Nantes a le déclic

Nantes a le déclic
Par Eurosport

Le 07/12/2009 à 18:57Mis à jour

Grâce à un but de Jean-Claude Darcheville contre Arles-Avignon (1-0), Nantes a retrouvé le goût de la victoire pour la première de Jean-Marc Furlan sur le banc des Canaris lors de la 17e journée. Les Ligériens mettent un terme à cinq matches de suite sans victoire et remontent à la 5e place.

LIGUE 2 - 17E JOURNEE

NANTES - ARLES -AVIGNON : 1-0
But : Darcheville (86e).

Il est encore trop tôt pour parler d'un électrochoc. Mais force est de constater que le changement d'entraîneur a été bénéfique aux Canaris. Pour la première de Jean-Marc Furlan sur le banc nantais, le FCN s'est offert une victoire lundi soir, face à Arles-Avignon (1-0). Une bouffée d'oxygène, serait-on tenté d'écrire, puisqu'elle met fin à une série de cinq matches sans le moindre succès en championnat et à dix semaines de disette à domicile. Mais surtout parce qu'elle replace les coéquipiers de David de Freitas au cinquième rang, à deux longueurs du podium.

Le maigre public de la Beaujoire a longtemps cru que son équipe serait une nouvelle fois incapable de faire la différence. Jusqu'à ce que Jean-Claude Darcheville, tout juste entré en jeu, ne libère des Jaune et Vert appliqués mais trop tétanisés par la peur de concéder une deuxième défaite à domicile. La quatrième réalisation du Guyanais - un modèle de sang froid - a eu le don de libérer une formation ligérienne qui a, dans l'ensemble, monopolisé le cuir. Mais qui s'est finalement créée peu d'occasions franches.

Obnubilés par l'idée de garder leur cage inviolée pour la deuxième fois de la saison, les Nantais s'en sont donc remis aux éclairs de Stéphane Darbion pour créer le danger. Dans le nouveau 4-4-2 instauré par Furlan, l'ancien stratège d'Ajaccio et de Montpellier fut un poison pour la défense arlésienne. Mais son numéro solitaire juste avant la pause (44e) et son lob astucieux au retour des vestiaires (50e) n'ont pas trompé la vigilance de Merville. La frappe tendue de Keserü (80e) non plus. Avec un soupçon de réussite, l'équipe de Michel Estevan aurait pu réaliser le hold-up, si le coup franc de Dalé ne s'était pas écrasé sur la transversale de Kaménar (26e). Faute d'avoir affiché de réelles intentions offensives, elle repart de Loire-Atlantique avec son quatrième revers de la saison à l'extérieur.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0