SIDNEY GOVOU, un match face au Bayern est-il toujours particulier pour vous ?

S.G. : Je ne peux pas dire le contraire. J'ai quelques souvenirs très particuliers face à cette équipe (ndlr : Govou avait inscrit un doublé face au Bayern en 2001 se révélant ainsi sur la scène européenne). Mais il y a eu du chemin de fait depuis. Moi le premier, on a évolué depuis ce match qui m'avait révélé.

Ligue 1
Top 100 : de Gignac (19e) à Benzema (10e)
13/08/2015 À 08:57

L'OL est dans l'obligation de ramener quelque chose de Bavière mardi soir ?

S.G : Oui, c'est important. On a perdu des points à domicile contre la Fiorentina. Il faudra récupérer ces points à l'extérieur. Il faudrait au moins revenir de Munich avec un point. Ce serait bien. Trois points, ce serait super.

Comment jugez-vous les difficultés actuelles du Bayern Munich ?

S.G : Cela me donne plus de craintes qu'autre chose. Le Bayern a prouvé par le passé qu'il restait une grosse équipe. On sait que ce genre d'équipes finit toujours par se réveiller lorsqu'elles ne sont pas biens. Ce serait dommage que ce soit contre nous. On est encore plus méfiants que si le Bayern avait fait un bon début de championnat. Le Bayern a un gros potentiel offensif. Mais au niveau de la relation entre l'attaque et la défense, ils sont un peu de temps à temps à se laisser aller. Il va falloir travailler là-dessus.

Comment analysez-vous l'évolution de Franck Ribery que vous connaissez bien ?

S.G : Du grand respect pour ce qu'il a fait et ce qu'il est en train de faire. Il sort d'une longue blessure. Il aura du mal au niveau des repères ou même au niveau physique. Mais il reste l'un des meilleurs éléments européens voire au monde à son poste. Ce n'est jamais évident de jouer contre ce genre de joueur.

Ce match au Bayern est-il un premier tournant dans la saison de l'OL ?

S.G : Ce n'est pas forcément un tournant mais plutôt un passage important de notre saison. Si on ne ramène rien de Munich, on ne sera pas encore totalement sorti de cette compétition. Mais psychologiquement, ce serait intéressant de revenir avec des points de ce déplacement.

Comment situez-vous actuellement l'équipe de Lyon ?

S.G : On est en phase de progression. Il y a du mieux à chacune de nos sorties, surtout dans les consignes que le coach nous demande d'appliquer sur le terrain. Cela va progressivement devenir des automatismes. Et quand ce sera réglé, on fera de belles choses.

Que vous inspire le fait d'avoir déjà cinq points d'avance sur le second en championnat ?

S.G : De la fierté, tout simplement. Nos adversaires pensent à chaque fois qu'ils peuvent nous battre. Mais ils peuvent seulement. On a pratiquement fait un carton plein en championnat. Cela veut dire qu'on est costauds.

Ligue 1
Top 100 : de Malouda (9e) à Hazard (5e)
11/08/2015 À 14:21
Football
Govou attaque un site qui le dit licencié pour une "neknomination"
21/02/2014 À 18:09