Getty Images

Ligue des champions : Le PSG encore battu et éliminé par le Real Madrid (1-2)

Ensemble, ils ont sombré

Le 06/03/2018 à 22:39Mis à jour Le 07/03/2018 à 00:05

LIGUE DES CHAMPIONS – Comme la saison passée, le PSG ne verra pas les quarts de finale. Les hommes d'Unai Emery, battus à l'aller il y a trois semaines (1-3), ont une nouvelle fois chuté mardi soir, au Parc des Princes en livrant une prestation d'une rare tristesse (1-2). Cristiano Ronaldo et Casemiro ont inscrit les buts des Merengue. Edinson Cavani avait, lui, égalisé.

Il n'y pas eu d'exploit. En fait, il n'y a même pas eu l'ombre d'un espoir pour le PSG. Il ne s'est jamais donné les moyens de renverser le Real Madrid. Bien trop timide et sans idée, l'équipe d'Unai Emery s'est inclinée en toute logique devant le double champion d'Europe en titre (1-2) mardi au Parc des Princes. Des buts de Cristiano Ronaldo et de Casemiro ont concrétisé la supériorité de la formation de Zinédine Zidane, qui poursuit sa route dans cette Ligue des champions. Paris, qui avait égalisé par Edinson Cavani, en sort dès les huitièmes de finale. Comme la saison passée. Et c’est mérité.

C'est un coup d'arrêt qui se confirme pour le PSG. Et sa performance en est le parfait symbole. Même sans Luka Modric, Toni Kroos, Gareth Bale ou Isco, le Real n'a pas eu à forcer pour maîtriser les débats avec la sérénité du champion. Paris n'a jamais mis l'intensité nécessaire pour aller chercher la qualification. Et il a justement été puni sur un coup de tête de Cristiano Ronaldo (0-1, 58e). Le tout, après avoir dû compter sur Alphonse Areola devant Sergio Ramos (18e) et Karim Benzema (38e), et sur la réussite avec une tête de CR7 de peu à côté (50e), pour ne pas être mené plus tôt au score.

Expulsé, Verratti a plombé Paris

Paris avait pourtant vaguement réagi à la reprise, après une première période insipide où le seul frisson était venu d'une frappe en angle fermé de Kylian Mbappé arrêtée par Keylor Navas (43e). Ce but de Ronaldo, son 12e dans cette édition de Ligue des champions, a au moins eu le mérite d'entraîner une réaction d'Unai Emery avec l'entrée de Javier Pastore à la place de Thiago Motta (59e). Le PSG a retrouvé un peu de créativité dans l'entrejeu, mais sa réaction a été plombée par l'expulsion de Marco Verratti pour un deuxième avertissement, sur une contestation (66e).

Cela n'a pas empêché le PSG d'égaliser par Edinson Cavani, chanceux au moment de contrer un dégagement de Casemiro sur une action confuse (1-1, 71e). Mais ce n'était qu'une péripétie pour le Real. L'équipe de Zidane avant déjà manqué de faire le break sur une tentative d'Asensio repoussée par le poteau (69e). Elle a finalement eu elle aussi un peu de réussite pour reprendre l'avantage sur un tir de Casemiro dévié dans ses filets par Marquinhos (1-2, 80e). Et elle aurait pu s'imposer plus largement sur la fin si le poteau n'avait pas repoussé un tir d'Isco (83e).

Ce n'était pourtant pas le meilleur Real compte tenu de ses absences. Mais il était bien plus fort que ce PSG. Paris promettait l'enfer aux Madrilènes et les supporters parisiens avaient répondu à l'appel en mettant une ambiance de feu dans le Parc des Princes. Mais sur le terrain, les actes n'ont jamais été à la hauteur des belles paroles. Même si l'absence de Neymar est à prendre en compte, elle ne justifie pas cette désillusion. Une de plus pour le club de la capitale en Ligue des champions.

Cristiano Ronaldo célèbre son but face au PSG.

Cristiano Ronaldo célèbre son but face au PSG.Getty Images

0
0