Pascal Dupraz peut toujours réussir son pari et maintenir Saint-Étienne dans l'élite. Avant-dernière au coup d'envoi de cette 38e journée, l'ASSE est parvenue in extremis à arracher la place de barragiste grâce à son match nul à Nantes (1-1), ce samedi soir. Les Verts ont délogé Metz, lourdement battu à Paris (5-0) et condamné à la relégation directe. Tout comme Bordeaux, vainqueur pour l'honneur à Brest (2-4).

Nantes - Saint-Etienne : 1-1

Ligue 1
Le LOSC a son nouveau boss : Fonseca nommé entraîneur
IL Y A 19 HEURES
Comme par miracle, Saint-Etienne a prolongé une nouvelle fois sa volonté extrême de se maintenir en Ligue 1. Obligés d’accrocher un résultat à la Beaujoire pour espérer arracher la place de barragiste à la place de Metz, les Verts ont reculé progressivement et subi la vitesse et la technique du trio d’attaque nantais. Sur une accélération dans la surface, Ludovic Blas (23e, s.p.) s’est effondré pour obtenir et transformer lui-même la sentence de la relégation en réalité.
Un coup d’arrêt clair et net pour des Verts bercés entre leur fébrilité et la peur des contre-attaques nantaises. Seul Denis Bouanga, en solitaire (16e, 40e) ou pour Romain Hamouma (63e), a réussi à créer le danger dans le camp nantais.
Trop peu alors pour changer le résultat, surtout lorsque Paul Bernardoni s’est mué en sauveur ultime des Verts (48e, 65e). Mais sur un centre venu de nulle part, le détonateur Bouanga a trouvé le vétéran Hamouma (79e) pour sauver Saint-Etienne provisoirement des portes de la Ligue 2 et doubler Metz sur le fil au classement. Une nouvelle opération survie est donc déjà placardée. Ce sera face à Auxerre dès jeudi prochain pour un barrage aller-retour qui s’annonce là encore explosif.

PSG - Metz : 5-0

Devenu barragiste le week-end dernier, Metz avait donc son destin en mains au moment d'aller défier le PSG au Parc des Princes. Y arracher ne serait-ce qu'un point aurait été un sacré exploit. Mais les Grenats n'ont guère eu le temps d'y croire. Déchaîné dans la foulée de l'annonce de sa prolongation de contrat, Kylian Mbappé s'est offert un triplé (25e, 28e, 50e).
Neymar (31e) et Angel Di Maria (67e), pour sa dernière apparition sous le maillot parisien, ont aussi fait souffrir une défense messine aux abois. Malgré l'expulsion de Boubacar Traoré (58e), les hommes de Frédéric Antonetti ont stoppé l'hémorragie et ont cru pouvoir garder leur 18e place. Mais Romain Hamouma et les Stéphanois en ont décidé autrement. Le club mosellan évoluera donc en Ligue 2 la saison prochaine.

Brest - Bordeaux : 2-4

La bonne récolte de ce week-end n’a pas suffi à maintenir Bordeaux en Ligue 1. Ce n’est qu’une demi-surprise, mais les Girondins sont officiellement descendus ce soir, une première depuis 1991. La faute à quoi ? À tous ces buts encaissés au long de ce Championnat de France 2021-2022 : 91 en 38 journées, un total beaucoup trop catastrophique pour espérer se maintenir au meilleur échelon national.
Ce soir, les hommes de David Guion ont encaissé deux nouveaux buts… mais une fois n’est pas coutume, ils sont parvenus à en inscrire le double. Ricardo Mangas a ouvert le score (13e, 0-1), puis Steve Mounié lui a répondu dans la foulée (15e, 1-1). À nouveau, les Bordelais ont pris l’avantage grâce à Sekou Mara (32e, 1-2), mais Youcef Belaïli a permis à son équipe d’égaliser avant la pause (34e, 2-2).
En seconde période, Bordeaux s’est mis à l’abri d’un nouveau retour finistérien avec deux buts en trois minutes signés Mara (72e, 2-3) et Javaîro Dilrosun (75e, 2-4). Trop tard, Bordeaux était déjà dans le rouge avec le match nul acquis par l’AS Saint-Etienne face à Nantes. Bordeaux, six fois champion de France dans son histoire, quitte la Ligue 1 sur une bonne note. Une maigre consolation…
Ligue 1
Neymar, Icardi et tant d'autres : les grands dévalués du PSG
HIER À 21:50
Ligue 1
Une arrivée de choix sur le Rocher : Minamino signe quatre saisons à Monaco
HIER À 15:16