Le choc. Vingt-quatre jours après l'officialisation de sa relégation sportive en Ligue 2, Bordeaux vient d'être rétrogradé administrativement par la DNCG en National, après avoir étudié ses comptes de près ce mardi. Début juin, RMC Sport et Sud Ouest révélaient que le déficit du club, dernier de L1 à l'issue de la saison 2021-22, était de quelque 40 millions d'euros. Le président des Girondins, Gérard Lopez, va faire appel de cette décision, comme le club l'a fait savoir dans un communiqué.
"Le club a présenté la garantie du réengagement de l’actionnaire majoritaire (Gérard Lopez) à hauteur de 10 millions d’euros, d’un accord avec les détenteurs de la dette du club, ainsi que d’offres de vente de quelques joueurs, dont le montant cumulé dépasse les objectifs fixés par la Commission", ont indiqué les Girondins de Bordeaux, estimant que la décision de la DNCG était "brutale".
Ligue 2
Trois points en moins et quatre matches à huis clos : Saint-Etienne connait ses sanctions
23/06/2022 À 18:08
Dès le mois de janvier, Thomas Jacquemier, directeur général délégué des Girondins de Bordeaux, n'avait pas fait de langue de bois sur la situation financière du club. "Bordeaux ne pourrait pas survivre à une descente en L2, affirmait-il en conférence de presse. On ne va pas se cacher. Aujourd'hui, pour les Girondins, il n'y a pas de modèle, il n'y a pas de vie en L2. Les revenus que l'on tire des droits télé en L2 ne permettent pas au club d'y survivre."
Sauver le club est et demeure mon objectif
"Sauver le club est et demeure mon objectif", avait lancé, de son côté, Gérard Lopez avant la dernière journée remportée à Brest (4-2). Désormais, le club girondin va devoir vite trouver des liquidités pour sauver sa place en Ligue 2. Ainsi, les joueurs à forte valeur marchande pourraient rapidement trouver une porte de sortie, comme Sekou Mara, Ui-jo Hwang, Rémi Oudin ou Mbaye Niang. De plus, le transfert d'Aurélien Tchouaméni au Real Madrid devrait rapporter 11 millions d'euros à son club formateur, sans oublier la possible manne financière liée à un probable départ de Jules Koundé du FC Séville. La route sera longue pour sauver un des monuments du foot français.
Par ailleurs, la DNCG n'a pris aucune mesure contre le LOSC, Saint-Etienne, Caen, Amiens et le Red Star. Promu en L2, Annecy verra sa masse salariale encadrée.
Ligue 2
"Les Girondins, c'est le laboratoire de tout ce qu'il ne faut pas faire dans le foot business"
17/06/2022 À 14:43
Ligue 2
Bordeaux, 5 questions autour d'une rétrogradation
15/06/2022 À 21:30