AFP

Malgré sa "mésaventure" du Camp Nou, Jerome Boateng est bien un des meilleurs défenseurs du monde

Malgré sa "mésaventure" du Camp Nou, Boateng est bien un des meilleurs défenseurs du monde

Le 12/05/2015 à 07:42Mis à jour Le 12/05/2015 à 13:27

LIGUE DES CHAMPIONS - Sa glissade face à Leo Messi restera comme l’une des images fortes du match aller. Cruel pour un joueur qui fait désormais partie du gratin des défenseurs.

" Tout le monde est parti à l’abordage et face à un joueur comme Messi, qui est le meilleur joueur au monde, vous ne pouvez pas vous le permettre et laisser un défenseur, tout seul, en un contre un."

Ensuite en réglant ses comptes sur les réseaux sociaux, photo du film Le Parrain et sanglant message à l’appui : "Ceux qui te détestent amplifieront tes échecs mais chuchoteront tes succès."

L’agacement du défenseur central est palpable mais surtout compréhensible. Devenir la risée de tous aurait de quoi vexer le moins susceptible des joueurs de foot. Surtout que dans le cas de Boateng c’est faire fi un peu vite de la qualité du joueur et de ce qu’il a accompli depuis plusieurs saisons. Comme un petit rappel ne fait jamais de mal, voici ce que pèse le Munichois en termes de palmarès.

  • Coupe d’Angleterre : 2011
  • LDC : 2013
  • Supercoupe UEFA : 2013
  • Champion d’Allemagne : 2013 2014 2015
  • Coupe d’Allemagne : 2013 2014
  • Coupe du monde des clubs : 2013
  • Coupe du monde : 2014

Qui dit mieux à seulement 26 ans ? Pas grand-monde si ce n’est un joueur comme Pedro qui, à 27 ans, a absolument tout gagné mais connaît des lendemains difficiles. Rien en tout cas dans le CV de Boateng ne mérite le traitement qu’il a reçu. De sa prestation sur la pelouse du Camp Nou lors de la défaite du Bayern (3-0), seule sa chute sur les fesses a été retenue. Mais avant cet "instant Messi", Boateng avait été un des meilleurs joueurs de son équipe sur le terrain (après Neuer peut-être), précieux pour stopper la MSN dans ses tentatives.

Il est d’ailleurs l’un des meilleurs joueurs tout court de la saison munichoise. A minima le pilier d’une défense qui a dû faire avec les blessures de Javi Martinez ou encore de Medhi Benatia. Avec près de 3500 minutes passées sur les pelouses cette saison toutes compétitions confondues, il est tout simplement le défenseur le plus utilisé de la meilleure arrière-garde européenne (seulement 16 buts encaissés en championnat cette année.)

Une Coupe du monde réussie

Une suite logique à sa Coupe du monde exemplaire (et a sa finale de très haut vol), au cours de laquelle il a explosé. Aligné à droite à l’Euro 2012, Jérôme Boateng a formé au Brésil la charnière centrale aux côté de Mats Hummels. Avec 51 sélections, il fait partie de la colonne vertébrale des champions du monde 2014. Monstre physique, il a surtout prouvé qu’il pouvait éclairer le jeu par ses ouvertures et développé un sens de l’anticipation qu’on ne lui connaissait pas.

Lionel Messi et Jérôme Boateng lors de la finale Allemagne - Argentine du Mondial 2014.

Lionel Messi et Jérôme Boateng lors de la finale Allemagne - Argentine du Mondial 2014.AFP

On évoque moins le joueur de Munich qu’un Sergio Ramos ou un Thiago Silva. Pourtant vu d’Allemagne, il n’y a pas débat. Il fait partie du gratin des défenseurs centraux. "Boateng est toujours un des meilleurs défenseurs centraux de la planète, c’est ce que l’on a vu lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil," explique ainsi Adam Dirk, journaliste à la rédaction allemande d’Eurosport.

Un avis partagé par Pep Guardiola.

" Boateng est incroyablement important pour nous. Je pense que c’est l’un des trois meilleurs défenseurs centraux du monde"

Et malgré l'humiliation subie par Messi, rien n’a changé pour l’Allemand. Il reste l'homme fort du Bayern cette saison, celui sur qui Guardiola pourra compter pour la mission impossible du match retour.

Pep Guardiola console Jerome Boateng après l'élimination du Bayern en demi-finale de la Coupe d'Allemagne 2015

Pep Guardiola console Jerome Boateng après l'élimination du Bayern en demi-finale de la Coupe d'Allemagne 2015AFP

0
0