LES TOPS

Messi-Neymar, duo phénoménal retrouvé
Techniquement, ils sont au-dessus. Quand ils ajoutent une belle forme physique et du tranchant dans leur jeu, Neymar et Lionel Messi deviennent étincelants. Les deux anciens Barcelonais ont fait parler leur entente en début de rencontre dans une combinaison de haut vol. Le premier a servi le second qui a ouvert le score d'une reprise du gauche parfaitement précise (5e). Dans sa position axiale un peu reculée, Messi s'est montré insaisissable sur la pelouse du Groupama Stadium et a fait peser une menace constante sur la défense lyonnaise avec pas moins de 7 tirs décochés pour 5 cadrés. L'Argentin est en à 4 buts après 8 journées de L1 contre 6 sur toute la saison dernière. Il compte également déjà 7 passes décisives comme le Brésilien qui a cependant baissé d'un cran en seconde période.
Ligue 1
L'antisèche : Pour Paris, il y a encore un "mais"
18/09/2022 À 21:51
Lopes étincelant
Si Messi et les Parisiens n'ont pas marqué davantage malgré leur total de 8 tirs cadrés c'est parce qu'ils ont fait face à un gardien ultra-réactif. Anthony Lopes s'est vite incliné devant Messi mais a réalisé six parades importantes ensuite pour maintenir l'OL dans le match. S'il a mordu dans la feinte de Messi en début de seconde période, Castello Lukeba a pris le relais en sauvant sur sa ligne (46e). Pour le reste, le dernier rempart des Gones a mis en échec Neymar à bout portant (72e) puis Messi à deux reprises dont la dernière en repoussant de manière exceptionnelle son coup franc qui partait sous la barre (90e+1).
Thiago Mendes en patron
Le positionnement en défense centrale du milieu de terrain de formation fait parler depuis de longs mois. Sa prestation face au PSG a donné beaucoup de crédit au choix de Peter Bosz. Thiago Mendes a sorti une copie pleine de réactivité et d'autorité pour contenir les offensives parisiennes. Omniprésent dans et devant sa surface, il a multiplié interventions bien senties et a complètement éteint Kylian Mbappé en taclant ou en restant debout pour contrer ses tirs. Pas toujours à son aise à ce poste, le Brésilien a éloigné les doutes pour quelques semaines.

Thiago Mendes place le mur de l'OL contre le Paris Saint-Germain en Ligue 1, le 18 septembre 2022

Crédit: Getty Images

LES FLOPS

Mbappé entêté
Il avait bien lancé sa soirée en initiant l'action amenant au but de Messi d'un décrochage sur la gauche pour étirer la défense adverse. Kylian Mbappé s'est révélé beaucoup moins bien inspiré par la suite. Il a trop souvent choisi l'option individuelle en voulant miser sur sa vitesse. Face à une défense lyonnaise qui a su vite se replier, il n'a jamais su trouver les espaces nécessaires et a sans cesse buté sur Thiago Mendes. Il a ainsi oublié par deux fois Achraf Hakimi, seul dans la zone de vérité (40e et 75e). Quand le Français s'entête à jouer seul au lieu de d'abord s'appuyer sur ses partenaires pour créer des décalages, il devient beaucoup plus prévisible.
Lyon pas assez réaliste
Peter Bosz avait mis en place un audacieux 4-4-2 et préparé un plan. Ses hommes n'ont pas compté leurs efforts pour l'appliquer au mieux. Pour bonifier tout cela, ils auraient également dû saisir leurs opportunités de faire mal à l'adversaire. Alexandre Lacazette s'est battu comme un lion sur tout le terrain de la première à la dernière seconde mais a aussi donné le mauvais exemple en ratant le cadre et l'égalisation sur sa tête à bout portant (21e). Ses partenaires de l'attaque n'ont pas fait mieux. Tetê n'a pas du tout pesé, Karl Toko-Ekambi n'a pas fait les bons choix et Moussa Dembélé a affiché trop de maladresses techniques sur ses rares opportunités. Au final, Lyon n'a cadré que 3 de ses 12 tirs. Insuffisant pour faire vaciller l'ogre parisien.

Bosz peut-il vraiment rester en poste ?

Ligue 1
Un but de Messi a suffi
18/09/2022 À 20:42
Ligue des champions
Comment juger la MNM ? "On a vu des écarts qu'on n'avait pas vus depuis le début de saison"
14/09/2022 À 22:53