Les deux sont sur la même longueur d'onde. Après Keylor Navas, Gianluigi Donnarumma a lui aussi indiqué qu'il ne souhaitait plus une alternance avec le portier costaricien dans la cage du PSG la saison prochaine. "Je pense que ça ne se passera sûrement pas comme ça, parce que je pense que le club fera des choix", a affirmé le gardien italien de 23 ans, sacré champion d'Europe avec sa sélection la saison passée.
Navas s'était déjà exprimé sur le sujet après la victoire du PSG à Angers (0-3) le 21 avril dernier. "J'ai une très bonne relation avec 'Gigio', je veux jouer tous les matches, avait déclaré l'ancien gardien du Real Madrid, âgé de 35 ans et arrivé au PSG en 2019, au micro de Canal+. Avant d'exprimer clairement sa position sur son avenir au sein du club parisien. "Je suis heureux à Paris, mais il faut que ça change".
Ligue 1
Mbappé, Messi, Di Maria et compagnie à l'entraînement
IL Y A 8 HEURES

"Je n'ai pas pu donner le maximum"

Arrivé libre après la fin de son contrat à l'AC Milan l'été dernier, Donnarumma a estimé que cette alternance avait été bien gérée par les deux gardiens. "J'ai un très bon rapport avec Keylor, nous sommes deux bons mecs, nous comprenons la situation, mais cela a été dur, et pour lui aussi, mais disons que nous l'avons bien gérée, avec tout le groupe et surtout entre nous deux", a-t-il assuré.

La clef du dossier Mbappé ? Le droit à l'image des sportifs expliqué

Pour autant, Donnarumma estime qu'il n'a pas été mis dans des conditions idéales pour afficher son meilleur niveau de performance. "Je sais que je peux faire plus, je n'ai pas joué tant de matches, la moitié, seulement, cela n'a pas été facile, a-t-il concédé. Dans les conditions que j'ai connues, je n'ai pas pu donner le maximum, mais je suis convaincu que je peux donner beaucoup plus à cette équipe et à ce club."

Madrid ? "Je ne suis coupable de rien"

L'alternance entre Navas et Donnarumma a fait débat durant toute la saison au PSG. L'entraîneur parisien Mauricio Pochettino s'est refusé à dégager une hiérarchie claire entre deux gardiens qui figurent parmi les meilleurs au monde. Le technicien argentin avait cependant titularisé Donnarumma pour les deux matches face au Real Madrid en 8e de finale de la Ligue des champions, laissant ainsi penser que l'Italien était le numéro un dans son esprit.
Le portier italien avait vécu un cauchemar à Madrid, avec une relance contrée par Karim Benzema qui avait entraîné l'égalisation du Real et précipité la chute du PSG, finalement battu (3-1) et éliminé. Il s'est défendu d'avoir commis une erreur sur cette action. "Le but n'était pas valable, mais nous aurions pu mieux gérer la suite, a-t-il estimé. Nous savons comment cela s'est passé, je ne suis coupable de rien. Maintenant, il faut regarder devant nous, ce qui est passé est passé, nous ne pouvons rien faire pour revenir en arrière et rejouer vite la Ligue des champions pour montrer à tous qui nous sommes."
Arrivé libre après la fin de son contrat à l'AC Milan l'été dernier, Donnarumma a indiqué à l'AFP son intention de rester à Paris, où il s'est engagé jusqu'en 2026. Navas sous contrat avec le PSG jusqu'en 2024, les dirigeants parisiens vont manifestement devoir trancher entre l'un des deux gardiens cet été. Il serait temps…

Y avait-il faute sur Donnarumma ? "Ça peut se siffler mais ça n'explique pas le trou noir du PSG"

Ligue 1
"Merci" : Pour Di Maria, les adieux se rapprochent
IL Y A 9 HEURES
Ligue des Nations
Deschamps : "Kylian Mbappé est Français, ça me va"
HIER À 16:55