SERGIO RAMOS (REAL MADRID)

Pourquoi il est candidat : Parce qu’il est le "défenseur parfait", selon les dires de Sami Khedira, son coéquipier au Real Madrid. Repositionné dans l’axe après avoir débuté sa carrière dans le couloir droit, l’Espagnol (27 ans) y enchaîne les prestations de très haut niveau. Véloce et rapide, il allie ses qualités athlétiques à un niveau technique largement au-dessus de la moyenne pour un défenseur. Extrêmement fort dans les duels, il est redouté par les attaquants du monde entier. De toutes les conquêtes de la Roja depuis 2008, il gagne en influence saison après saison dans l’effectif du Real Madrid et au sein de la sélection espagnole. Il porte régulièrement le brassard de capitaine, signe de son rôle important au sein de ces deux équipes.

Ce qu’il a et que Thiago Silva n’a pas : Un palmarès bien garni (2 Euros, 1 Coupe du monde, 3 Ligas, 1 Coupe du Roi) et son flair offensif (51 buts inscrits chez les professionnels).

Ce qu’il n’a pas et que Thiago Silva a : Sa discipline (130 cartons jaunes et 12 rouges reçus au cours de sa carrière) et son sens de l’anticipation (2,1 interceptions par match pour Ramos, 3,2 pour le Brésilien).

VINCENT KOMPANY (MANCHESTER CITY)

Pourquoi il est candidat : Parce qu’il est le capitaine de Manchester City, meilleure défense de Premier League (26 buts encaissés). Le Belge (26 ans) grimpe année après année dans la hiérarchie mondiale. Recruté en 2008 par les Citizens, après le rachat du club par Abu Dhabi United Group, il a participé à leur renaissance. Il a remporté la Cup en 2011, tenu un rôle prépondérant dans la conquête du championnat la saison passée et été élu joueur de l’année en 2012 en Angleterre. Défenseur moderne par excellence, avec un profil très complet, Kompany est aussi un homme de base de la sélection belge. Symbole de la nouvelle génération des Diables rouges, il est essentiel dans le bon parcours de son équipe au cours des éliminatoires pour la Coupe du monde 2014.

Ce qu’il a et que Thiago Silva n’a pas : Sa qualité de passes (90% de réussite dans l’exercice) et son influence dans la construction offensive (53,5 passes par match, contre 49,9 pour Silva).

Ce qu’il n’a pas et que Thiago Silva a : Sa sagesse dans les duels (1,5 faute commise par rencontre, contre 0,7 pour le capitaine du PSG) et sa domination dans les airs (1,3 duel remporté, contre 2 pour le Brésilien).

GERARD PIQUE (FC BARCELONE)

Pourquoi il est candidat : Parce qu’il est le défenseur le plus titré de ces dernières années. Evoluant dans le meilleur club du monde et dans la sélection la plus performante de la planète, l’Espagnol (26 ans) postule légitimement. Avec le Barça, comme avec la Roja, il s’est construit un palmarès démentiel (Euro 2012, Coupe du monde 2010, 3 Championnats, 2 Ligue des champions, 2 Coupes du monde des clubs, 2 Coupes du Roi). Si les deux équipes sont davantage reconnues pour leurs qualités offensives, Piqué a sa part dans leurs récents succès. Irréprochable dans la relance, une force primordiale pour jouer avec ses deux formations, il a été plébiscité dans l’équipe-type de la FIFA ces trois dernières années. Il est le seul défenseur à avoir réalisé cette performance sur la période, même si sa dernière apparition dans ce onze était peut-être discutable.

Ce qu’il a et que Thiago Silva n’a pas : Des titres collectifs à la pelle, des prix individuels et une qualité technique très au-dessus de la moyenne.

Ce qu’il n’a pas et que Thiago Silva a : Sa présence dans les airs (1,5 duel remporté par rencontre, seulement 0,7 en Ligue des champions) et son autorité défensive (4,1 interventions par match, 6,3 pour le Brésilien).

MATS HUMMELS (BORUSSIA DORTMUND)

Ligue des champions
Barça - PSG : nos infos, nos articles, nos documents
07/04/2013 À 18:45

Crédit: PA Photos

Pourquoi il est candidat : Parce qu’il est le meilleur défenseur de Bundesliga depuis trois saisons. L’Allemand (24 ans) franchit régulièrement des paliers dans sa progression. L’international du Borussia, désormais titulaire avec la Nationalmannschaft, enchaîne les excellentes performances avec son club. Il a contribué à le ramener en haut de l’affiche depuis 2010, avec la quête de deux titres de champion d’Allemagne consécutifs (2011, 2012) et de la coupe la saison dernière. Impeccable dans le placement et excellent dans le jeu aérien, il participe au succès sur la scène européenne de son équipe, quart de finaliste de la Ligue des champions. Il est ardemment courtisé par le FC Barcelone en vue de la saison prochaine.

Ce qu’il a et que Thiago Silva n’a pas : Ses quatre passes décisives toutes compétitions confondues et son omniprésence défensive en Ligue des champions (10,9 interventions par rencontre, contre 6,1 pour Silva).

Ce qu’il n’a pas et que Thiago Silva a : Son intransigeance dans les duels en un-contre-un (0,9 perdu en moyenne par match, contre 0,2 pour le Brésilien).

NEMANJA VIDIC (MANCHESTER UNITED)

Pourquoi il est candidat : Parce qu’il est le défenseur le plus régulier de la dernière décennie. Victime d’une rupture des ligaments croisés droit en décembre 2011, le Serbe (31 ans) a retrouvé son meilleur niveau depuis le début de la saison. Utilisé avec parcimonie par Sir Alex Ferguson en raison d’un physique parfois fragile, il donne la pleine mesure de son talent à chaque apparition. Impérial dans les duels, dur sur l’homme et excellent dans le jeu aérien, il est un homme clé de Manchester United depuis 2006. Durant cinq saisons consécutives, il a disputé au minimum 35 matches toutes compétitions confondues avec son club. Vainqueur de 4 Premier League, 3 Cups, 1 Ligue des champions et 1 Coupe du monde des clubs, il accumule aussi les distinctions personnelles, avec notamment deux apparitions dans le onze type de la FIFA (2009, 2011).

Ce qu’il a et que Thiago Silva n’a pas : Sa présence au haut niveau depuis 2006, son palmarès impressionnant et sa domination dans le secteur aérien (4,1 duels remportés par rencontre)

Ce qu’il n’a pas et que Thiago Silva a : Sa qualité de relance (seulement 85,8% de passes réussies) et sa propreté dans le jeu (1,3 fautes concédées en moyenne par match, contre 0,7 pour le Brésilien).

ANDREA BARZAGLI (JUVENTUS)

Crédit: SID

Pourquoi il est candidat : Parce qu’il est le patron de la meilleure défense de Serie A (19 buts encaissés). L’Italien (31 ans) concourt activement à l’excellent parcours de la Juventus, en tête de son championnat et encore engagé en C1. Arrivé en janvier 2011 à Turin pour seulement 300 000 euros en provenance de Wolfsburg, il a solidifié une défense en perdition. Par son expérience et sa solidité dans les duels, il compose un trio très complémentaire, aux côtés de Giorgio Chiellini et Leonardo Bonucci. Mais sa régularité fait de lui le boss. Dans la foulée du titre de champion d’Italie remporté la saison passée, il s’est imposé comme un titulaire avec la Squadra Azzurra pendant l’Euro 2012 et l’a emmenée jusqu’en finale.

Ce qu’il a et que Thiago Silva n’a pas : Son titre de champion du monde en 2006, même s’il n’avait pas disputé la moindre minute durant la compétition.

Ce qu’il n’a pas et que Thiago Silva a : Son profil complet et sa capacité à marquer des buts (aucune réalisation en club cette saison).

DANTE (BAYERN MUNICH)

Pourquoi il est candidat : Parce que si le Bayern Munich reste en course pour réaliser le triplé Championnat-Coupe-C1, il ne le doit pas seulement à une attaque de feu, mais aussi à un équilibre défensif retrouvé. Dante (29 ans) en est le symbole. Recruté l’été dernier au Borussia Mönchengladbach pour 4,7 millions d’euros, le Brésilien s’est rapidement fait une place dans l’équipe-type bavaroise. Le plus souvent associé à Daniel van Buyten, il est très propre défensivement et n’hésite pas à se porter vers l’avant au sein d’une formation qui aime avoir le ballon. Enfin constant dans ses performances, son défaut au début de sa carrière, l’ancien Lillois (2003/2006) a convaincu les sceptiques et s’est imposé comme l’un des rouages importants dans le système du Bayern.

Ce qu’il a et que Thiago Silva n’a pas : La meilleure défense parmi les cinq grands championnats européens (13 buts encaissés) et son ratio de passes réussies supérieur à 90%.

Ce qu’il n’a pas et que Thiago Silva a : Son statut de titulaire indiscutable en sélection brésilienne et sa médaille d’argent aux JO en 2012.

JAN VERTONGHEN (TOTTENHAM)

Crédit: LaPresse

Pourquoi il est candidat : Parce qu’il est la valeur montante parmi les meilleurs défenseurs centraux du monde. Après avoir progressé année après année avec l’Ajax Amsterdam, le Belge (25 ans) poursuit son évolution à Tottenham. Par son calme dans ses interventions et son assurance dans la relance, il s’est installé comme un titulaire indiscutable dans l’esprit d’Andre Villas-Boas. Ses partenaires changent (William Gallas, Michael Dawson ou Steven Caulker) mais lui reste inamovible. Elu joueur du mois de mars en Premier League, le natif de Saint-Nicolas est aussi l’un des joueurs importants de la nouvelle génération belge. Aux côtés de Vincent Kompany, il forme une charnière centrale d’avenir qui pourrait remettre les Diables rouges sur le devant de la scène internationale.

Ce qu’il a et que Thiago Silva n’a pas : Sa faculté à être décisif (six buts, trois passes décisives avec Tottenham toutes compétitions confondues).

Ce qu’il n’a pas et que Thiago Silva a : Son expérience au très haut niveau et sa discipline (déjà huit cartons jaunes reçus cette saison).

NICOLAS N’KOULOU (MARSEILLE)

Pourquoi il est candidat : Parce qu’il est l’un des plus gros talents à son poste. S’il demande encore à être poli, le joyau camerounais (23 ans) est un énorme potentiel, ciblé par les plus grands clubs européens pour le futur. Après avoir connu des moments difficiles lors de son passage à Monaco (2008-11), il s’est immédiatement imposé dans la défense de Marseille. Priorité de recrutement de Didier Deschamps, il a séduit de suite par sa résistance dans les duels et par la qualité de sa relance. Il a parfaitement réussi l’examen de passage en Ligue des champions la saison dernière, emmenant l’OM jusqu’en quart de finale. Ne reculant devant aucun défi, il sait élever son niveau de jeu dans l’adversité. S’il a connu des périodes plus creuses ces derniers mois, il n’est pas étranger à la deuxième place des Phocéens en Ligue 1.

Ce qu’il a et que Thiago Silva n’a pas : Son jeu de passes (90,8%) et son sens du placement toujours judicieux (1,5 hors-jeu provoqué par match).

Ce qu’il n’a pas et que Thiago Silva a : Sa présence en Ligue des champions cette saison et son autorité dans les duels aériens (1,1 gagné par le Marseillais, contre 2 pour Silva).

RAPHAEL VARANE (REAL MADRID)

Crédit: Reuters

Pourquoi il est candidat : Parce qu’il est la révélation de la saison au poste de défenseur central. Alors certes, il est encore tôt pour placer le Français (19 ans) parmi les postulants majeurs au titre de meilleur défenseur du monde. Il est considéré comme un titulaire au Real Madrid depuis quatre mois à peine et a réalisé ses débuts en équipe de France au mois de mars. Mais comment passer sous silence son talent incontestable, sa maturité étonnante pour son âge et son aisance déconcertante depuis ses débuts chez les pros ? Comment oublier ses matches quasi sans faute face à Barcelone ou en Ligue des champions cette saison ? Complet et performant dans tous les secteurs, il a même marqué des buts importants, dont deux en demi-finale de la Coupe du roi contre le Barça.

Ce qu’il a et que Thiago Silva n’a pas : Quelques centimètres de plus qui lui donnent plus de maîtrise dans le jeu aérien (2,8 duels gagnés dans ce domaine par rencontre).

Ce qu’il n’a pas et que Thiago Silva a : Son expérience, son autorité défensive et son jeu de passes (85% de transmissions réussies).

Crédit: Eurosport

Ligue des champions
Thiago Silva, de chair et d'acier
02/04/2013 À 22:41
Ligue 1
Pour Pochettino, pas de doute : Mbappé "a le potentiel" pour succéder à Messi et Ronaldo
HIER À 18:15