Eurosport

Atlético-Bayern: de la Youth League au dernier carré de la C1, la folle ascension de Lucas Hernandez

De la Youth League au dernier carré de la C1, la folle ascension de Lucas Hernandez

Le 26/04/2016 à 20:54Mis à jour Le 26/04/2016 à 21:01

LIGUE DES CHAMPIONS – Comme face au Barça en quart, le défenseur de l'Atlético Madrid, Lucas Hernandez, sera titulaire face au Bayern Munich lors de la demi-finale aller mercredi. Une surprise inattendue qui n'en est plus une. Laissé de côté lors de la première partie de saison, l'international espoir tricolore a profité des blessures en défense centrale pour enfin se révéler avec continuité.

Avant le début de la saison, Lucas Hernandez n'avait joué que quatre rencontres avec les pros de l'Atlético Madrid. En deux mois et demi, il a triplé son compteur (14 matches toutes compétitions confondues depuis le 6 février) en bénéficiant des blessures des habituels titulaires des Colchoneros en charnière centrale : Gimenez et Savic. Le jeune défenseur français de 20 ans s'apprête maintenant à défier le Bayern Munich en demi-finale aller de la Ligue des champions et devra surveiller de près la paire Lewandowski-Müller. Godin insuffisamment remis d'une contracture aux ischio-jambiers, il sera associé à Gimenez.

Il y a trois mois, Lucas Hernandez devait encore se contenter des matches de championnat de la réserve de l'Atlético et ceux de Youth League. Lors de la première partie de la saison, Diego Simeone ne l'a appelé qu'à une seule reprise dans le groupe pro au mois de novembre. Le fils de Jean-François, ancien pro passé par Toulouse et l'OM notamment, a commencé à désespérer en rongeant son frein en tribunes. Lors du dernier mercato, il a demandé à ses dirigeants d'aller s'aguerrir loin de son club formateur, qu'il a rejoint à l'âge de 8 ans.

L'AS Monaco prête à miser 18 millions d'euros sur lui

Intéressé par son profil polyvalent (ndlr : il a fait ses débuts au poste de latéral gauche mais il a effectué toute sa formation dans l'axe), Christophe Galtier était enthousiaste à l'idée de le récupérer chez les Verts en prêt au mois de janvier mais Lucas Hernandez s'est heurté au refus de son coach. Son club aurait même décliné une proposition mirifique de l'AS Monaco à hauteur de 18 millions d'euros, selon L'Equipe. Une décision que le nouvel international Espoirs, convoqué par Pierre Mankowski le mois dernier, ne doit pas regretter.

Un mois après avoir fait ses débuts en C1 en entrant en jeu lors de la qualification face au PSV Eindhoven en huitièmes de finale, il se retrouve à seulement deux marches d'une finale de Ligue des champions. Comme au tour précédent face au FC Barcelone, Lucas Hernandez tentera de mettre en valeur ses principales qualités (intelligence de jeu, vitesse et pugnacité) face à l'armada bavaroise.

Lucas Hernández y Luis Suárez

Lucas Hernández y Luis SuárezEurosport

Le vieux sage uruguayen Diego Godin l'a déjà adopté et lui distille de précieux conseils. Face à la MSN catalane, il n'a jamais baissé les yeux, pas impressionné pour un sou du pedigree de ses adversaires directs. Sa brève altercation, visage contre visage face à Neymar, a marqué les esprits de tous les observateurs lors du match aller.

" Un joueur qui n'a pas peur de bien ou de mal jouer n'est jamais un problème"

Elle a également fait plaisir à Diego Simeone, qui aime voir des guerriers sur le terrain. En conférence de presse, le coach madrilène a encensé sa pépite tricolore, couvée par son compatriote Antoine Griezmann : "Il a toujours travaillé et il a toujours voulu s'améliorer. Et surtout, le plus important à mes yeux, c'est qu'il n'a pas peur. Un joueur qui n'a pas peur de bien ou de mal jouer n'est jamais un problème." Satisfait du rendement de celui qui se fait appeler Lucas au dos de son maillot, Simeone l'a titularisé lors des huit derniers matches de son club. L'Atlético Madrid n'a encaissé aucun but lors de ses quatre dernières rencontres et la formation madrilène veut poursuivre cette série à domicile face au Bayern mercredi.

En quelques semaines, Lucas Hernandez a progressé et engrangé énormément de confiance. Il peut compter sur l'œil avisé de son entraîneur, focalisé avant tout sur l'imperméabilité de sa défense, la meilleure de Liga et de C1 (ex aequo avec le Real). "Il est très porté sur la rigueur défensive. Pour le défenseur que je suis, j’apprends forcément plus vite avec un coach comme Simeone", a souligné le jeune défenseur dans les colonnes de L'Equipe.

Briller lors de cette demi-finale aller face aux Munichois, c'est aussi l'occasion de taper dans l'œil d'un certain… Didier Deschamps. Après l'annonce du contrôle positif de Mamadou Sakho le week-end dernier, le nom de Lucas Hernandez a fait son apparition dans la liste des probables suppléants si le joueur de Liverpool venait à manquer l'Euro 2016 pour suspension. Une qualification pour la finale appuierait une candidature que personne n'avait vu venir.

0
0