Ivan Rakitic a relevé un sacré challenge au FC Barcelone. Etre l'une des recrues phares du club catalan est déjà un statut lourd à porter. Dans le cas du Croate, cela va encore plus loin. Au sein d'une équipe en quête d'évolutions, il a été choisi pour succéder à Xavi, symbole des succès du tiki-taka barcelonais entre 2008 et 2012. Si l'emblématique milieu du Barça est finalement resté au club au lieu de prendre la direction des Etats-Unis, Rakitic a bel et bien hérité de sa place dans le onze de Luis Enrique. Et pour l'instant, il la tient avec classe.
Voir le tweet
Ce n'est pas vraiment une surprise. Rakitic ne vient pas de nulle part. A 26 ans, le Croate sort de la meilleure saison de sa carrière. Il a pris une nouvelle dimension en 2013-2014 avec le FC Séville, dont il a été la meilleure individualité. Et le principal artisan du succès acquis en Ligue Europa. En Liga, il a affiché des statistiques dignes des plus grands, bouclant l'exercice avec 12 buts et 10 passes décisives. Son évaluation sur le site whoscored.com résume le niveau qu'il a atteint. Avec un rating de 7,61 sur l'ensemble de la saison, il n'a été devancé que par Lionel Messi, Cristiano Ronaldo et Gareth Bale.
Liga
Un carton, un triplé de Neymar, un doublé de Messi... Le Barça est bien prêt, lui
27/09/2014 À 17:58

L'architecte de l'animation offensive de Séville est devenu le métronome du Barça

Etre performant au FC Séville est une chose. L'être au Barça en est une autre. Pour Rakitic, le défi est d'autant plus grand qu'il doit tenir un rôle différent en Catalogne. Au sein du club andalou, le Croate était positionné assez haut dans l'entrejeu, et il était l'homme clé de l'animation offensive sévillane. Au Barça, où Luis Enrique peut compter sur Lionel Messi, Andres Iniesta et Neymar, en attendant Luis Suarez, ce n'est pas du tout la même chose qui lui est demandée. Et c'est justement sa faculté d'adaptation, très rapide, qui impressionne en ce début de saison.

Ivan Rakitic, le milieu du Barça, reçoit les consignes de son entraîneur, Luis Enrique

Crédit: Panoramic

Endosser le costume de régulateur du jeu du Barça, celui que portait Xavi la saison passée, demandait d'autres qualités que celles que Rakitic avait montrées jusque-là. Dans un rôle plus offensif à Séville, le Croate était moins présent dans la distribution (51,2 passes par match), et affichait un taux de réussite à la passe inférieur à 80%. Un déchet relatif, et assez logique pour un joueur dont le premier objectif était d'être décisif. A Barcelone, il s'est mué en métronome, le joueur qui donne le plus de passes (87 par match), avec un taux de réussite bien supérieur (91%).

Et en plus, il marque !

Son apport ne s'arrête pas là. Mi-août, Luis Enrique avait déjà cerné l'un des principaux apports de Rakitic dans un entrejeu barcelonais qui cherchait son second souffle depuis deux ans. "Il a faim, il a vraiment envie de gagner, avait souligné l'entraîneur du Barça. Et sa présence physique nous fait beaucoup de bien." Depuis, le Croate a confirmé ces vertus. Son volume de jeu est tel qu'il est considéré comme "le poumon" du milieu catalan. Et sa volonté de jouer vers l'avant donne une verticalité bénéfique au jeu du Barça, dont l'élaboration devenait trop lisible pour l'adversaire.
Voir le tweet
En à peine deux mois, Rakitic a déjà mis sa patte sur le jeu du FC Barcelone. Il fait l'unanimité auprès des médias catalans et des aficionados barcelonais sur l'impact qu'il a apporté à la formation de Luis Enrique. Samedi, face à Grenade (6-0), le Croate a encore impressionné. Avec la titularisation de Xavi, brillant face aux Andalous, il a tenu avec succès un rôle un peu plus offensif dans l'entrejeu du Barça, et inscrit son deuxième but de la saison. De la tête, après avoir marqué d'une frappe lointaine contre Levante (0-5). Preuve que Rakitic sait vraiment tout faire. Et le Barça s'en frotte les mains.
Voir le tweet
Liga
Messi n'avait déjà pas beaucoup de lacunes, il a désormais un point fort en plus...
23/09/2014 À 16:02
Liga
Luis Suarez, ce joueur "contagieux" qui aide déjà le Barça
20/09/2014 À 13:29