Enfin ! Après plus de 44 ans d’infortune en terre bordelaise, l’OM a mis fin à sa malédiction au long cours sur la pelouse des Girondins, en s’imposant d’une courte tête face à une équipe diminuée par le Covid-19, grâce à un but de Cengiz Under (0-1). Une victoire historique pour les Marseillais, logique au vu de leur domination lors de cette rencontre, et qui permet aux joueurs de Jorge Sampaoli de prendre provisoirement la deuxième place de la Ligue 1, trois points devant Nice.
Le film du match
Ligue 1
L'OM, ivre de joie : "C'est le plus beau souvenir qu'on puisse avoir"
IL Y A 9 HEURES
Les supporters de l’OM peuvent souffler un bon coup. S’ils regretteront de n’avoir pu vivre le moment de leurs propres yeux, le match entre leur formation et Bordeaux s’étant déroulé à huis clos, ils ont vu leur équipe mettre fin à près d’un demi-siècle de désillusions à l’extérieur face à l’un de leur rival historique. Pour Bordeaux, cette sixième défaite de la saison au Matmut Atlantique laisse beaucoup de regrets. Car, bien que privés de nombreux cadres, blessés ou partis à la CAN, avec des états de forme disparates en raison des ravages du coronavirus dans l’équipe de Vladimir Petkovic ces dernières semaines, ils sont restés dans le match jusqu’au bout.
Si l’OM n’a, notamment à cause d’un grand Benoit Costil en seconde période, jamais réussi à tuer le match, il a en revanche fait respecter son statut de meilleure défense de l’élite en concédant très peu d’occasions. Rapidement, les coéquipiers de Dimitri Payet ont posé le pied sur le ballon, et se sont fait de plus en plus dangereux, à l’image du poteau touché par Duje Caleta-Car (11e). Mais, dans une ambiance de cathédrale, ils se sont progressivement endormis.
Malheureux, le gardien de Bordeaux a permis à Under d’ouvrir le score sur un dégagement totalement raté, sur lequel l’international turc a hérité du ballon avant de filer au but et d’ajuster Costil du gauche (0-1, 37e). Les coéquipiers de Hwang Ui-Jo, auteur d’un gros raté sur la seule opportunité des siens dans le premier acte (42e), sont revenus avec de bonnes intentions en seconde période, mais ils n’ont pas réussi à inquiéter Pau Lopez (47e, 50e).
Le gardien de l’OM a ensuite vu son homologue bordelais réaliser un festival d’arrêts pour maintenir son équipe dans le match. Face à Caleta-Car (52e), Mattéo Guendouzi (55e), Under (62e) ou Payet (73e), l’international tricolore s’est imposé à chaque fois pour garder un semblant de suspense. Seulement inquiété par Hwang (69e) et Dilrosun (74e), Lopez n’a pas eu de grand arrêt à réaliser, et, après le coup de sifflet final, il a pu fêter ostensiblement avec ses partenaires ce succès qui compte double pour les Olympiens, plus que jamais en course pour une qualification en C1 l’an prochain, et désormais libérés d'un poids.
Ligue 1
PSG champion, OM 2e, coup double de Mbappé : le tableau d’honneur de la L1
IL Y A 11 HEURES
Ligue 1
Lens envoie l’OM en C1 au buzzer !
IL Y A 12 HEURES