De notre envoyé spécial au Parc des Princes.

Alphonse Aréola : 6

On a aimé : Sa prestation dans l'ensemble. Il a signé quelques gros arrêts, face à Sergio Ramos (18e) ou Benzema (37e) notamment.
Ligue des champions
Modric, Brozovic et Perisic : Real-Inter, trois stratèges croates pour une première place
IL Y A 13 HEURES
On n'a pas aimé : RAS.
En bref : Sans lui, le score aurait pu être plus large.

Daniel Alves : 3

On a aimé : Il a combiné à quelques reprises avec Di Maria. Et a signé une belle intervention devant Ronaldo (31e).
On n'a pas aimé : Son ballon perdu qui amène le premier but. Et en plus, il aurait pu offrir un penalty au Real pour une faute sur Ronaldo.
En bref : Le haut niveau se joue sur des détails. Et ce soir, le Brésilien n'était pas au niveau de son statut.

Dani Alves face au Real Madrid

Crédit: Getty Images

Marquinhos : 5

On a aimé : Son intervention devant Benzema à la 35e.
On n'a pas aimé : Il n'est pas forcément coupable. Mais n'est pas irréprochable à l'image de son gros raté sur un ballon en profondeur qui aurait pu permettre à Benzema d'ouvrir le score (38e).
En bref : Sans plus.

Thiago Silva : 6

On a aimé : Ses interventions propres et décisives en première période. Sa façon de donner de la voix, en vrai capitaine.
On n'a pas aimé : Pas grand-chose.
En bref : O'Monstro a montré du caractère.

Yuri Berchiche : 4

On a aimé : Son envie. Il n'a pas démérité dans son couloir et a tenté d'apporter le danger.
On n'a pas aimé : Il est battu par Ronaldo sur le premier but et est trop haut sur l'action qui amène le second but madrilène.
En bref : Le cœur ne fait pas tout.

Yuri Berchiche face au Real

Crédit: Getty Images

Thiago Motta : 4

On a aimé : Ses ballons grattés, sa manière de jouer en une touche et sa sérénité.
On n'a pas aimé : Il a joué trop bas. Et n'a pas su montrer la voie à ses coéquipiers ou accélérer le jeu.
En bref : On attendait beaucoup plus de sa titularisation.
Remplacé par Javier Pastore à la 58e

Marco Verratti : 2

On a aimé : Il a eu quelques inspirations, notamment pour Di Maria (29e, 40e).
On n'a pas aimé : Ses deux cartons bêtes. Trop tôt, trop loin du but, sa faute qui lui donne son premier avertissement était déjà illogique. Et il ne doit jamais protester de cette manière alors qu'il a déjà un carton. Pour ne rien arranger, il n'est que trop rarement parvenu à accélérer le jeu et servir ses attaquants.
En bref : On a vu le mauvais visage de l'Italien. Au pire moment… Il est inexcusable.

Adrien Rabiot : 3,5

On a aimé : Sa technique.
On n'a pas aimé : Sa relance complètement ratée qui amène le deuxième but. Et bien contenu par Casemiro et Kovacic à l'image de Verratti, il n'a pas su être le liant nécessaire avec ses attaquants.
En bref : On l'a connu bien meilleur. Et c'est un euphémisme.

Adrien Rabiot face au Real Madrid

Crédit: Getty Images

Angel Di Maria : 4

On a aimé : Son envie, sa combativité. Il a été l'attaquant le plus en vue.
On n'a pas aimé : Son déchet dans la dernière passe. Son manque de précision dans ses centres.
En bref : Il a tenté. Mais on espérait tellement plus de lui au vu de son année 2018.
Remplacé par Julian Draxler à la 75e

Kylian Mbappé : 3

On a aimé : Ses accélérations. Il a réussi à quelques occasions à faire des différences sur quelques mètres.
On n'a pas aimé : Son individualisme, notamment en première période quand il oublie Cavani. Il a en plus disparu au fil des minutes.
En bref : Il n'a pas justifié l'attente placée en lui. Opposé à son idole Ronaldo, il a pu voir ce qui lui manquait pour être dans la classe au-dessus.
Remplacé par Lass Diarra à la 85e

Edinson Cavani : 5

On a aimé : Son but bien sûr. Il n'a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Mais il n'a pas laissé passer l'une de ses rares opportunités.
On n'a pas aimé : Il a touché trop peu de ballon dans la surface. Il joue même beaucoup trop loin de du but madrilène en première période.
En bref : Il n'a pas été servi. Et c'est bien dommage…

Edinson Cavani (PSG)

Crédit: Getty Images

Ligue des champions
Ces chiffres pas vraiment dignes du PSG
IL Y A 13 HEURES
Ligue des champions
29 blessures, 680 jours d'absence, 107 matches ratés : Verratti et Paris, le sursis permanent
IL Y A 13 HEURES