L'accueil devrait être d'une autre dimension. A l'opposé même de l'annonce laconique de l'Olympique de Marseille au moment de son départ cet été. Les supporters marseillais ne sont en effet pas du style à oublier un joueur de son acabit et fort de son passé au club. Beaucoup ont même sûrement ce rendez-vous dans un coin de leur tête depuis quelque temps déjà. Ce dimanche, "Il Fenomeno" revient dans son stade. Une enceinte où Steve Mandanda connaît presque chaque brindille d'herbes des surfaces de réparation. Mais cette fois-ci, le portier va vivre une première. "Dire que je n'y pense pas, ce serait mentir. Mais chaque chose en son temps", a reconnu mercredi l'ancien Marseillais.
Ligue 1
Longoria succède à Eyraud au Conseil d'administration de la LFP
06/12/2022 À 16:09
Alors qu'il détient le record d’apparitions avec l’OM (613 toutes compétitions confondues), Mandanda sera cette fois de l'autre côté. Dans "l'autre vestiaire". Avec le maillot de l'équipe visiteuse sur le dos. Et c'est une première. Jamais, il n'a pas encore disputé la moindre rencontre face au club où il pensait finir sa carrière. A 37 ans, il va découvrir cette drôle d'impression d'évoluer au Vélodrome en étant le gardien adverse. "Je suis très content de le revoir, ça va me faire un peu bizarre de jouer contre lui, a reconnu Pape Gueye vendredi. (…) On était tous déçus de ce départ, mais c’est un choix personnel". Et si certains le regrettent sur la Canebière, de l'autre côté on s'en frotte les mains.

S'est-on trop enflammé avec le PSG ?

C'est quelque chose que je fais naturellement
L'autre côté, c'est évidemment le Stade Rennais. Le club breton a récupéré le gardien international. Avec beaucoup d'espoirs. Et d'attentes. Depuis le départ d'Edouard Mendy vers Chelsea, les Rouge et Noir n'ont jamais eu un dernier rempart fiable, Alfred Gomis n'ayant pas vraiment rassuré ces deux dernières saisons. Steve Mandanda a le CV et les qualités pour être l'heureux élu. "C'est au groupe de dire ce que je leur apporte. J'essaye d'être moi-même avec mon expérience et mon vécu", a-t-il glissé cette semaine. Il la joue trop modeste. Sans surprise.
Même s'il a raté deux rencontres après une blessure au genou, l'international français a cependant commencé à prendre une place importante au sein du groupe rouge et noir, même s'il n'a pas encore sorti de prestations XXL dans le but breton. La semaine passée face à Auxerre – un match où il a signé sa première passe décisive en L1 -, il a ainsi pris la parole dans le vestiaire comme Bruno Génésio l'a révélé après la rencontre. "C'est quelque chose que je fais naturellement, a-t-il reconnu mercredi devant la presse. Quand je sens qu'il y a besoin de prendre la parole, de communiquer, je le fais. J'ai été très bien accueilli. Je suis vraiment très content d'être là." Un bonheur réciproque.

Giroud peut-il vraiment rêver du Qatar ? "Deschamps a bien rappelé Benzema…"

C’est un meneur d’hommes
Si le Stade Rennais a attendu la septième journée de L1 pour signer son premier clean-sheet et s'il est assez peu sollicité durant les matches ("Ça montre qu'on a une équipe de qualité car on subit peu d'occasions. C'est un rôle que je connais déjà", avoue-t-il), Mandanda a forcément un rôle clef à jouer dans l'équipe la plus jeune de L1 pour cet exercice 2022-2023. L'ancien Havrais a d'ailleurs très vite séduit. "C’est un meneur d’hommes, un super gardien. Il a plus de 600 matches en Ligue 1. Forcément, il est venu un peu avec un rôle de papa, et l’avoir avec nous, c’est top", avait reconnu fin juillet Flavien Tait.
Son influence ne doit cependant pas se limiter aux vestiaires. "Il a amené de la sécurité, c’est un gardien qui prend beaucoup d’espace, qui rassure. C’est un plus dans son jeu au pied et dans l’assurance qu’il apporte à sa défense", notait déjà son entraîneur Bruno Genesio en juillet. Au fil des matches, son emprise ne devrait que s'accentuer. Aussi bien sur les prés qu'en dehors.
En attendant et alors que Rennes est toujours en quête de son premier clean sheet à l'extérieur en L1 sur l'année 2022, Mandanda va s'offrir ce week-end une soirée bien singulière. Un moment unique, ce qui est rare pour un joueur aussi expérimenté. "On sait tous ce qu'il a fait pour ce club, l'amour qu'il a eu et qu'il a encore pour ce club. Je sais et j'espère que les supporters vont l'accueillir comme il se doit", lance Pape Gueye, qui n'a pas beaucoup de craintes à avoir sur ce plan-là.
Ligue 1
Le choc Harit comme motivation : "On avait à cœur de le faire pour lui"
13/11/2022 À 23:25
Ligue 1
Les Monégasques sont en colère : "L'arbitre était pour Marseille"
13/11/2022 À 22:46