Getty Images

Grâce à sa qualification en huitièmes, le PSG va toucher au moins 60 millions d'euros

60 millions d'euros : le PSG a déjà fait une belle opération
Par AFP

Le 11/12/2018 à 23:53Mis à jour Le 12/12/2018 à 00:08

LIGUE DES CHAMPIONS - En plus d'être sportivement très intéressante pour le Paris Saint-Germain, la qualification en huitièmes de finale est également très prolifique. En effet, le club de la capitale est déjà assuré de toucher près de 60 millions d'euros de dotations sportives, uniquement grâce à la phase de poules et cette qualification.

Le Paris Saint-Germain a déjà virtuellement empoché plus de 60 millions d'euros de dotations sportives pour sa participation aux phases de poule de la Ligue des champions et sa qualification mardi en huitième de finale de l'épreuve, hors droits télévisés. Le club parisien reçoit en effet d'entrée, comme chacune des 32 équipes engagées en phase de groupes, un chèque de 15,25 millions d'euros, selon les chiffres communiqués par l'UEFA. En phase de poule, chaque victoire rapporte 2,7 millions d'euros et un match nul, trois fois moins (900.000 euros). Or, Paris compte trois succès et deux matches nuls à l'issue du sixième et dernier match, ce qui porte son pécule à près de 9,9 millions d'euros. L'UEFA distribue également 9,5 millions d'euros à chaque équipe qualifiée pour les huitièmes de finale.

Nouveauté de l'édition 2018-19, un bonus est versé aux clubs en fonction de leur historique, d'après un classement établi par l'UEFA selon les performances réalisées ces dix dernières années en Coupe d'Europe. Le PSG, neuvième du fait de la non-qualification de Chelsea et Arsenal, mieux classés l'an dernier, doit recevoir à ce titre 26,59 millions d'euros. Après sa victoire à Belgrade mardi, qualificative pour les huitièmes de finale de Ligue des champions, le champion du France cumule donc virtuellement 34,65 millions d'euros correspondant à son parcours victorieux en phase de poule et 26,59 millions d'euros pour son passé européen, soit 61,24 millions d'euros en cumulé. A ces dotations sportives, s'ajoutera la manne des droits de diffusion télévisée. Plus les droits TV d'une zone géographique sont élevés, plus ses représentants en Ligue des champions touchent de l'argent.

Kylian Mbappe, Neymar et Cavani à Belgrade, PSG 2018

Kylian Mbappe, Neymar et Cavani à Belgrade, PSG 2018Getty Images

A titre d'exemple, le PSG a gagné près de 30 millions d'euros lors de la saison 2016-2017, selon l'UEFA. C'est plus que le Real Madrid, vainqueur de l'édition (26 millions d'euros), et beaucoup moins que le finaliste malheureux, la Juventus Turin (environ 59 millions d'euros). De son côté, Monaco termine son parcours européen 2018-19 avec un seul match nul (prime de 900.000 euros) et cinq défaites. Si on ajoute le chèque offert aux participants des phases de poule (15,25 millions d'euros), en plus de l'argent versé selon son historique en C1 (5,54 millions d'euros), le club de la Principauté a malgré ses déboires sportifs amassé 21,69 millions d'euros.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313