Getty Images

Ligue des champions : Le Real Madrid domine le PSG grâce à 2 buts dans les dernières minutes (3-1)

Trois minutes qui coûtent cher

Le 14/02/2018 à 22:37Mis à jour Le 15/02/2018 à 00:04

LIGUE DES CHAMPIONS – Le PSG a hypothéqué ses chances de qualification pour les quarts en s'inclinant à Madrid face au Real, mercredi soir, dans le cadre des huitièmes de finale aller (3-1). Alors que les deux équipes étaient à égalité à l'entame des dix dernières minutes, des buts de Cristiano Ronaldo, auteur d'un doublé, et Marcelo, ont permis aux Merengue de prendre un net avantage.

Il y aura un peu d'espoir dans trois semaines au Parc des Princes. Mais il restera surtout des regrets pour le PSG après sa défaite à Madrid (3-1) mercredi en 8e de finale aller. Il a préservé ses espoirs de qualifications pour les quarts de finale en inscrivant ce but si important à l'extérieur. Mais il n'a pas su capitaliser sur l'ouverture du score d'Adrien Rabiot. Et le Real, après avoir égalisé juste avant la pause par Cristiano Ronaldo, a profité du money-time pour renverser la formation d'Unai Emery avec deux buts de Ronaldo et de Marcelo dans les dix dernières minutes. Une fin de match cauchemardesque qui condamne les Parisiens à gagner par au moins deux buts d'écart pour se qualifier au retour.

Paris a décidément du mal à finir ses matches couperets de Ligue des champions. Il tenait encore un nul prometteur à dix minutes de la fin. Mais il a volé en éclats en l'espace de trois minutes. Le Real pourra remercier Marco Asensio. A peine entrée en jeu, la jeune pépite merengue a enflammé le côté gauche. Un premier centre détourné par Alphonse Areola sur le genou de Cristiano Ronaldo, tout heureux de pousser le ballon au fond des filets (2-1, 83e). Puis un deuxième, parfait, sur Marcelo qui a bouclé son récital en trompant à son tour le gardien parisien (3-1, 86e). Un relâchement défensif coupable qui a gâché une prestation aboutie du club de la capitale.

Un festival d'occasions manquées

Jusque-là, Paris s'était montré à la hauteur de l'événement. Il avait résisté à la pression madrilène en début de match (3e, 5e). Il ne s'était pas condamné à subir comme il l'avait fait à Barcelone la saison passée. Surtout, il avait marqué le premier, après avoir pu compter sur une parade aussi heureuse que décisive d'Areola devant Ronaldo (28e). Adrien Rabiot, toujours aussi brillant dans la capitale espagnole, avait profité d'un renvoi timide de Nacho sur un centre de Kylian Mbappé pour faire rêver Paris (0-1, 33e).

Mais du rêve à la réalité, il y a un pas que Paris n'arrive pas à franchir. Ces fameux petits détails qui changent tout. Un manque d'attention sur un corner, après une nouvelle parade décisive d'Areola devant Benzema (44e), qui s'est terminé par une faute de Giovani Lo Celso sur Toni Kroos dans la surface. Et un but égalisateur de Cristiano Ronaldo sur penalty juste avant la pause (1-1, 45e). Puis un manque d'efficacité rédhibitoire en seconde période. Paris a eu les occasions (49e, 73e, 76e), et aurait pu bénéficier d'un penalty pour un geste douteux de Ramos sur un tir de Rabiot (54e). Il ne les a pas mises au fond. Le Real, lui, n'a pas manqué les siennes. Et ça fait toute la différence.

La déception de Neymar (PSG) face au Real Madrid.

La déception de Neymar (PSG) face au Real Madrid.Getty Images

0
0