Thomas Tuchel a quitté Paris avec une dent contre ses anciens dirigeants. Il n'avait évidemment que peu apprécié de se faire débarquer à la veille de Noël fin 2020. Surtout, il a vécu deux ans et demi pas toujours très simples dans la capitale française. La faute à un environnement peu propice au travail serein. Il l'a rappelé dans une interview accordée au supplément weekend de La Gazzetta dello Sport, Sportweek. Ses anciens joueurs, Neymar et Kylian Mbappé en ont d'ailleurs pris pour leur grade.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
"Lors de ses premiers mois à Paris, il a dû gérer les familles et amis de ses stars", se permet d'écrire Sportweek en marge de l'interview. On ne doute pas que si ces mots ne sortent pas directement de la bouche de Tuchel dans l'interview, l'entraîneur allemand les a formulés d'une manière ou d'une autre. Un constat qui fait dire au journaliste qu'à Paris, Thomas Tuchel "était plus un Ministre des Sports qu’un entraîneur." Pas une surprise tant l'environnement parisien est souvent cité en mauvais exemple par les entraîneurs qui y sont passés.
Ligue 1
Galtier prévient : "J’ai la possibilité de changer certaines choses… et je vais le faire"
IL Y A 3 HEURES
A Paris, les stars font la loi et les entraîneurs passent sans vraiment réussir à s'imposer. Demandez à Mauricio Pochettino. La faute à des dirigeants, Nasser Al-Khelaïfi en tête, qui ne leur a jamais donné assez de pouvoir pour vraiment mettre au pas un vestiaire de stars et donc, par nature, difficile à gérer. "Il est plus facile d’entraîner (Romelu) Lukaku que Neymar ou (Kylian) Mbappé", juge d'ailleurs Tuchel.
Après son départ du Paris Saint-Germain, Thomas Tuchel avait rebondi à Chelsea seulement un mois plus tard. Un choix gagnant-gagnant puisque si le technicien allemand a pu relancer sa carrière, les Blues ont, avec lui, gagné la seconde Ligue des champions de leur histoire en mai dernier. Comme toujours avec Tuchel, les premiers mois sont idylliques et tout le monde à Chelsea semble l'apprécier. Lui aussi s'y sent bien. Bien mieux qu'à Paris en tout cas apparemment.

L'OM peut-il accrocher le PSG en Ligue 1 ?

Ligue 1
Payet, le match d'après
IL Y A 4 HEURES
Ligue 1
Exigence et concurrence : pourquoi Cherki n'est pas encore sorti de la salle d'attente
IL Y A 4 HEURES