Getty Images

L'antisèche de Lyon - Barça : L'OL a su faire le dos rond et c'est tout sauf une mauvaise opération

L'antisèche : l'OL a su faire le dos rond et c'est tout sauf une mauvaise opération

Le 20/02/2019 à 00:33Mis à jour Le 20/02/2019 à 10:11

LIGUE DES CHAMPIONS - Largement dominateur, notamment en deuxième période, Barcelone va quitter Lyon avec un 0-0 frustrant en poche. La faute à une défense de l'OL solide mais surtout à une énorme inefficacité. Lyon peut s'estimer heureux d'être encore en vie. Mais peut surtout se dire qu'il a encore une carte à jouer au Camp Nou, lors du match retour.

Le jeu : Le Barça ne s'est pas fait surprendre, Lyon miraculé

S'il n'y a pas eu de but dans ce 8e de finale aller, les occasions ont été nombreuses, notamment pour le Barça. La faute à une équipe lyonnaise qui a offert trop d'espaces à son adversaire dans l'axe du jeu, précisément là où Lionel Messi aime évoluer. En première période, ni Tanguy Ndombélé, ni Houssem Aouar n'ont été capables d'être assez proches de l'Argentin, qui s'est habilement glissé entre les lignes, pour le gêner.

Côté barcelonais en revanche, on avait parfaitement ciblé la qualité principale de l'OL, à savoir la transition offensive. Le Barça n'a que rarement été pris en contre parce que dès la perte de balle, ses milieux et même parfois ses ailiers sont revenus très vite se placer devant le ballon. Résultat : à l'exception d'une belle parade de ter Stegen sur une frappe d'Aouar (5e) puis d'une magnifique claquette sur la tentative de Terrier (9e), déviée sur la barre transversale, l'OL n'a pas vraiment mis Barcelone en danger.

Si l'OL a plutôt fait jeu égal avant la pause, il a été submergé après celle-ci. Incroyablement mauvais techniquement, les Lyonnais ont donné cartouche sur cartouche aux coéquipiers de Messi. Ils ne doivent leur salut qu'à un très bon Lopes, un excellent duo Dubois-Denayer et surtout à un Barça trop brouillon près de la surface adverse et pas assez juste dans le dernier geste.

Vidéo - Le plan de jeu suicidaire de Genesio a paradoxalement servi les intérêts lyonnais

02:08

Les joueurs : Dubois patron, Messi sans génie

L'homme de la soirée n'a pas été celui que l'OL attendait et il dit sans doute beaucoup de la domination barcelonaise. Léo Dubois a sans doute été le meilleur Lyonnais de ce 8e de finale aller. Pour son premier match à ce niveau, l'ancien latéral du FC Nantes n'a pas sombré et a plusieurs fois sauvé son camp, à l'image de cette intervention pleine d'abnégation face à Suarez dans les six mètres (63e) et de son énorme retour sur Messi (78e). Comme son latéral droit, Jason Denayer a été énorme en mode patron de défense.

Vidéo - Dubois, le symbole de la résilience lyonnaise qui s’est ouvert les portes des Bleus

02:36

Pour le reste, on retiendra aussi la nouvelle performance solide de Lopes et surtout les difficiles soirées de Depay, rarement juste techniquement et très peu inspiré, de Traoré et de Dembélé, fantomatiques ou presque.

Côté catalan, Lionel Messi a souvent eu des espaces mais, une fois n'est pas coutume, la "Pulga" n'a pas su s'en servir pour faire plier son adversaire. Malgré un bon match, il lui a manqué un petit quelque chose pour faire la différence, à l'image de ces deux coups francs plein axe manqués (4e et 90e). Marc-André ter Stegen a lui sauvé les siens par deux fois dans les dix premières minutes mais globalement sa défense, et Clément Lenglet en tête, a fait le boulot. Ousmane Dembélé n'a pour sa part pas réussi son meilleur match en Ligue des champions et a logiquement été remplacé par Coutinho (67e).

Le facteur X : La barre de Terrier

Et si ter Stegen n'avait pas dévié cette mine de Martin Terrier sur la barre transversale dès la neuvième minute de jeu ? Préféré à Maxwell Cornet, l'ancien Strasbourgeois était à deux doigts de faire de ce choix de Bruno Genesio un coup de génie. Las, le gardien allemand s'est détendu et a bien été suppléé par sa barre.

On peut néanmoins se demander à quoi aurait ressemblé la partie avec un but précoce de l'OL. Au vu de leur seconde période, on peut penser que les Lyonnais auraient reculé encore plus tôt et se seraient exposés à la qualité barcelonaise. On peut aussi se dire que les Blaugrana auraient dû se découvrir un peu plus et auraient laissé davantage d'espaces à l'OL en contre.

La stat : 5/25

Si on dit qu'Anthony Lopes a été très bon, pas brillant comme il peut l'être parfois, c'est parce que le portier de l'OL n'a finalement, et paradoxalement, pas eu énormément de travail ce mardi soir. Et pour cause, les Barcelonais ont certes tiré 25 fois au but mais n'ont cadré qu'à cinq reprises ! Un déchet technique qui explique en grande partie pourquoi le Barça sort de ce match avec un score nul et vierge malgré une énorme domination en deuxième période.

La décla : Anthony Lopes (gardien de l'OL sur RMC Sport)

" On aurait aimé mettre ce but et finir le match à 1-0. Face à cette équipe extraordinaire, on savait que ça allait être compliqué à un moment. Ça l'a été en deuxième période, on a bien subi… On ressort de ce match avec le sentiment du devoir accompli mais seulement à moitié parce qu'on aurait voulu mettre un but."

La question : L'OL a-t-il fait une bonne opération ?

A plusieurs niveaux, oui. Oui parce que sortir de ce match, et principalement de cette seconde période passée en apnée, avec un 0-0 est forcément un bon résultat. Sous l'eau pendant près de 45 minutes, l'OL est parvenu à tenir le match nul au courage et à la force des jambes de Léo Dubois, Jason Denayer et Anthony Lopes.

On a longtemps eu le sentiment d'avoir déjà vu ce match et qu'un Messi allait finalement trouver la faille, il n'en a rien été et, rien que pour ça, les Lyonnais sont sans doute sortis de la pelouse avec un sentiment de soulagement énorme, eu égard à leur performance après la pause.

Oui encore car ils ont conservé toutes leurs chances pour le match retour. Contre une équipe calibrée pour la Ligue des champions comme le FC Barcelone, ne pas avoir encaissé de but à domicile est en soit une énorme performance. Surtout, le Barça n'a pas marqué à l'extérieur et n'entamera pas le match retour dans la peau du qualifié. Si ramener un match nul, autre que 0-0, du Camp Nou ou mieux une victoire sera évidemment un exploit. Reste que si l'OL venait à ouvrir le score, le Barça se retrouvera immédiatement sous pression et avec l'obligation de marquer deux fois. Bref, l'OL peut encore y croire et c'est déjà beaucoup.

Suarez, Lopes - Olympique Lione-Barcellona - Champions League 2018/2019 - Getty Images

Suarez, Lopes - Olympique Lione-Barcellona - Champions League 2018/2019 - Getty ImagesGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0