Un match spectaculaire. Ce mercredi soir, Nice, mené 0-2, a fini par renverser la situation pour battre Saint-Etienne (4-2), en match en retard comptant pour la 36e journée de Ligue 1. A l'Allianz Riviera, Denis Bouanga (11e) et Zaydou Youssouf (45e+5) pensaient certainement avoir fait le plus dur. Avant que les Aiglons ne déroulent dans le second acte, grâce à Melvin Bard (52e), Hicham Boudaoui (80e) et un doublé d'Andy Delort (60e, 62e). Au classement du championnat de France, les hommes de Christophe Galtier remontent à la quatrième place, à deux points du podium. De son côté, l'ASSE reste 18e et barragiste. Les Stéphanois gardent toutes leurs chances de se maintenir et offrent également un sursis à Bordeaux, qui aurait été relégué en cas de victoire des Verts.
Le film du match I Le classement
A la pause, ils étaient déjà nombreux à quitter le stade. Et les regrets ont sans doute été tout aussi nombreux. Peu de temps après le retour des vestiaires, Melvin Bard a sonné la révolte, certainement involontairement, en voyant son centre terminer sa course dans le but (52e, 1-2). Et à l'heure de jeu, c'est ensuite le meilleur buteur des Aiglons dans l'élite cette saison (quinze réalisations) qui est alors entré en action. Son magnifique et très puissant coup franc direct a transpercé le but adverse (60e, 2-2) avant que l'attaquant ne se retrouve ensuite à la conclusion d'un contre (62e, 3-2).
Ligue 1
Des joueurs en échange ? Pour Galtier, Nice a fixé son prix, Paris négocie
19/06/2022 À 06:46

Le bijou de Boudaoui

En seulement dix petites minutes de jeu, l'OGCN avait donc remis les pendules à l'heure. Et comme si cela ne suffisait pas, Hicham Boudaoui, tout juste entré en jeu, est venu loger son tout premier ballon touché dans la lucarne opposée, après une frappe du pied droit (80e, 4-2). Dans cette même seconde période, Mario Lemina a également eu l'opportunité de tester Paul Bernardoni (56e). Un portier stéphanois qui a passé une première période plus tranquille, puisque seul Delort a essayé de créer le danger, mais sans plus d'assurance dans ses reprises (6e, 24e).
La faute notamment à un premier acte complètement manqué par Nice. Les Stéphanois, au pied du mur en cette fin de saison, en ont donc bien profité. Denis Bouanga est parvenu à ouvrir la marque, de la poitrine (11e, 1-0), avant que Zaydou Youssouf, juste avant la pause, ne fasse le break pour les siens (45e+5, 2-0). Très entreprenant, Bouanga s'est rapidement mis en évidence dans cette rencontre (3e), avant de poursuivre ses efforts après la pause, juste avant la réduction de l'écart par Bard (50e). En toute fin de rencontre, les hommes de Pascal Dupraz ont eu un réel manque de réussite, alors que le score était passé en leur défaveur. Ni Mahdi Camara (68e), ni Adil Aouchiche (87e) n'ont trouvé la solution.
Les Niçois restent donc maîtres à domicile, comme c'est le cas depuis trois mois et demi désormais. A deux journées de la fin, ils peuvent encore rêver de Ligue des champions. Pour Saint-Etienne, il s'agit d'un nouveau naufrage. L'ASSE a perdu ses deux derniers matches de Ligue 1 après avoir mené 2-0 (2-6 à Lorient, 2-4 à Nice), ce qui n’avait jamais été le cas sur ses 112 précédents cas de figure. Une réponse sera forcément attendue contre Reims (samedi, 21h).
Barrages Ligue1-Ligue 2
Furlan, la montée et la peur : "Après le match, j'ai flippé"
30/05/2022 À 07:22
Ligue 1
Ça leur pendait au nez, Bordeaux et Saint-Etienne ont ce qu'ils méritent
29/05/2022 À 21:44