C'est un (petit) retour aux sources pour Pablo Longoria. Ce mercredi, le président de l'OM a accordé une longue interview au quotidien piémontais Tuttosport, qui s'occupe principalement de la Juventus Turin, son ancien club. Il y a même passé plusieurs années, endossant plusieurs casquettes, de celle d'observateur à chef de scouting. "J'ai emmené une valeur de la Juve ici à Marseille : la culture du travail. C'est la plus importante. C'est quelque chose difficile à expliquer mais que tu ressens immédiatement en arrivant dans ce club", raconte-t-il au quotidien piémontais. Avant de revenir sur ses choix de recruter en Serie A.
Suivez une année complète de sport et d'événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
"Nous avons une idée précise : mélanger la force des joueurs français au caractère latin, confie Longoria. La Serie A reste une excellence pour la culture du travail et la compétitivité. Le joueur qui joue en Italie a l'habitude de jouer sous pression. Et cet aspect est fondamental quand tu joues ici et que tu portes le maillot historique de l'OM, devant ses supporters passionnés et brûlants (...) J'exulte comme un fou sur chaque but ? Je vis avec passion cette aventure fantastique de l'OM. Quand on marque, j'évacue tout car je peux vous assurer qu'on travaille vraiment beaucoup (...) Je pense à l'OM 24h/24"
Ligue 1
Mertens, Simeone… Tudor en approche, l'OM regarde vers l'Italie
IL Y A 40 MINUTES
Quel club n'aurait pas besoin de Chiellini ?
Heureux à Marseille, Longoria s'y voit rester encore "longtemps". "Pour la première fois de ma vie, je ne pense pas à l'après, explique-t-il. Ici, il y a tout : une ville incroyable, des supporters au top et un club historique. Je veux rester longtemps ici pour gagner. Ce sera ma dernière, grande aventure." Et une fois que le chapitre marseillais se finira ? Le président olympien annonce qu'il retrouvera son rôle d'observateur, à la "recherche de talents dans le monde". D'ailleurs, et le mercato marseillais dans tout ça ?

"L'OM a trouvé un équilibre avec ses gardiens que le PSG n'a pas su trouver"

Souvent annoncé sur le départ, Arkadiusz Milik pourrait finalement rester. "Il y a beaucoup de clubs intéressés. Mais notre volonté est de retenir nos meilleurs joueurs et il est attaché à l'OM", prévient l'ancien dirigeant de la Valence. Avant d'être interrogé sur un possible intérêt pour Giorgio Chiellini, en fin de contrat avec la Juve. "C'est un ami et un vrai leader, à quel club il ne servirait pas ?, s'interroge-t-il. Mais ce que j'achèterais de la Juve, c'est surtout les valeurs du club, qui n'ont pas de prix." Tout l'inverse de Paulo Dybala, qui va lui aussi quitter le Piémont en fin de saison.
"Le recruter pour répondre à l'arrivée de Messi au PSG ? Je suis arrivé à la Juve peu après lui... Les projets se construisent sur une logique, pas sur des rêves. Notre force est la logique et l'équilibre des salaires. C'est un grand joueur, mais on ne peut pas se le permettre", assure-t-il.

"Sampaoli est un génie"

Questionné également sur Jorge Sampaoli, son entraîneur, Pablo Longoria le qualifie de "génie du football". "Au premier rendez-vous, il m'a dit : "Cela ne m'intéresse pas de revenir en Europe, mais j'accepte car l'OM, c'est l'OM". C'est un génie du football, il te prend toujours de court avec ses intuitions. Une fois, avant Nice, il m'a dit : "Ils bloquent toujours les couloirs, pour la première fois je vais jouer sans latéraux, en mettant de la densité au milieu de terrain". Il l'a fait et nous avons gagné 2-1".
https://i.eurosport.com/2022/04/17/3357485.jpg
Pour le président marseillais, l'objectif est désormais de "stabiliser le projet", et "aucune deadline" n'a "été fixée" concernant le retour à la victoire. "Mais j'ai deux idées de cadeaux pour mon anniversaire, révéle-t-il. Le premier, c'est que l'OM soit encore deuxième et qualifié pour la prochaine Ligue des champions. Et le deuxième, disputer la finale de Ligue Europa Conference. Mais avant, il faut battre Feyenoord..."
Ligue 1
Tudor d'accord avec l'OM : ce qu'il faut savoir sur le futur coach de Marseille
HIER À 12:42
Ligue 1
Lui rêvait de Griezmann : Sampaoli était totalement en décalage à l'OM
HIER À 09:23