Un but un peu chanceux. Mais un but quand même. Samedi soir, contre Wolfsburg, l'Olympique Lyonnais a poursuivi sa montée en puissance dans sa préparation (4-1). Moussa Dembélé aussi. Déjà double-buteur contre Bourg-en-Bresse une semaine plus tôt (5-1), l'attaquant prêté à l'Atlético Madrid en seconde partie de saison dernière a confirmé ses bonnes dispositions athlétiques et sa motivation, alors qu'il a démarré les deux rencontres comme titulaire.
De quoi oublier, un peu, les rumeurs de départ qui lui étaient associées depuis son retour de Madrid. Et si ce ne sont pas deux matches amicaux qui vont suffire à clore ce feuilleton, l'intéressé a profité de son passage en conférence de presse, samedi soir, pour clarifier quelque peu la situation. En prenant d'abord la peine de parler de jeu.
Ligue 1
Mbappé, CR7, Icardi : jeu de chaises musicales pour un deal XXL
IL Y A 12 HEURES
"C'est la philosophie du coach, il nous demande de produire du jeu et même si on fait des erreurs, ce n'est pas grave, il faut continuer. Il y a une bonne alchimie dans l'équipe, a-t-il réagi. Forcément, c'est plaisant, parce que je suis un attaquant. Qui dit jouer plus vite, jouer de l'avant, dit plus d'actions pour moi et plus de chances de marquer". Des principes tactiques à même de lui donner envie de poursuivre dans le Rhône ?
Je suis content d'être là
"Oui forcément, après je n'ai pas dit que je voulais partir non plus, a-t-il assuré. Donc ça peut jouer un rôle. Je m'entends bien avec le coach et avec mes coéquipiers, ça n'a pas changé depuis mon premier jour à l'OL, en espérant que ça continue comme ça, on verra pour la suite." Relancé sur les rumeurs à son sujet, l'ancien du Celtic s'est ensuite montré plus sec. "Je n'ai rien à dire. Il y a eu des rumeurs, c'était faux, je l'ai dit et puis c'est bon, on passe à autre chose". Un Dembélé plus bavard à propos du terrain que du mercato, donc. Et ce n'est pas l'OL qui s'en plaindra, le club rhodanien étant désormais dans l'optique de conserver son buteur de 25 ans.

Moussa Dembélé - OL

Crédit: Getty Images

Certains signes ne trompent pas. Samedi, l'ancien de Fulham s'est vu attribuer le brassard de capitaine par Peter Bosz. Le technicien néerlandais, qui avait déclaré après le match contre Bourg-en-Bresse compter sur Dembélé pour la saison à venir, le lui a prouvé dans la parole et dans les actes. "Le coach m'a dit qu'il comptait sur moi il y a deux semaines. C'est un plaisir pour moi de porter le brassard. Il y a plusieurs leaders, nous devons aider les plus jeunes et pousser le groupe vers le haut", a-t-il expliqué.

Un feuilleton loin d'être terminé

Puis il en a remis une couche sur Twitter dimanche matin, expliquant avoir été "honoré" de porter le brassard. Il y a, aussi, ce qui se passe en coulisses. Mercredi, L'Equipe expliquait que Jean-Michel Aulas s'était personnellement impliqué dans ce dossier. Le président rhodanien aurait ainsi reçu son joueur pendant une heure pour lui signifier qu'il comptait sur lui.
Reste que le quotidien précisait dans ce même article que l'OL ne fermerait pas la porte en cas de bonne offre, alors que Foot Mercato indique de son côté que l'objectif du joueur serait toujours de retourner à l'Atlético Madrid, où il n'a disputé que sept matches en seconde partie de saison dernière. Rien n'est verrouillé, loin de là. Mais on semble loin du bras de fer envisagé il y a peu. "Je me sens bien et je suis revenu avec le sourire dans l'objectif de travailler", a assuré Dembélé. Voilà qui sera bénéfique pour tout le monde, quelle que soit la suite des événements.
Ligue 1
50 millions et une étrange banderole : Pogba focalise l'attention au PSG
IL Y A 17 HEURES
Ligue 1
Entre beIN et la Ligue : Al-Khelaïfi, l'encombrante double casquette
HIER À 21:08