C’est un sentiment de déjà-vu qui a du animer Pablo Longoria pendant toute cette sale soirée du 21 novembre 2021, à l’issue de laquelle Marseille, son équipe, n’a pas été en mesure de terminer un match en raison d’un énième incident impliquant le public. En l’occurrence, Dimitri Payet, pris à partie par les supporters dès l’échauffement, a reçu une bouteille d’eau en pleine tête au moment de tirer le premier corner de la rencontre. Une image choquante, qui reste encore bien gravée dans la tête de son président, dont l’émotion était palpable au sortir de cette soirée interminable.

Payet est "touché psychologiquement"

Ligue 1
Le duel Bosz - Dupraz, symbole d'un derby de moribonds
IL Y A UNE HEURE
Au micro de Prime Video, il n’a d’ailleurs pas caché l’état dans lequel se trouve son joueur : "Il est touché psychologiquement. Je suis rentré dans le vestiaire. Ce n’est pas normal. On a toujours condamné tout type de violence. Ça touche psychologiquement, ça touche tout le monde. Je crois que ceux qui aiment le football ne peuvent pas être contents ce soir. Le choc était très violent, il était très touché, avec de la glace sur la tête. Ce n'était pas agréable de le voir comme ça." Il aurait préféré "parler d’un grand match entre deux équipes" plutôt que de tomber, une fois de plus, dans l’extra sportif. "On doit prendre le plaisir de jouer au football", a-t-il soufflé.

3'58" après le début du choc OL-OM : Payet reçoit une bouteille sur la tête et s'effondre

Très marqué parce ce qu’il a vu puis vécu pendant les longues minutes ayant précédé la délibération, Pablo Longoria a poursuivi : "C’est une soirée noire, encore, c’est une soirée forte pour le monde du football". Forte dans le sens où elle devrait créer un avant et un après. Contrairement au match face à Nice, qui s'était terminé de la même façon, l’intégrité d’un joueur a été touchée. Et l’homme fort de l’OM estime que cet incident devrait pousser les acteurs du football à une profonde réflexion : "Ce n’est pas normal ce qu’il se passe dans le football en ce moment. Il faut qu’on se pose tous des questions." Bien évidemment, il a indiqué que Marseille laisserait "les instances faire leur travail".
Pablo Longoria voit en tout cas plus loin que les éventuelles sanctions sportives qui pourraient tomber sur l’Olympique de Marseille ou l’Olympique Lyonnais, ainsi que de la suite à donner à cet Olympico qui n’aura duré que trois petites minutes. Que peut-il espérer de la part des grandes instances ? "Après une telle soirée, je crois qu’on peut demander, au vu de la situation, à réfléchir tous ensemble pour que ce type d’incident s’arrête. C'est la seule position à prendre." La LFP a prévu d’organiser une réunion de crise dès lundi pour statuer sur cette situation qu’on a hélas un peu trop vue cette saison.

Dimitri Payet allongé sur la pelouse du Groupama Stadium

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Caqueret - Aouar : pourquoi les Lyonnais n’ont plus le pouvoir
IL Y A UNE HEURE
Ligue 1
L'Intérieur interdit le déplacement des supporters de Saint-Etienne à Lyon
IL Y A 15 HEURES