot, les Stéphanois sont toutefois parvenus à tromper une deuxième fois la vigilance du portier breton à la 38e minute de jeu, Mahdi Camara profitant d’un nouveau corner de Denis Bouanga et d’une intervention ratée d’Haris Belkebla pour s’offrir le doublé d’une reprise peu académique de la poitrine. Passés devant à la marque (2-1) à la faveur d’un spectaculaire renversement de situation, les Verts ont alors compris qu’il ne pouvait plus leur arriver grande chose dans cette rencontre. Transcendés par un public stéphanois enchanté d’une telle réaction d’orgueil après deux fessées indigestes face à Marseille et Lorient, les coéquipiers de Whabi Khazri sont se mis à gérer leur fragile avance, sans oublier pour autant de placer quelques contres lors d’un second acte parfaitement verrouillé.

Bernardoni décisif

Passés tout proche du but du break à deux reprises en l’espace d’une minute, Arnaud Nordin (68e) et Ryad Boudebouz (69e) butant tour à tour sur un exceptionnel Marco Bizot, les Verts ont pourtant failli tout perdre dans les derniers instants, Brest tentant le tout pour le tout pour arracher l’égalisation. D’abord sauvés par Mickael Nadé sur une offensive mal négociée par Franck Honorat (87e), les Stéphanois ont ensuite échappé au pire sur une tête croisée rageuse de Christophe Hérelle (90e+4) consécutive à un excellent centre de Julien Faussurier. Malheureusement pour les Bretons, Paul Bernardoni veillait au grain et repoussait le danger d’une splendide horizontale qui allait signifier la fin des derniers espoirs pour les hommes de Michel Der Zakarian.
PODCAST
L’AS Saint-Étienne empoche ainsi une septième victoire en Ligue 1, qui lui permet de quitter momentanément la zone rouge et de chiper la dix-septième place du classement à Clermont (avec 30 points, contre 28 unités aux Clermontois). Logiquement défait par des Stéphanois plus réalistes et plus solides sur le plan défensif, le Stade Brestois enregistre de son côté son treizième revers de la saison et rate l’occasion de se rapprocher de Montpellier (11e).

Denis Bouanga (Saint-Étienne) face à Ronaël Pierre-Gabriel (Brest), samedi 16 avril 2022. / Ligue 1

Crédit: Getty Images

Ligue 2
Sainté ouvre son compteur mais reste avec un total de points négatif
06/08/2022 À 15:03
Ligue 2
Une sortie et l'ASSE inquiète déjà : "On aurait pu prendre beaucoup plus de buts"
30/07/2022 À 17:03