Panoramic

Jean-Michel Aulas après la qualification de Lyon : "On sera le Petit Poucet"

Aulas : "On sera le Petit Poucet"

Le 13/12/2018 à 00:23Mis à jour Le 13/12/2018 à 11:15

LIGUE DES CHAMPIONS - Après sept saisons d’absence, l’Olympique Lyonnais retrouve le Top 16 européen grâce à son match nul face au Shakhtar Donetsk (1-1). Pour Jean-Michel Aulas, même si les Gones se sont fait peur tout le long du match, seule la qualification compte.

Lyon peut remercier Nabil Fekir. L’Olympique Lyonnais s’est qualifié en huitièmes de finale de Ligue des champions au terme d’un match très compliqué à Kiev face au Shakhtar Donetsk, qui s’est conclu par un match nul (1-1) et grâce à un but de son attaquant international. Il n’en fallait pas plus aux hommes de Bruno Genesio, pour atteindre le Top 16 européen.

A l’image de leur première partie de saison, les Lyonnais ont souvent pris des buts dans les dernières minutes. L’objectif ce mercredi était donc de conserver le score, encore une fois, à défaut de s'être mis à l'abri. Et malgré la physionomie du match, ce que retient le jeune Houssem Aouar, c’est la qualification : "C'est dommage de ne pas avoir su tuer le match en première période, regrette-t-il au micro de RMC Sport. Mais l'essentiel est là : c'est la qualification.” Un sentiment partagé par le président des Gones Jean-Michel Aulas : "On a eu très peur jusqu’au bout, Anthony Lopes a fait un arrêt fantastique à la fin du match. ( …) On a tremblé tout le match. Il y a de la fierté."

"On sera le Petit Poucet"

Les Lyonnais regardent désormais vers le tirage au sort lundi : "On va attendre le tirage et continuer notre chemin en espérant une bonne équipe, parce qu'on est tous des compétiteurs et des joueurs ambitieux", a estimé Nabil Fekir, buteur décisif. Jean-Michel Aulas, lui, croit fermement aux chances de son équipe d’aller loin dans la compétition :"L'objectif était de se qualifier, on sera le Petit Poucet, avec l'intime conviction qu'on peut faire quelque chose de grand."

Bruno Genesio a lui aussi, tremblé jusqu’au bout : "Aller chercher une qualification en souffrant et sous pression, je suis content", a-t-il affirmé avant de rendre hommage au buteur lyonnais de la soirée : "Je suis heureux que le but soit marqué par Nabil. Il a été critiqué. C’est un beau symbole." Le président, lui, a voulu "saluer" son entraîneur, "parfois critiqué, mais qui, avec rigueur, a su mettre à défaut notre adversaire". Un de plus, puisque Lyon termine cette phase de groupes en étant invaincu.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0