AFP

Battu à Rostov (3-2), le Bayern laisse s'envoler l'Atlético

Battu à Rostov, le Bayern laisse s'envoler l'Atlético

Le 23/11/2016 à 19:55Mis à jour Le 23/11/2016 à 22:51

LIGUE DES CHAMPIONS - Dans le groupe D, le Bayern Munich a probablement dit adieu à la première place. A Rostov, et à la surprise générale, les Munichois se sont inclinés (3-2) contre une équipe déjà éliminée, mercredi. Une défaite, la deuxième consécutive, qui offre la première place de la poule à l'Atlético Madrid, vainqueur du PSV Eindhoven (2-0) ce mercredi soir.

Pour une surprise, c'en est une belle ! Venu en Russie pour préserver ses chances de terminer premier du groupe D, le Bayern Munich repart avec trois buts dans la musette, une première cette saison, et une défaite historique contre le FC Rostov (3-2), auteur de la toute première victoire de son histoire en Ligue des Champions. Déjà qualifié, le club allemand peut toutefois regretter ce faux-pas très inattendu. Car l'Atlético Madrid, vainqueur du PSV Eindhoven (2-0), est assuré de la 1re place.

Pourtant tout avait bien commencé pour les Bavarois. Dans l'ambiance frigorifiée du stade Olimp-2 (-4°C), ils ont ouvert le score grâce à Douglas Costa (35e). Suite à l'infiltration de Renato Sanchez dans la surface, l'attaquant brésilien a hérité du ballon mal dégagé pour frapper en force sous la barre. Mais ce 400e but du Bayern en Ligue des champions ne les a pas libérés. Au contraire. Car derrière, la défense allemande a fini par être punie de ses maladresses et d'une certaine naïveté. Après une passe latérale ratée de Douglas Costa, Sardar Azmoun, lancé par Poloz, s'est joué de Boateng avant d'ajuster Sven Alreich pour égaliser (44e).

Le calvaire de la défense munichoise

La doublure de Manuel Neuer, blessé au mollet après le revers contre le Borussia Dortmund samedi (1-0), n'a pas grand-chose à se reprocher sur le deuxième but russe (50e, 2-1). Poloz a pris son contre-pied sur un penalty provoqué par Jérôme Boateng, en grande souffrance avec son compère de charnière Holger Badstuber, titulaire pour la première fois depuis 287 jours.

Lancé par Franck Ribéry, Juan Bernat a égalisé sans tarder via une frappe excentrée sous la barre (54e, 22). Mais au lieu d'asseoir leur nette domination (71% de possession), les Munichois ont été cueillis par le coup-franc enroulé de Christian Noboa (67e, 3-2). Les Bavarois ont poussé jusqu'au bout pour revenir. En vain. Ni la tête de Thomas Muller (78e), entré à l'heure de jeu, ni la frappe puissante de Thiago Alcantara (90e) n'ont trompé Soslan Dzhanaev, grand artisan de la victoire des siens (huit arrêts). Le Bayern signe ainsi sa troisième défaite de la saison, la deuxième d'affilée. Mais aussi la deuxième en Ligue des Champions après le revers à l'Atlético Madrid (1-0), qui est assuré de finir premier de poule.

0
0